Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Biologie et santé

Biologie et santé

La France à la pointe de la recherche en cancérologie

Journée mondiale de lutte contre le cancer, 4 février 2018
Inserm

Une mobilisation exceptionnelle a lieu la semaine du 2 au 8 février 2018 autour de la lutte contre le cancer, première cause de mortalité en France. Coordonnée par l’institut national du cancer, en coopération avec l’Inserm et les associations de patients, la recherche en cancérologie française est l’une des meilleures au monde. Les résultats des équipes de recherche concernent tous les aspects de ces maladies.

Actualité - 1ère publication : 6.02.2018 - Mise à jour : 7.02.2018

La France à la pointe de la recherche en cancérologie

Coordonnée par l’Institut national du cancer, en coopération notamment avec l’Inserm et les associations de patients, la recherche française en cancérologie est l’une des meilleures au monde et alimente la communauté scientifique mondiale de résultats et de découvertes.

Elle est fondée sur une collaboration des équipes de recherche autour de thématiques prioritaires (de nouveaux programmes de recherche ont démarré en 2017 pour lutter contre les cancers pédiatriques et les cancers du pancréas). Ces collaborations nationales permettent d’affiner les stratégies diagnostiques et thérapeutiques concernant les tumeurs qui affectent les enfants, telles le neuroblastome (tumeur maligne solide extra-cérébrale la plus fréquente du jeune enfant).

Le caractère intégré et multidisciplinaire de la recherche en cancérologie permet aux chercheurs en sciences humaines et sociales de mieux comprendre le vécu de ces maladies graves par les patients et leurs proches, ainsi que les interactions avec les soignants. 

Cette structuration forte de la recherche française en cancérologie porte ses fruits : les résultats des équipes de recherche sont exceptionnels, la compréhension des phénomènes biologiques qui sous-tendent le développement de tumeurs, les processus métastatiques, les voies thérapeutiques possibles sont mieux connus.

Nouvelles réalisations et nouveaux succès en 2017

En 2017, l’Institut national du cancer (INCa) a conduit de nombreuses actions de soutien à l’émergence et la diffusion de l’innovation à travers plusieurs appels à projets dans toutes les disciplines de recherche (sciences et biologie du cancer, recherche translationnelle, recherche clinique, recherche en sciences humaines et sociales, épidémiologie et santé publique).

  • Labellisation de 8 sites de recherche intégrée sur le cancer (SIRIC) financés pour un montant de plus de 50 millions d’euros (ils conduisent des recherches  pluridisciplinaires, de la biologie fondamentale aux sciences humaines et sociales). 
  • Lancement d’un appel à candidatures de labellisation d’un réseau unique national de recherche préclinique en radiothérapie.
  • Labellisation pour 5 ans des 7 cancéropôles avec une accentuation plus forte de leurs missions sur la mise en valeur de leurs spécificités régionale.
  • Participation à l’appel d’offre et la sélection de deux plateformes du plan France médecine génomique (Aviesan).


Les appels à projets de 2017 ont permis, après une sélection internationale, de soutenir une recherche à hauteur de 64 millions d’euros comprenant :

-    les programmes annuels de recherche "libres", fondamentale en biologie, recherche translationnelle, recherche clinique et recherche en sciences humaines et sociale, épidémiologie et santé publique ;

-    deux nouveaux programmes d’action intégrée de recherche concernant les cancers pédiatriques et les cancers du pancréas ;

-    l’appel à projets 2017 sur la prévention géré par l’Institut de recherche et santé publique (IReSP) ;

-    l'appel à projets de recherche sur les cancers rares lancé en 2017 à l’échelon européen ;

-    la formation de professionnels de santé et des projets de recherche clinique et génomique avec plusieurs pays africains et outre-mer dans les cancers de la prostate et le cancer du col utérin.



Sites de recherche intégrée sur le cancer (SIRIC)Le programme SIRIC met en réseau les différents acteurs de la recherche travaillant sur un même sujet dans des disciplines et les lieux différents, afin de faire progresser la connaissance et de trouver des traitements et des moyens de prévention des maladies.
S’agissant du cancer colo-rectal, par exemple, le projet va rassembler  des chercheurs en recherche fondamentale, des médecins qui soignent les patients porteurs de cette maladie, des épidémiologistes qui étudient le rôle de l’environnement sur le déclenchement  de ce cancer, des chercheurs en sciences humaines et sociales qui étudient la qualité de vie des patients, l’impact socio-économique de la maladie sur les patients et sur la société, les bioinformaticiens, physiciens,  ingénieurs, mathématiciens qui analysent les données recueillies lors des études cliniques, des recherches, des soins...

1ère publication : 6.02.2018 - Mise à jour : 7.02.2018

chiffres clés

126projets de recherche soutenus pour plus de 64 millions d’euros


8 sites de recherche intégrée sur le cancer (SIRIC) 


7 cancéropôles


11 intergroupes coopérateurs labellisés

La recherche en cancérologie articule très étroitement les travaux des chercheurs et des cliniciens et doit permettre que les innovations thérapeutiques soient très rapidement disponibles pour les patients.

7 cancéropôles

Les Cancéropôles permettent à l'échelle régionale ou inter-régionale une meilleure coordination de la recherche en cancérologie en décloisonnant secteurs et disciplines.
Ils regroupent des équipes des organismes de recherche, les centres hospitaliers universitaires, les centres de lutte contre le cancer, les industriels de la santé et sont soutenus par l'Institut national du cancer (INCa) et de nombreuses collectivités territoriales.

Plan cancer 2014-2019

Le Plan cancer 2014-2019 a pour priorité majeure la réduction des inégalités et des pertes de chance face aux cancers. Il porte aussi une attention particulière aux besoins des enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de cancer, pour faire progresser l'accès à l'innovation et améliorer encore la qualité des soins, ainsi que l'accompagnement des enfants et de leurs familles pendant et après la maladie.

L’Institut national du cancer

Institut national du cancer

L’INCa est l’agence d'expertise sanitaire et scientifique en cancérologie de l’État chargée de coordonner les actions de lutte contre le cancer. Il joue un rôle d’accélérateur de progrès, en apportant une vision intégrée de l’ensemble des dimensions sanitaire, scientifique, sociale, économique liées aux pathologies cancéreuses ainsi que des différents champs d’intervention (prévention, dépistage, soins, recherche).

Retour haut de page

Les recherches les plus fréquentes :