Accueil >  [ARCHIVES des communiqués et des discours, avant mai 2017 >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Valérie Pécresse réaffirme les garanties apportées aux IUT dans le cadre de la loi sur l'autonomie des universités

[archive]
Autonomie des universités

Depuis plusieurs mois, un dialogue s’est engagé au sein d’un comité de suivi sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche au sujet des nouvelles relations entre les universités et leurs composantes I.U.T. dans le cadre de la loi sur les libertés et responsabilités des universités. Valérie Pécresse a reçu cet après midi les représentants de l’association des directeurs d’IUT (ADIUT), de l’Union nationale des présidents d’IUT (UNPIUT) et de la Conférence des présidents d’université (CPU) pour faire le point sur ces échanges.

Communiqué - 1ère publication : 12.03.2009 - Mise à jour : 1.05.0011
Valérie Pécresse

Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a reçu cet après midi les représentants de l’association des directeurs d’IUT (ADIUT), de l’Union nationale des présidents d’IUT (UNPIUT) et de la Conférence des présidents d’université (CPU).

Depuis plusieurs mois, un dialogue s’est engagé, au sein d’un comité de suivi sous l’égide du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, au sujet des nouvelles relations entre les universités et leurs composantes IUT dans le cadre de la loi sur les libertés et responsabilités des universités.

Une charte définissant les principes de bonnes relations entre les universités et leurs IUT a été établie en décembre dernier. Elle définit la répartition des rôles en matière budgétaire et d’autorité vis-à-vis des personnels entre le président d’université et le directeur d’IUT. Elle demande la rédaction d’un contrat interne d’objectifs et de moyens et prévoit la consolidation nationale des moyens dédiés aux IUT.

La Ministre a aujourd’hui rappelé la nécessité de la mise en œuvre de cette charte, à laquelle une valeur réglementaire sera conférée à travers une circulaire incluse dans le code de l’éducation. Celle-ci sera adressée dans les tout prochains jours aux universités et IUT.

Le projet de contrat interne d’objectifs et de moyens prévu par la charte, et présenté au comité de suivi, a été validé par le ministère, et donnera lieu dans les semaines qui viennent à une déclinaison locale, pour aboutir à une transmission au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche avant le 30 juin 2009.

A la demande de Valérie Pécresse, les présidents d’université se sont engagés, comme ils l’ont fait en 2009, à maintenir au moins en 2010, à périmètre constant, les moyens dédiés à leurs IUT.

La Ministre rappelle que, dans le cadre du plan « réussir en licence », 5 M€ supplémentaires ont été attribués en 2008 aux IUT pour l’accueil des bacheliers technologiques. Ces moyens seront maintenus en 2009. Elle annonce par ailleurs que, dans le cadre du plan de relance, 10 M€  seront consacrés en 2009  à l’équipement des départements d’IUT.

Le ministère et les présidents d’université se sont engagés à ce que les activités et les performances des IUT soient pleinement prises en compte pour l’avenir dans l’allocation des moyens et les contrats pluriannuels qui lieront les universités à l’Etat. Pour cela, les IUT seront associés à la réflexion sur l’évolution du modèle national d’allocation des moyens.


« Les IUT sont un des piliers de notre système d’enseignement supérieur : ils sont une filière de réussite, et cette réussite doit être préservée. L’autonomie des universités ne méconnaît ni la spécificité des IUT, ni la réussite qui est la leur, et, à l’intérieur des universités autonomes, les instituts universitaires de technologie doivent pleinement s’épanouir» a déclaré Valérie Pécresse.

1ère publication : 12.03.2009 - Mise à jour : 1.05.0011
Retour haut de page