Témoignage d'Aurélien Lugardon, société Naskeo Environnement

Ancien lauréat du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes
Aurélien Lugardon

Co-fondateur de la société Naskeo Environnement, Aurélien  Lugardon fut lauréat En émergence 2005 et Création-développement 2006 dans le domaine Biotechnologies.

Article - 2.07.2013

Fondée en 2005, la société Naskeo Environnement développe, conçoit, construit et assure la maintenance des usines de production de biogaz. Ce projet est issu des résultats de la recherche publique.

Naskeo environnement compte aujourd’hui 40 salariés et a généré un chiffre d’affaires de 8,6 millions d’euros en 2012.

Parlez-nous de votre projet d'entreprise. Comment est-il né ?

Porté par Aurélien Lugardon et Damien Delhomme, ingénieurs de l’Ecole Centrale Paris, ainsi que par Marc Bauzet, diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rouen et du mastèresSpécialisé Technologie et Management de l’Ecole Centrale Paris (ECP), le projet Naskeo a vu le jour en septembre 2003 autour d’un projet d’étude sur le thème "l’étude technologique et économique du développement de la digestion anaérobie en France et en Europe".
 
Au cours de ce projet, l’équipe a découvert le fort potentiel de la méthanisation agricole et territoriale. Les perspectives étaient telles que l’équipe a décidé, en janvier 2004, de se lancer dans la création d’une entreprise positionnée sur ce secteur. Pour cela, l’équipe s’est élargie avec l’entrée d’un nouveau membre, Sylvain Frédéric, diplômé de l’Ecole Normale Supérieure Ulm et de l’Institut National Agronomique Paris Grignon, qui a apporté au projet ses compétences en biologie et biochimie.

Suite au démarrage d’une collaboration étroite avec le Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement de l’INRA en janvier 2005, la société Naskeo Environnement a été créée le 4 mai 2005 et l’équipe a immédiatement signé un premier contrat de de construction d’unité de méthanisation.

Avec plus d’une dizaine d’unités en construction ou en fonctionnement,Naskeo Environnement est aujourd’hui le plus gros acteur français indépendant dans le domaine de la méthanisation agricole et territoriale.
 
Sur le plan de la recherche et du développement, Naskeo s’appuie pour sur un partenariat avec le Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement de l’INRA, situé à Narbonne, avec lequel elle dispose de plusieurs accords de recherche.

Naskeo est également certifié ISO 9001 pour ses activités d’études et de développement de projets.

En quoi le concours vous a-t-il aidé ?

Le concours nous a permis de co-financer nos deux premières années d’existence : construction de prototypes, lancement de nos démarches commerciales, recrutement de nos premiers salariés au bureau d’études. Le concours a également constitué un label très valorisé par notre partenaire de recherche (l’INRA) et nos partenaires financiers (fonds d’investissement, banques).

Quel bilan faites-vous de ces dernières années et quels sont vos projets à venir ?

La société a connu ces dernières années une très forte croissance. Naskeo compte actuellement une quarantaine de salariés et réalise un chiffre d’affaires d’environ 10 millions d’euros. Les prochaines étapes consistent à développer des services autour de notre métier de constructeur d’unités de méthanisation (assistance technique, suivi biologique, maintenance) et à commencer une démarche à l’export.

Quels conseils donneriez-vous aux lauréats 2013 ?

Aller au plus tôt à la rencontre de son marché, ne pas attendre que le produit soit prêt. Savoir rebondir en cas d’échec : changer de produits ou de modèle économique plusieurs fois est normal lors d’une création d’entreprise.

1ère publication : 2.07.2013 - Mise à jour : 17.07.2013

Palmarès de la 15e édition du concours

Palmarès 2013 du concours de  création d'entreprises de technologies innovantes

Témoignage d'Aurélien Lugardon, société Naskeo Environnement

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés