Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Aviesan : création de l'Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé

[archive]
Création de l'Alliance © Inserm/E. Begouen

Huit acteurs clés de la recherche française créent l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé. Cette alliance traduit la volonté du gouvernement d'impulser une nouvelle organisation de la recherche française, fondée davantage sur la coordination et le partenariat.

Communiqué - 1ère publication : 8.04.2009 - Mise à jour : 24.09.2014
Valérie Pécresse

L’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé est créée par huit acteurs clés de la recherche française : le CEA, le CNRS, l’Inra, l’Inria, l’Inserm,  l'IRD, l’Institut Pasteur et la Conférence des Présidents d’Université. Elle s'inscrit dans la volonté du Gouvernement d'impulser une nouvelle organisation de la recherche française, fondée davantage sur la coordination et le partenariat.

Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, se félicite de la naissance de l’Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé, créée par huit acteurs clés de la recherche française : le CEA, le CNRS, l’Inra, l’Inria, l’Inserm, l'IRD, l’Institut Pasteur et la Conférence des Présidents d’Université.

La création de cette Alliance s’inscrit dans la volonté du Gouvernement d’impulser une nouvelle organisation de la recherche française, combinant davantage de coordination et de partenariat, et des recommandations émises par l’AERES s’agissant notamment de la rationalisation du pilotage de notre système de recherche.

La Ministre a indiqué que cette Alliance était exemplaire à plusieurs titres : elle s’appuie sur l’INSERM, désormais réorganisé en Instituts thématiques, sur l’ensemble des organismes concernés (CNRS, CEA, INRA, INRIA, IRD, Institut Pasteur), et sur les Universités. Elle a également un objectif clair de programmation conjointe sur l’ensemble des disciplines des sciences du vivant et de la santé. Elle permettra enfin de préparer des approches communes, au plan européen comme à l’international.

Cette Alliance doit conforter les organismes dans leur mission indispensable de coordination de l’ensemble de l’effort public de recherche, et dans leurs partenariats avec les universités. Elle doit également émettre des recommandations, dont l’ANR devra tenir compte dans la préparation des appels à projets qu’elle finance.


Valérie Pécresse précise que la création de cette Alliance, qui intervient quelques jours après le premier bilan d’étape de la Stratégie de Recherche et d’Innovation, doit permettre d’y faire figurer en bonne place les sciences du vivant et de la santé, mais aussi de préparer des approches communes en matière de recherche sur les plans européen et international.

Elle souhaite enfin que ce mode de gouvernance particulièrement souple puisse être décliné dans d’autres champs disciplinaires, comme les technologies de l’information, les mathématiques, ou encore l’énergie par exemple.

1ère publication : 8.04.2009 - Mise à jour : 24.09.2014

contact

Presse

Cabinet de la ministre : 01.55.55.85.30

Retour haut de page