Edité par le M.E.S.R.I. le bulletin officiel de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation porte sur l'actualité des textes réglementaires : décrets, circulaires, arrêtés, notes de service, avis de vacances de postes, etc. Il édite également des numéros spéciaux et hors série.

Certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire

NOR : ESRS1000291A
arrêté du 27-7-2010
ESR - DGESIP
Article 1 - Les certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire sont destinés à permettre l'acquisition de connaissances théoriques, pratiques et méthodologiques approfondies dans les différentes disciplines de l'odontologie.
 
Article 2 - Les certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire sont délivrés par les universités habilitées à cet effet par arrêté des ministres chargés de l'Enseignement supérieur et de la Santé.
 
Article 3 - Peuvent être admis à s'inscrire en vue des certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire les titulaires d'un diplôme de praticien de l'art dentaire ouvrant droit à l'exercice de la profession dans le pays d'obtention ou dans le pays d'origine des candidats.
 
Article 4 - La liste des certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire est fixée comme suit :
certificat d'études supérieures de biomatériaux en odontologie :
- mention caractérisation et évaluation
- mention choix et mise en œuvre clinique
certificat d'études supérieures d'anatomo-physiologie de l'appareil manducateur :
- mention fonctions-dysfonctions
- mention ontogénie-phylogénie
certificat d'études supérieures d'odontologie légale :
- mention expertise-responsabilités-réparation
- mention thanatologie-identification-anthropologie
certificat d'études supérieures d'odontologie chirurgicale, médecine buccale :
- mention odontologie chirurgicale
- mention médecine buccale
certificat d'études supérieures de parodontologie
certificat d'études supérieures d'odontologie pédiatrique et prévention
certificat d'études supérieures d'odontologie conservatrice et endodontie
certificat d'études supérieures d'odontologie prothétique :
- mention prothèse conjointe
- mention prothèse adjointe partielle
-mention prothèse adjointe complète
-mention prothèse maxillo-faciale
certificat d'études supérieures de physiopathologie et diagnostic des dysmorphoses crânio-faciales.
 
Article 5 - Les enseignements en vue des certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire sont théoriques, dirigés et pratiques. Ils portent notamment sur les notions fondamentales dont la connaissance est nécessaire pour la compréhension clinique et la pratique d'activités d'enseignement et de recherche.
La formation est organisée sous forme d'unités d'enseignement ; elle permet d'acquérir des crédits européens tels que définis par le décret du 8 avril 2002 susvisé.
Les unités d'enseignement acquises dans le cadre d'un certificat d'études supérieures peuvent être, en partie, prises en compte pour l'acquisition d'un autre certificat d'études supérieures, après accord du responsable de l'enseignement.
 
Article 6 - Le contenu de chaque certificat d'études supérieures de chirurgie dentaire est précisé dans une maquette annexée au présent arrêté.
 
Article 7 - Sur avis du conseil de l'unité de formation et de recherche d'odontologie, le conseil des études et de la vie universitaire propose au conseil d'administration de l'université les modalités d'organisation des enseignements et de contrôle des connaissances.
 
Article 8 - Les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée universitaire 2011-2012.
L'arrêté du 29 août 1972 relatif aux certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire et l'arrêté du 2 mai 1974 fixant la liste et le règlement des certificats d'études supérieures de chirurgie dentaire sont abrogés à cette même date.
 
Article 9 - Le directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle, la directrice générale de l'offre de soins sont chargés de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Bulletin officiel du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
 
Fait à Paris le 27 juillet 2010
 
Pour la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
et par délégation,
Le directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle,
Patrick Hetzel
Pour la ministre de la Santé et des Sports
et par délégation,
La directrice générale de l'offre de soins,
Annie Podeur
 

