Accueil >  [ARCHIVES des communiqués et des discours, avant mai 2017 >  [ARCHIVES] Discours

[ARCHIVES] Discours

Présentation des projets de la seconde vague de l'opération campus

[archive]
Allocution V.Pecresse 2e vague operation campus

A l'heure où les universités deviennent autonomes et à l'heure où l'Opération Campus leur donne une occasion unique de construire un véritable projet de long terme pour se lancer dans la compétition internationale, j'ai souhaité leur donner la parole pour leur permettre d'expliciter le sens de leur projet et dessiner l'avenir de leur campus

Discours - 1ère publication : 24.02.2009 - Mise à jour : 24.10.2012
Valérie Pécresse

Mesdames et Messieurs les présidents d'université,
Mesdames et Messieurs les présidents et directeurs d'établissements,
Mesdames et Messieurs,

Le jury de l'Opération Campus se réunit aujourd'hui, au Ministère, pour examiner les quatre nouveaux projets de l'Opération Campus.

 

Il s'agit, d'une part, d'Aix-Marseille, du campus Condorcet (Paris-Aubervilliers) et du campus de Saclay qui avaient été sélectionnés en juillet dernier, d'autre part, de la nouvelle version du projet de Toulouse que le jury a souhaité réexaminer.

Comme en novembre dernier, j'ai voulu qu'en parallèle, les équipes porteuses des projets puissent présenter elles-mêmes le schéma stratégique de développement qu'elles envisagent pour leurs campus.

A l'heure où les universités deviennent autonomes et à l'heure où l'Opération Campus leur donne une occasion unique de construire un véritable projet de long terme pour se lancer dans la compétition internationale, j'ai souhaité leur donner la parole pour leur permettre d'expliciter le sens de leur projet et dessiner l'avenir de leur campus.

Sans préjuger des délibérations du jury, cette conférence de presse est aussi l'occasion pour moi de saluer un travail de très grande qualité. Je sais que vous avez, dans des délais extrêmement tendus, multiplié les groupes de travail, que vous avez impliqué un très grand nombre de personnes, que vous avez mené une concertation exemplaire pour que le projet que vous me présentez soit celui de toute une communauté universitaire.

Un grand merci donc pour tout le travail d'ores et déjà accompli.

 

Nous assistons, grâce à l'Opération Campus, à des mouvements inédits au sein des universités et des établissements d'enseignement supérieur  français:

  • La fusion des universités à Aix-Marseille que l'Opération Campus vient renforcer ;
  • La consolidation du PRES de l'université de Toulouse ;
  • Et la constitution de deux projets scientifiques à très haute visibilité, d'une part le campus Condorcet, avec la création d'un campus ex-nihilo, projet porté par 8 acteurs de renommée internationale ; d'autre part, sur Saclay, campus qui rassemble 21 acteurs scientifiques de renom. Ce projet constitue la première pierre du cluster de rang mondial que le Président de la République a appelé de ses vœux et qui doit permettre d'intensifier le potentiel scientifique de ce territoire, en y attirant de nouvelles forces de recherche publiques et privées.

 

Toute la communauté universitaire en est convaincue, ce mouvement de structuration est indissociable de la réforme que je mène au profit de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il est indispensable pour améliorer la visibilité du paysage universitaire français à l'international et pour attirer les meilleurs étudiants et chercheurs français et étrangers.

 

Vous le savez, l'Opération Campus a reçu une dotation de 5 milliards d'euros. Je tiens à souligner l'effort exceptionnel de l'Etat, qui s'ajoute aux financements des contrats de projets Etat-Région (c'est une première) et, cette année, aux crédits que mon ministère a reçus dans le cadre du plan de relance (750 M€).

Je vous le rappelle, le budget de mon ministère augmentera, sur 5 ans, d'1.8 milliards d'euros par an. 1 milliard supplémentaire chaque année sera donc consacré à l'enseignement supérieur.

La dotation de l'Opération Campus, permettra de concrétiser, de faire sortir de terre la nouvelle université. Le gouvernement, qui considère l'enseignement supérieur et la recherche comme sa principale priorité, est bien au rendez-vous.

Après validation définitive par le jury, chaque projet recevra une part de ce financement inédit. Il est important que tout le monde comprenne qu'il s'agira, pour chacun, d'une dotation pérenne, une dotation en capital en quelque sorte.

Elle permettra de financer des partenariats publics-privés. Ce mécanisme permet, en effet, de couvrir non seulement l'investissement mais aussi la maintenance des bâtiments. C'est très important car cette question est un enjeu majeur pour les universités qui souffrent d'un défaut de maintenance de leurs bâtiments.

Enfin, comme vous allez le découvrir, je serai particulièrement vigilante au fait que les projets qui verront le jour soient des projets « complets » : avec des locaux pédagogiques et de recherche modernes et dotés de technologies de pointe, des cœurs de campus vivants et attractifs pour les étudiants, les chercheurs et toute la communauté universitaire, des projets de partenariats avec les entreprises et la recherche privée, des campus ouverts qui se transforment en véritables lieux de convivialité.

Evidemment, les questions soulevées par le Grenelle de l'Environnement devront être au cœur des projets : ce sont des éco-campus qui vont voir le jour. Le campus de Saclay, en particulier, doit être exemplaire de ce point de vue, mais c'est vrai pour tous (je pense aussi au campus de Luminy situé dans les calanques).

Ce sont aussi des campus du futur où l'accès au numérique devient la norme pour tous.

Vous l'aurez compris, avec l'Opération Campus, il s'agit de faire de nos campus des lieux où la jeunesse et la communauté scientifique pourront mettre en valeur pleinement leurs compétences au service du développement économique et culturel de notre pays.

 

Je vais laisser à présent la parole au président d'Aix-Marseille II et du Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur « université d'Aix-Marseille », Yvon Berland qui, malgré un agenda très chargé, a tenu à venir présenter lui-même le projet.

Suivront ensuite : le campus Condorcet, Saclay et enfin, Toulouse.

Je vous remercie.

1ère publication : 24.02.2009 - Mise à jour : 24.10.2012
Retour haut de page