Accueil |Qui sommes-nous ?Chiffres |  Publications | Contrats | Formulaires | REPERES |
| Liste de diffusion | ChercherFAQ | Sigles | Plan du site | Contacts | Nouveau

   

Dépenses de recherche et développement en France en 2003
Premières estimations en 2004 (NR 05.03, septembre)


En 2003, la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) s’élève à 34,6 milliards d’euros en baisse en volume par rapport à 2002 de 1,4 %. Toutefois, la DIRD augmenterait de nouveau dès 2004 pour atteindre 35,6 milliards d’euros. La part de la DIRD dans le PIB s’établit ainsi en 2003 à 2,18 %, en baisse pour la première fois depuis l’année 2000 ; la France maintient toutefois son rang en termes d’effort de recherche au sein de l’OCDE.

La baisse de la DIRD observée en 2003 s’explique par une diminution sensible des dépenses de recherche et développement (R&D) des entreprises, tandis que les dépenses de R&D dans le secteur public sont restées stables. Les effectifs de personnels de R&D augmentent plus faiblement en 2003 que lors des dernières années mais l’emploi de chercheurs continue à progresser plus vite que celui des autres personnels de R&D dans les entreprises comme dans les administrations.

L’activité de recherche des entreprises reste concentrée dans quelques branches d’activités dont l’industrie pharmaceutique qui enregistre une hausse sensible des dépenses. L’activité publique de recherche, financée à 76% par des dotations budgétaires, est marquée par une progression des dépenses dans l’enseignement supérieur

Bureau des études statistiques sur la recherche MENESR DEP B3


MAJ 21/09/05