Annexe
Liste des CES de chirurgie dentaire
CES de biomatériaux en odontologie
Le CES « Biomatériaux en odontologie » est proposé avec deux mentions:
1) La mention « caractérisation et évaluation ».
2) La mention « choix et mise en œuvre clinique ».
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Le CES comprend 3 UE obligatoires qui confèrent 12 ECTS et 1 UE spécifique représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué aux détenteurs du diplôme de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement, l'étudiant doit avoir acquis :
1) Mention « caractérisation et évaluation » :
- Une connaissance méthodologique approfondie dans les domaines du comportement, de la caractérisation et de l'évaluation des biomatériaux utilisés en odontologie.
- Les notions indispensables pour leur insertion dans un parcours de formation doctorale dans le domaine des biomatériaux odontologiques.
2) Mention « choix et mise en œuvre clinique » :
- Une connaissance approfondie des biomatériaux odontologiques, non seulement en ce qui concerne leurs propriétés, mais aussi les conséquences de ces propriétés sur le choix et les conditions de mise en œuvre de ces biomatériaux dans les différentes disciplines odontologiques.
Les unités d'enseignement à valider
Les candidats au CES de biomatériaux en odontologie doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
1) Pour la mention « caractérisation et évaluation » :
- Avoir validé les unités d'enseignement communes obligatoires pour les deux mentions (12 ECTS).
- Avoir validé l'UE spécifique à cette mention (4 ECTS).
2) Pour la mention « choix et mise en œuvre clinique » :
- Avoir validé les unités d'enseignement communes obligatoires pour les deux mentions (12 ECTS).
- Avoir validé une UE dans le domaine de l'utilisation clinique des biomatériaux choisie dans un autre CES clinique (4 ECTS).
A) Unités d'enseignement obligatoires communes aux deux mentions
UE1 : Notions générales sur les biomatériaux : généralités, impératifs, structure, dégradation, notions sur les biomatériaux implantables (4 ECTS)
EC1 : Notions générales sur les biomatériaux
EC2 : Les biomatériaux implantables
UE2 : Comportements et caractérisation des biomatériaux (éléments de base) (4 ECTS)
UE3 : Biomatériaux odontologiques (4 ECTS)
EC1. - Les biomatériaux de restauration dentaire
EC2. -Les biomatériaux utilisés en prothèse dentaire
B) Unité d'enseignement spécifique à la mention « caractérisation et évaluation » (4 ECTS) 
UE4 : Comportements et caractérisation des biomatériaux (approfondissement)
C) Unité d'enseignement spécifique à la mention « choix et mise en œuvre clinique » (4 ECTS) 
UE4 : UE correspondant au domaine de l'utilisation clinique des biomatériaux, choisie dans un autre CES clinique
CES d'anatomie-physiologie de l'appareil manducateur
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Le CES comprend 3 UE obligatoires qui confèrent 12 ECTS et 1 UE spécifique représentant 4 ECTS.
Le CES d'anatomie-physiologie de l'appareil manducateur est proposé avec deux mentions :
1) La mention « fonctions-dysfonctions ».
2) La mention « ontogénie-phylogénie ».

Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué aux détenteurs du diplôme de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement l'étudiant devra avoir acquis :
1) Mention fonctions- dysfonctions :
- Une connaissance théorique approfondie de l'anatomie crânio-faciale et particulièrement de la région orale, de l'innervation et de la vascularisation des tissus oro-faciaux, des principales fonctions normales de l'appareil manducateur et de ses dysfonctionnements, des principales douleurs orofaciales.
2) Mention ontogénie-phylogénie :
- Une connaissance théorique approfondie de l'anatomie crânio-faciale et particulièrement de la région orale, de l'innervation et de la vascularisation des tissus oro-faciaux, des principales fonctions normales de l'appareil manducateur, de la mise en place ontogénique et phylogénétique de l'appareil manducateur.
Les unités d'enseignement à valider
Les candidats aux CES d'anatomie-physiologie de l'appareil manducateur devront satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
Pour la mention « fonctions- dysfonctions » :
- Avoir validé les UE communes obligatoires pour les deux mentions (12 ECTS).
- Avoir validé l'UE spécifique à cette mention (4 ECTS).
Pour la mention « ontogénie-phylogénie » :
- Avoir validé les UE communes obligatoires pour les deux mentions (12 ECTS).
- Avoir validé l'UE spécifique à cette mention (4 ECTS).
A) Unités d'enseignement obligatoires communes aux deux mentions
UE1 : Physiologie neuro-vasculaire orofaciale (4 ECTS)
EC1 : organisation générale des centres nerveux crânio-faciaux
EC2 : sensibilité tactile et proprioception
EC3 : douleur
EC4 : sensibilités pulpaire et parodontale
EC5 : contrôle micro-circulatoire des tissus buccaux
EC6 : physiologie musculaire et régulation de la posture mandibulaire
UE 2 : Anatomie descriptive et fonctionnelle humaine des principaux constituants de l'appareil manducateur (4 ECTS)
EC1 : complexe musculaire temporo-massétérin
EC2 : complexe musculo-condylo-discal de l'articulation temporo-mandibulaire
EC3 : musculature vélaire, linguale, pharyngée et laryngée
EC4 : musculature faciale
UE3 : Les grandes fonctions de l'appareil manducateur (4 ECTS)
EC1 : mastication
EC2 : déglutition
EC3 : salivation
EC4 : sens chimiques
EC5 : phonation
EC6 : fonction linguale
Une UE issue d'un autre parcours pourra être acceptée en équivalence d'une UE commune parmi les thèmes suivants :
- Physiologie générale
- Anatomie crânio-faciale
- Imagerie
- Douleurs
- Anatomie comparée des vertébrés
- Embryologie crânio-faciale
B) Unité d'enseignement spécifique à la mention « fonctions-dysfonctions »
UE4 : Dysfonctionnements de l'appareil manducateur (DAM) (4 ECTS)
EC1 : Douleurs : classification, mécanismes, évaluation
EC2 : Douleurs musculo-articulaires, neuropathiques, idiopathiques
EC3 : Céphalées, pathologies locorégionales
EC4 : Étiopathogénie des DAM
EC5 : Pathologie des surfaces articulaires - imagerie
EC6 : Traitement des DAM
C) Unité d'enseignement spécifique à la mention « ontogénie-phylogénie »
UE4 : Phylogenèse et ontogenèse de l'appareil manducateur (4 ECTS)
EC1 : Notions générales sur l'évolution des espèces
EC2 : Évolution de l'articulation des mâchoires chez les vertébrés
EC3 : Évolution phylogénétique des déterminants anatomiques de l'occlusion chez les vertébrés
EC4 : Les principaux stades de l'évolution dentaire et les théories explicatives
EC5 : Adaptation de l'appareil manducateur au régime alimentaire chez les mammifères
EC6 : Évolution du complexe cervico-céphalique au cours de l'hominisation
CES d'odontologie légale
Le CES d'odontologie légale est proposé avec 2 mentions :
1) La mention « expertise, responsabilité et réparation ».
2) La mention « thanatologie, identification et anthropologie ».
Pour chaque mention du CES, la durée de la formation est de 1 an minimum permettant d'acquérir 16 crédits ECTS.
Chaque CES comprend des UE spécifiques correspondant à l'intitulé du CES qui confèrent 12 ECTS et une UE de sciences fondamentales représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué aux détenteurs du diplôme de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement, l'étudiant doit avoir acquis :
