Investissements d'avenir : présentation des actions

Investissement d'avenir : construction du réacteur Jules Horowitz

Bandeau Réacteur Jules Horowitz

Ce réacteur permettra de qualifier des combustibles et matériaux pour les différentes générations de réacteurs nucléaires.

Guide - 4.05.2010

Pourquoi investir dans le Réacteur Jules Horowitz ?

Le Réacteur Jules Horowitz (RJH) est un réacteur de recherche dédié aux études de comportement sous irradiation des combustibles et des matériaux, ainsi qu’à la production des radioéléments utilisés par le secteur médical. Ce réacteur, en cours de construction sur le site de Cadarache (Bouches-du-Rhône), permettra notamment de qualifier des combustibles et matériaux pour les différentes générations de réacteurs nucléaires.

Il est conçu comme une infrastructure de service européenne, ouverte à la coopération internationale. A ce titre, un partenariat a pu être mis en place avec des industriels et des organisations publics, qui participent au financement de la construction du réacteur.


Qu’apporteront les 248,4 millions d’euros du programme Investissements d'Avenir ?

Cet investissement participera à la construction d’une infrastructure de recherche majeure en Europe, qui contribuera au maintien de la France en position de premier plan dans le domaine de l'énergie nucléaire. Il permettra également au Réacteur Jules Horowitz de subvenir à 25% en moyenne annuelle des besoins de l'Union européenne en radioéléments à usage médical, voire temporairement à 50 % en cas de besoin, dans un contexte de rareté de l'offre.

Le financement par le programme Investissements d'Avenir comprend :

  • une participation aux coûts de construction du réacteur proprement dit jusqu'à sa mise en service prévue en 2015, pour un montant de 162 M€ ;
  • les investissements complémentaires nécessaires à la production de radioéléments pour le secteur médical dès 2016 pour un montant de 86,4 M€.


Quelles sont les modalités de financement envisagées ?

L’action «Réacteur Jules Horowitz» du programme prendra la forme d’une dotation au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), propriétaire et exploitant du RJH.

1ère publication : 4.05.2010 - Mise à jour : 16.02.2012

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés