Établissements d'enseignement supérieur et de recherche

Trois nominations au sein du réseau des Écoles françaises à l'étranger

Réseau des Écoles françaises à l'étranger

Après avis de commissions consultatives et sur la proposition de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, le Président de la République a nommé Véronique Chankowski, au poste de directrice de l'École Française d'Athènes et Brigitte Marin au poste de directrice de l'Ecole française de Rome  ainsi que Laurent Coulon aux fonctions de directeur de l'Institut français d'archéologie orientale du Caire ( à compter du 1er juin 2019 ).

Communiqué - 1ère publication : 6.09.2019 - Mise à jour : 9.09.2019
Frédérique Vidal

Frédérique Vidal adresse à cette occasion tous ses chaleureux remerciements aux prédécesseurs de ces nouveaux directeurs, Alexandre Farnoux, Catherine Virlouvet et Laurent Bavay pour l'ensemble du travail accompli à la tête de leurs Ecoles respectives et leur investissement dans la création du réseau des E.F.E.. Elle adresse également tous ses remerciements aux membres des commissions consultatives pour leur participation au processus de sélection des nouveaux directeurs.

Les Écoles françaises à l'étranger (E.F.E.) constituent un réseau de cinq établissements d'enseignement supérieur et de recherche Établi à l'étranger : en Italie (École française de Rome), en Grèce (École française d'Athènes), en Égypte (Institut français d'archéologie orientale, Le Caire), en Asie (École française d'Extrême-Orient, Paris et 18 centres dans 12 pays asiatiques) et en Espagne (Casa de Velázquez, Madrid).


Pôles d'excellence en sciences humaines et sociales, elles développent des recherches sur les sociétés du pourtour méditerranéen, hispaniques, ibériques, ibéro-américaines et asiatiques, de la préhistoire à nos jours. Ces recherches sont menées par des chercheurs en formation (doctorants), des jeunes chercheurs (post-doctorants) et des chercheurs confirmés accueillis au sein des écoles. Leurs implantations à l'étranger et les réseaux de collaboration et de coopération qu'elles développent offrent aux chercheurs un accès à des sources exceptionnelles (bibliothèques, incunables, sites archéologiques, etc.) permettant de développer une recherche d'excellence dans ces domaines. Elles sont ainsi des acteurs irremplaçables de la recherche française à l'étranger.


Les écoles assurent également une mission de diffusion de la recherche en publiant une centaine d'ouvrages par an et en organisant de nombreux événements scientifiques (séminaires, colloques, etc.).La Casa de Velázquez, outre son activité scientifique présente la particularité d'accueillir de jeunes artistes, à l'instar de l'Académie de France à Rome (Villa Médicis).

Véronique Chankowski dirige l'École française d'Athènes (E.F.A.)

Véronique Chankowski est professeure d'histoire grecque à l'Université Lumière-Lyon 2. Ancienne membre de l'Ecole française d'Athènes, puis directrice des études de l'école, elle dispose d'une connaissance approfondie de la Grèce où elle mène depuis 1996 des programmes de recherche collectifs autour des travaux qu'elle conduit sur le site de Délos. Véronique Chankowski a également assumé à plusieurs reprises des tâches d'encadrement et de direction de programmes de recherche : elle a dirigé le laboratoire HiSoMA (UMR 5189) de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée et coordonne actuellement un programme H2020.

Dans la droite ligne de son prédécesseur, elle a pour projet de renforcer le rôle central et innovant de l'E.F.A. dans les recherches sur l'hellénisme et les mondes grecs de la Préhistoire à nos jours tout en inscrivant l'établissement dans les mutations contemporaines de la recherche en Sciences humaines et sociales.

Véronique Chankowski succède à Alexandre Farnoux, qui était à la tête de l'Ecole française d'Athènes depuis 2011.

En savoir plus sur l'EFA

Brigitte Marin à la tête de l'Ecole française de Rome (E.F.R.)


Brigitte Marin est professeure d'histoire moderne à l'université d'Aix-Marseille et directrice d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Elle dispose d'une grande connaissance de l'école dont elle a été membre puis directrice des études. Elle exerce, depuis une quinzaine d'années, des missions d'administration et de pilotage de la recherche : directrice des études pour l'histoire moderne et contemporaine à l'Ecole française de Rome (2000-2006), puis directrice de la Maison méditerranéenne des sciences de l'Homme (2009-2017), elle était depuis 2011 responsable scientifique et technique du Laboratoire d'excellence « Les sciences humaines et sociales au cœur de l'interdisciplinarité pour la Méditerranée » (LabexMed). Elle a développé de nombreux réseaux scientifiques dans l'aire géographique de compétence de l'école : l'Italie et autour de l'espace méditerranéen.


Ces compétences de développement de réseaux à plusieurs échelles et d'ouverture interdisciplinaire se traduisent parfaitement dans le projet qu'elle propose pour l'Ecole française de Rome, projet qu'elle a ainsi su inscrire dans le sillage de la politique nationale de l'ESR et de ses enjeux.


Brigitte Marin succède à Catherine Virlouvet, qui dirigeait l'Ecole française de Rome depuis 2011.


En savoir plus sur l'EFR

Laurent Coulon, directeur de l'Institut français d'archéologie orientale du Caire (I.F.A.O.)


Laurent Coulon est professeur des universités. Depuis 2015, il est directeur d'études à l'École Pratique des Hautes Études (E.P.H.E.) où il occupe la chaire Religion de l'Égypte ancienne. Il a été maître de conférences à l'université Lyon-II puis chargé de recherche au C.N.R.S. Il est également président de la Société Française d'Égyptologie et directeur de l'école doctorale de l'E.P.H.E.. Il dispose d'une connaissance approfondie de l'I.F.A.O. dont il a été membre puis adjoint aux publications. Il co-dirige actuellement deux opérations sous l'égide de l'I.F.A.O. (le chantier Sanctuaires osiriens de Karnak et le programme Sculpture égyptienne d'époque tardive) et prend part au pilotage scientifique de l'institut depuis 2014 en qualité de membre du conseil scientifique.

Son projet est dans la lignée de celui mis en œuvre depuis quatre ans par son prédécesseur. Laurent Coulon poursuivra de nombreux chantiers structurants pour l'établissement (programmation scientifique plus souple, collaborations renforcées avec l'Egypte et les réseaux de recherches et de formation, transition numérique ...).

Laurent Coulon succède à Laurent Bavay, qui était directeur de l'Institut français d'archéologie orientale du Caire depuis 2015.

En savoir plus sur l'IFAO

Développer le réseau des E.F.E.


Les trois nouveaux directeurs ont également exprimé leur volonté de poursuivre avec les directeurs de la Casa de Velázquez, Michel Bertrand, et de l'Ecole française d'Extrême-Orient, Christophe Marquet, le développement du réseau des E.F.E. initié par leurs prédécesseurs. Au sein de ce réseau les écoles travaillent au développement de projets scientifiques communs, mènent des réflexions prospectives pour intégrer par exemple les humanités numériques dans leurs activités de recherche, renforcent la visibilité de l'activité des écoles, etc.

1ère publication : 6.09.2019 - Mise à jour : 9.09.2019

Contact presse

Retour haut de page