1) La mention « expertise, responsabilité, réparation ».
- Une formation de base dans le domaine de la responsabilité, du dommage et de la réparation en odontologie.
2) La mention « thanatologie, identification et anthropologie ».
- Les capacités d'établir des moyens d'identification de victimes sur demandes formulées par les autorités judiciaires afin de répondre favorablement aux opérations d'expertises en identification sur le territoire national ou dans un contexte international.
Les unités d'enseignement à valider
Les candidats au CES d'odontologie légale doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
1) Pour la mention « expertise, responsabilité, réparation» :
- Avoir validé l'UE commune et les UE spécifiques à la mention (12 ECTS)
- Avoir validé l'UE de sciences fondamentales (4 ECTS)
2) Pour la mention «thanatologie, identification et anthropologie »
- Avoir validé l'UE commune et les UE spécifiques à la mention (12 ECTS)
- Avoir validé l'UE de sciences fondamentales (4 ECTS)
A) Unité d'enseignement commune aux deux mentions et spécifique du CES d'odontologie légale : 4 ECTS
UE1 : Organisation de la Justice, maltraitance et dépendance (4 ECTS)
EC1 : Organisation de la Justice en France et bases générales de Droit
EC2 : Le problème des maltraitances et de la dépendance
B) Unités d'enseignement spécifiques à la mention « expertise, responsabilité, réparation »
UE 2 : Responsabilité et secret médical (4 ECTS)
EC1 : Les bases de la responsabilité en pratique odontologique
EC2 : Le secret médical
EC3 : Les documents
UE 3 : Réparation et expertise (4 ECTS)
EC1 : Le domaine de la responsabilité conventionnelle
EC2 : La réparation du dommage odonto-stomatologique
EC3 : Expertise
C) Unités d'enseignement spécifiques à la mention «thanatologie, identification, anthropologie »
UE 2 : Odontologie médico-légale/Identification comparative (4 ECTS)
EC1 : Description des méthodes et procédures initiales caractérisant la découverte d'un corps
EC2 : L'identification comparative en odontologie médico-légale
U E 3 : Odontologie médico-légale/Identification estimative-morsures (4 ECTS)
EC1 : L'identification estimative ou évaluative en odontologie médico-légale
EC2 : La reconstitution faciale manuelle et informatisée
EC3 : Les morsures humaines et animales
D) Unité d'enseignement de sciences fondamentales (4 ECTS)
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : anatomie faciale et dentaire, anatomie comparée, traumatologie maxillo-faciale, traumatologie bucco dentaire, radiologie, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.
CES odontologie chirurgicale
Médecine buccale
Le CES « odontologie chirurgicale-médecine buccale » est proposé avec deux mentions :
1) La mention « odontologie chirurgicale ».
2) La mention « médecine buccale ».
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Ce CES comprend 3 UE spécifiques obligatoires (correspondant à l'intitulé du CES) qui confèrent 12 ECTS et 1 UE en sciences fondamentales obligatoire représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué aux détenteurs du diplôme de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement les étudiants doivent avoir acquis :
1) Mention « odontologie chirurgicale » :
- Une connaissance théorique et pratique approfondie en anesthésiologie, hématologie et pharmacologie, anatomie crânio-faciale, imagerie et physiologie pour la prise en charge médicale et technique des actes et des complications pré, per et post-opératoires, des personnes en bonne santé ou des personnes polymédiquées ou présentant des polypathologies, en odontologie chirurgicale.
- Une connaissance théorique et pratique approfondie pour la prévention, le diagnostic, le traitement des pathologies d'origine infectieuses, traumatiques, tumorales, algiques, chez les personnes en bonne santé ou les personnes polymédiquées ou présentant des polypathologies.
2) Mention « médecine buccale » :
