Accueil >  Stratégie >  Stratégie Enseignement supérieur >  Plan Étudiants

Plan Étudiants

Frédérique Vidal annonce 10 millions supplémentaires pour la mise en place du Plan Étudiants à la rentrée 2018

Étudiants devant un ordinateur© M.E.S.R./PICTURETANK

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation annonce, lundi 19 mars 2018, qu'une enveloppe de 10 millions d'euros supplémentaires sera débloquée dans les prochains jours. 

Communiqué - 1ère publication : 19.03.2018 - Mise à jour : 20.03.2018
Frédérique Vidal

Cette enveloppe budgétaire complémentaire de 10 millions d'euros est destinée à faciliter et accélérer le déploiement du Plan Étudiants dès la rentrée 2018, afin en particulier, de renforcer l'accompagnement pédagogique personnalisé proposé aux futurs étudiants dès la rentrée prochaine (les "oui si"). 

Cette enveloppe se ventile ainsi : 

  • 8 millions d'euros supplémentaires sont engagés afin de renforcer les équipes pédagogiques qui mettent en place les parcours personnalisés et les modules d'accompagnement pédagogiques dans les formations, afin d'accueillir les futurs étudiants auxquels les universités auront répondu "Oui si". Ces crédits permettront aux universités de procéder à des recrutements ou de financer des heures complémentaires ; 
  •  2 millions d'euros supplémentaires viendront renforcer l'indemnisation des enseignants-chercheurs et des personnels qui œuvrent, dans les établissements d'enseignement supérieur, à la mise en œuvre de la réforme. Ces crédits s'ajoutent aux 6 millions d'euros qui ont d'ores et déjà été mis à la disposition des établissements. 

Cet effort financier complémentaire porte à 35 millions d'euros le montant total des crédits budgétaires dégagés dès 2018 afin de renforcer l'accompagnement des étudiants vers la réussite dès la rentrée prochaine. 

À cette occasion, Frédérique Vidal tient à souligner l'importance du travail engagé dans les établissements et à saluer la mobilisation de l'ensemble de la communauté universitaire, qui a notamment été rendue visible par le financement de 19 000 places supplémentaires dans les formations d'enseignement supérieur. Cet effort a désormais vocation à se poursuivre au travers de la conception, de la mise en place et du déploiement des modules d'accompagnement pédagogiques et des parcours personnalisés dans les universités, qui constituent un volet central de la réforme de l'accès au premier cycle. 

1ère publication : 19.03.2018 - Mise à jour : 20.03.2018
Retour haut de page