- Une connaissance théorique et pratique approfondie en imagerie, microbiologie, hématologie, histologie, immunologie et pharmacologie, psychologie, pour la prévention, le diagnostic et le traitement des différentes pathologies de la muqueuse buccale, des glandes salivaires et des pathologies algiques.
Unités d'enseignement à valider
Les candidats doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
1) Pour la mention « odontologie chirurgicale » :
- Avoir validé 1 UE commune obligatoire pour les deux mentions (4 ECTS).
- Avoir validé 2 UE spécifiques à cette mention (8 ECTS).
- Avoir validé 1 UE en sciences fondamentales (4 ECTS).
2) Pour la mention « médecine buccale » :
- Avoir validé 1 UE commune obligatoire pour les deux mentions (4 ECTS).
- Avoir validé 2 UE spécifiques à cette mention (8 ECTS).
- Avoir validé 1 UE en sciences fondamentales (4 ECTS).
A) Unité d'enseignement obligatoire commune aux 2 mentions
UE1 : Psychologie/Informations au patient/Outils d'aide au diagnostic (4 ECTS)
EC1 : Psychologie adaptée au patient
EC2 : Informations au patient
EC3 : Les outils d'aide au diagnostic et conduites à tenir
B) Unités d'enseignements spécifiques à la mention « odontologie chirurgicale »
UE2 : Principales pathologies infectieuses, traumatiques, tumorales et algiques et conduites à tenir (4 ECTS)
EC1 : Pathologies infectieuses et conduites à tenir
EC2 : Pathologies traumatiques et conduites à tenir
EC3 : Pathologies tumorales et conduites à tenir
EC4 : Algies faciales et pathologies des ATM et conduites à tenir
UE3 : Rappels fondamentaux-techniques chirurgicales et conduites à tenir (4 ECTS)
EC1 : Rappels fondamentaux : anatomie-physiologie-anesthésiologie-pharmacologie
EC2 : Techniques chirurgicales et conduites à tenir
C) Unités d'enseignement spécifiques à la mention « médecine buccale »
UE 2 : Pathologies générales, iatrogénicité et répercussions sur la muqueuse buccale (4 ECTS)
EC1 : Pharmacologie 
EC2 : Hématologie et immuno-pathologie 
EC3 : Principales pathologies 
UE3 : Pathologies de la muqueuse buccale, des glandes salivaires, et diverses algies (4 ECTS)
EC1 : Étiologies, diagnostic, prise en charge des différentes pathologies de la muqueuse buccale
EC2 : Les glandes salivaires
EC3 : Les douleurs oro-faciales
D) Unité d'enseignement de sciences fondamentales (4 ECTS)
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : biomatériaux, anatomie, physiologie, radiologie, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.
CES de parodontologie
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Ce CES comprend 3 UE spécifiques obligatoires (correspondant à l'intitulé du CES) qui confèrent 12 ECTS et 1 UE en sciences fondamentales obligatoire représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire en parodontologie et appliqués aux détenteurs du diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement l'étudiant devra avoir acquis :
- Une connaissance théorique de l'anatomie, de l'histologie et de la physiologie du parodonte sain et malade.
- Une connaissance théorique en microbiologie et en immunologie parodontale. À partir de la classification des maladies parodontales, il devra en connaître l'étiopathogénie, et les mécanismes de cicatrisation impliqués lors de la mise en œuvre des traitements.
- La connaissance des facteurs de risques associés aux maladies parodontales et les relations avec les autres pathologies.
- Toutes les possibilités thérapeutiques, non chirurgicales et chirurgicales, comprenant également les thérapeutiques médicamenteuses.
- Une connaissance théorique des thérapeutiques de chirurgie plastique parodontale.
- Les relations entre la parodontie et les autres disciplines odontologiques, nécessaires à l'élaboration d'un plan de traitement pluridisciplinaire.
Unités d'enseignement à valider
Les candidats au CES de parodontologie doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
- Avoir validé les unités d'enseignement spécifiques obligatoires (12 ECTS).
- Avoir validé une unité d'enseignement obligatoire en sciences fondamentales (4 ECTS).

A) Unités d'enseignement spécifiques obligatoires : 12 ECTS
UE 1 : Du parodonte sain au parodonte pathologique (4 ECTS)
EC1 : Physiologie du parodonte
EC2 : Étiopathogénie des parodontopathies (biofilm, réponses de l'hôte, etc.)
EC3 : La cicatrisation parodontale (réparation et régénération)
EC4 : Classification et épidémiologie des parodontopathies
EC5 : Les facteurs de risque en parodontie
EC6 : Santé parodontale et santé générale
EC7 : Diagnostic, pronostic et plan de traitement
UE 2 : Thérapeutiques parodontales (4 ECTS)
EC1 : Les traitements non chirurgicaux (hygiène, traitements mécaniques et thérapeutiques alternatives)
EC2 : L'apport des médicaments (antibiotiques, antiseptiques, etc.)
EC3 : Les traitements chirurgicaux : lésions supra-osseuses, infra-osseuses, inter-radiculaires, lésions combinées.
EC4 : La thérapeutique parodontale de soutien
EC5 : Résultats à long terme des thérapeutiques parodontales
UE 3 : Thérapeutiques associées (4 ECTS)
EC1 : Chirurgie plastique parodontale
EC2 : Les traitements ortho-parodontaux
EC3 : Les relations endo-parodontales
EC4 : Les contentions en parodontie
EC5 : Parodontie et implantologie
EC6 : Prothèses et parodonte
B) Unité d'enseignement de sciences fondamentales (4 ECTS)
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : anatomie-histologie du parodonte, immunologie et cavité buccale, microbiologie buccale, cicatrisation (muqueuse et osseuse), propriétés biologiques des biomatériaux, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.
CES d'odontologie pédiatrique et prévention
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Elle comprend des UE d'approfondissement clinique (correspondant à l'intitulé du CES) représentant 12 ECTS et une UE en sciences fondamentales définie pour chaque CES, représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer un approfondissement disciplinaire en odontologie pédiatrique aux détenteurs du diplôme d'État de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un autre parcours universitaire et, en particulier, être pris en compte comme UE ou unités constitutives d'UE dans le cadre d'un master.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistants hospitalo-universitaires en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement l'étudiant devra avoir acquis :
- Des connaissances fondamentales sur la croissance et le développement de l'enfant et la mise en place des grandes fonctions ainsi que sur leurs anomalies.
- Des connaissances cliniques sur la communication et l'approche de l'enfant, les pathologies bucco-dentaires spécifiques à l'enfant et les conduites à tenir, les répercussions cranio-faciales et bucco-dentaires des pathologies générales et sur la prise en charge de l'enfant à risque médical.
- Des connaissances de stratégie préventive et éducative pour le maintien d'une bonne santé bucco-dentaire.
Les unités d'enseignement à valider
Les candidats au CES d'odontologie pédiatrique-prévention doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
- Avoir validé les unités d'enseignement spécifiques obligatoires (12 ECTS).
- Avoir validé une unité d'enseignement obligatoire en sciences fondamentales (4 ECTS).
A) UE spécifiques obligatoires : 12 ECTS
UE 1 : La normalité (4 ECTS)
EC1 : Croissance et développement général
EC2 : Les grandes fonctions pendant l'enfance : ventilation, manducation, phonation
EC3 : Morphogenèse des arcades et occlusion
EC4 : Prise en charge : méthodes diagnostiques et approche relationnelle
UE 2 : Pathologies et enfant à risque (4 ECTS)
EC1 : Pathologies bucco-maxillo-dentaires et prise en charge
EC2 : Répercussions cranio-faciale et bucco-dentaires des pathologies générales et prise en charge
EC3 : Les enfants en situation de handicap 
EC4 : Prescriptions chez l'enfant :
UE 3 : Prévention (4 ECTS)
EC1 : Prévention de la carie, des parodontopathies et des traumatismes 
EC2 : Prévention des dysfonctions, et réhabilitation fonctionnelle des arcades 
EC3 : Éducation à la santé
EC4 : Ergonomie
B) Unité d'enseignement en sciences fondamentales : 4 ECTS
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : écosystème buccal, morphogenèse cranio-faciale, odontogenèse et génétique des dysmorphoses, histopathologie bucco-dentaire, génétique, imagerie, psychologie, santé publique, pharmacologie générale, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.
CES d'odontologie conservatrice et endodontie
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Ce CES comprend 3 UE spécifiques obligatoires (correspondant à l'intitulé du CES) qui confèrent 12 ECTS et 1 UE en sciences fondamentales obligatoire représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué aux détenteurs du diplôme de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement les étudiants doivent avoir acquis :
- Une connaissance théorique et clinique approfondie en odontologie restauratrice, pour le diagnostic, la prévention et le traitement des pertes de substance dentaire d'origine carieuse et non carieuse, des personnes en bonne santé ou des personnes médicalement assistées et à besoins spécifiques.
- Une connaissance théorique et clinique approfondie en endodontie, pour le diagnostic, la prévention et le traitement des pathologies pulpaires et de leurs complications chez les personnes en bonne santé ou des personnes médicalement assistées et à besoins spécifiques.
- Une formation approfondie et actualisée à la manipulation des bases de données médicales, appliquée à la recherche et l'analyse des publications (méta-analyses, revues systématiques, et études cliniques avec niveau de preuve), de référence dans la discipline.
- Une formation approfondie et actualisée aux processus décisionnels en cariologie, endodontie, traumatologie et en médecine dentaire, ainsi qu'à l'appréciation du rapport coût-bénéfice-risque des thérapeutiques concernant ces domaines.
- Une formation approfondie et actualisée à l'utilisation pertinente et rigoureuse des biomatériaux de restauration conventionnels et/ou récents ainsi qu'aux techniques de restauration standards et/ou nouvelles, à l'évaluation des résultats des traitements restaurateurs et endodontiques, ainsi qu'à leur suivi à court et long terme.
Unités d'enseignement à valider
Les candidats au CES d'odontologie conservatrice et endodontie doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
- Avoir validé les unités d'enseignement spécifiques obligatoires (12 ECTS).
- Avoir validé une unité d'enseignement obligatoire en sciences fondamentales (4 ECTS).
A) Unités d'enseignement spécifiques obligatoires : 12 ECTS
UE 1 : Maladie carieuse et syndromes érosifs-abrasifs (4 ECTS)
EC1 : Maladie carieuse et syndromes érosif et abrasif
EC2 : prise en charge de la maladie carieuse et des syndromes érosif et abrasif
EC3 : Restauration fonctionnelle et esthétique des pertes de substances dentaires
UE 2 : Maladies et traumatismes de la pulpe et du périapex (4 ECTS)
EC1 : Maladies de la pulpe et du péri-apex
EC2 : Prévention et traitements des pathologies endodontiques
EC3 : Ré-intervention en endodontie
UE 3 : Anomalies dentaires, traumatologie dentaire et problèmes systémiques (4 ECTS)
EC1 : Anomalies dentaires et implications cliniques en OCE
EC2 : Traumatismes alvéolo-dentaires de la dent permanente
EC3 : Patients à risque et soins dentaires conservateurs spécifiques
B) Unités d'enseignement de sciences fondamentales (4 ECTS)
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : biomatériaux, anatomie-physiologie, histologie-embryologie, biochimie, microbiologie, immunologie, biologie moléculaire, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.
CES d'odontologie prothétique
Les CES d'odontologie prothétique comprennent 4 mentions :
- La mention prothèse conjointe.
- La mention prothèse adjointe partielle.
- La mention prothèse adjointe complète.
- La mention prothèse maxillo-faciale.
Pour chaque mention du CES, la durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Chaque CES comprend des UE d'approfondissement clinique (correspondant à l'intitulé du CES) qui confèrent 12 ECTS et une UE en sciences fondamentales définie pour chaque CES, qui représente 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué aux détenteurs du diplôme de docteur en chirurgie dentaire ou de diplômes délivrés par une université française ou étrangère après avis du conseil de l'UFR.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation des sciences de la vie et de la santé en raison de sa spécificité disciplinaire.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue destinée aux détenteurs de diplômes précités.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation odontologique proposée.
- Permettre le recrutement d'assistant hospitalo-universitaire en odontologie.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement l'étudiant devra avoir acquis une connaissance théorique et pratique approfondie de la prothèse dentaire. Cette connaissance concerne les principes de base de réalisation des prothèses (critères biomécaniques), leur mise en pratique dans la conception et la réalisation des restaurations prothétiques, le suivi prothétique et l'aspect médicolégal afférant à cette technique (traçabilité; obligation de moyens et de résultats ; attitude face à l'échec).Unités d'enseignement à valider
Les candidats au CES d'odontologie prothétique doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
- Avoir validé les unités d'enseignement spécifiques obligatoires (12 ECTS).
- Avoir validé une unité d'enseignement obligatoire en sciences fondamentales (4 ECTS).
A) Unités d'enseignement spécifiques obligatoires : 12 ECTS
Ces unités d'enseignement comprennent 3 UE :
- Une UE est commune aux différents CES, et concerne l'ensemble de l'occlusion prothétique.
- Deux UE sont consacrées aux différent aspects de la prothèse, et spécifiques à chaque mention de CES.
UE 1 : Occlusion prothétique (4 ECTS)
Elle est commune à l'ensemble des mentions des CES d'odontologie prothétique.
EC1 : Analyse et reproduction des mouvements mandibulairesEC2 : Le plan d'occlusion - Les dimensions verticales - La relation centrée EC3 : Les moyens de reproduction des mouvements mandibulaires ; axe charnière-articulateurs-programmation des articulateursEC4 : Critères de choix de la position de référenceEC5 : Le guide antérieur
EC6 : Les schémas occlusaux
UE spécifiques de prothèses : 8 ECTS
Ces UE sont spécifiques à chaque mention de CES d'odontologie prothétique (prothèse conjointe, prothèse adjointe partielle, prothèse adjointe complète, prothèse maxillo-faciale)
1) Mention « prothèse conjointe » :
UE 2 : clinique et physiologie en prothèse fixée (4 ECTS)
EC1 : Anamnèse - Examen clinique - Plan de traitement
EC2 : Les traitements préprothétiques
EC3 : Les préparations
EC4 : Les empreintes
EC5 : L'implantologie et prothèse fixée
EC6 : Esthétique et assemblage
EC7 : Le suivi prothétique, responsabilité, traçabilité
UE 3 : Technologie et laboratoire en prothèse fixée (4 ECTS)
EC1 : Biomécanique des restaurations prothétiques
EC2 : Les traitements des empreintes au laboratoire
EC3 : Les procédés de réalisation des restaurations prothétiques
EC4 : Traitement de l'esthétique
EC5 : Traçabilité
2) Mention « prothèse adjointe partielle » :
UE 2 : Clinique et physiologie en prothèse adjointe partielle (4 ECTS)
EC1 : Anamnèse -Examen clinique - Plan de traitement.
EC2 : Biomécanique des restaurations prothétiques adjointes partielles
EC3 : Les empreintes, les montages
EC4 : Implantologie et prothèse partielle
EC5 : Le suivi prothétique, responsabilité, traçabilité
UE 3 : Technologie et laboratoire en prothèse adjointe partielle (4 ECTS)
EC1 : Les traitements des empreintes au laboratoire
EC2 : Les procédés de réalisation des restaurations prothétiques
EC3 : Traitement de l'esthétique
EC4 : Traçabilité
3) Mention « prothèse adjointe complète » :
UE 2 : Clinique et physiologie en prothèse adjointe complète
EC1 : Anamnèse - Examen clinique - Plan de traitement
EC2 : Biomécanique des restaurations prothétiques adjointes complètes
EC3 : Choix des dents prothétiques (dents antérieures - postérieures - esthétique)
EC4 : Implantologie et prothèse complète
EC5 : Le suivi prothétique, responsabilité, traçabilité.
UE 3 : Technologie et laboratoire en prothèse adjointe complète
EC1 : Les traitements des empreintes
EC2 : Montage des dents prothétiques - Finition esthétique des maquettes
EC3 : les montages (dents antérieures-postérieures - esthétique)
EC4 : Résine et polymérisation
4) Option « prothèse maxillo-faciale » :
UE 3 : Clinique et physiologie en prothèse maxillo-faciale (4 ECTS)
EC1 : Anamnèse - Examen clinique - Plan de traitement
EC2 : L'implantologie et prothèse complète
EC3 : Les fentes vélo-palatines
EC4 : Les réhabilitations maxillaires et mandibulaires (endobuccale)
EC5 : Les réhabilitations faciales (exobuccale)
UE 4 : Technologie et laboratoire en prothèse maxillo-faciale (4 ECTS)
EC1 : Les matériaux
EC2 : Les techniques de réhabilitations endo et exobuccales.
B) Unité d'enseignement en sciences fondamentales (4 ECTS)
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : anatomie et physiologie de l'appareil manducateur, écosystème buccal, biomatériaux, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.
CES de physiopathologie et diagnostic des dysmorphies cranio-faciales
La durée de la formation est de 1 an minimum (120 h) permettant d'acquérir 16 crédits ECTS. Ce CES comprend 3 UE spécifiques obligatoires (correspondant à l'intitulé du CES) qui confèrent 12 ECTS et 1 UE en sciences fondamentales représentant 4 ECTS.
Objectifs généraux
- Assurer une formation et un approfondissement disciplinaire odontologique théorique et appliqué.
- Constituer un pré-requis de formation supérieure dans le cadre d'une autre formation.
- Faire partie d'un parcours universitaire dans le cadre de la formation continue.
- Faire tout ou partie d'une unité d'enseignement d'un parcours de formation en raison de la spécificité disciplinaire de la formation proposée.
Objectifs spécifiques
À l'issue de cet enseignement l'étudiant devra avoir acquis des connaissances théoriques, approfondies, sur le développement cranio-facial, normal et pathologique, sur les fonctions et dysfonctions oro-faciales et la morphogénèse des arcades dentaire, sur le déplacement dentaire et la mise en place de l'occlusion, sur l'imagerie, le diagnostic des anomalies et leur pronostic.
Les unités d'enseignements à valider 
Les candidats aux CES de physiologie et diagnostic des dysmorphies crânio-faciales doivent satisfaire dans leur parcours aux modalités suivantes :
- Avoir validé les unités d'enseignement spécifiques obligatoires (12 ECTS).
- Avoir validé une unité d'enseignement obligatoire en sciences fondamentales (4 ECTS).
A) Unités d'enseignement spécifiques obligatoires : 12 ECTS
UE1 : Développement crânio-facial et fonctions oro-faciales (4 ECTS)
EC1 : Croissance et développement du crâne et de la face, normal et pathologique
EC2 : Fonctions oro-faciales, dysfonctions 
UE2 : Arcades dentaires et déplacement dentaire (4 ECTS)
EC1 : Les arcades dentaires : établissement de l'occlusion, les fonctions occlusales
EC2 : Histologie, réaction tissulaire au mouvement dentaire spontané ou provoqué
UE3 : Diagnostic et pronostic (4 ECTS)
EC1 : Imagerie et céphalométrie
EC2 : Diagnostic des anomalies - Pronostic sans traitement
B) Unité d'enseignement en sciences fondamentales (4 ECTS)
Cette UE doit être validée au choix parmi les thématiques suivantes : physiologie oro-faciale, santé publique, anatomie comparée ou cranio-faciale, biomatériaux, anthropologie, choisies dans une unité d'enseignement issue d'un parcours de master ou d'un CES de sciences fondamentales.

Abonnement

Abonnez-vous à l'alerte courriel 
pour recevoir chaque semaine le sommaire du B.O.  :

S'abonner au sommaire

Se désabonner

 

Mentor

Recherche de textes réglementaires parus au B.O. et au J.O.  du M.E.N.E.S.R.

Mentor vous permet de consulter :

  • les références des textes parus au B.O. ou au J.O. après 1987
  • l'intégralité  des textes s'ils sont postérieurs à juillet 1989 pour le B.O. et à juillet 2003 pour le J.O.

Le moteur de recherche Mentor

Les recherches les plus fréquentes :