Financement de la R&D industrielle en Polynésie française

Le volet recherche du contrat de projet en Polynésie française

Carte de la Polynésie française

Différents dispositifs de contractualisation existent entre l’Etat et la Polynésie française afin de soutenir le développement économique, social et culturel de la Polynésie. L’Etat et la Polynésie partagent une volonté commune de favoriser la mise en place des structures et des outils pertinents destinés à accompagner la Polynésie française sur la voie du développement durable. A ce titre, des problématiques prioritaires ont été identifiés conjointement. Le traitement de ces problèmes a été formalisé par un contrat pluriannuel signé en 2008 et prolongé jusqu’en 2014. Cinq priorités ont été identifiées : le logement social, la santé, l’environnement, les abris de survie et l’enseignement supérieur et la recherche.

Article - 29.08.2014

Le volet "enseignement supérieur et recherche" du contrat de projet en Polynésie française comprend 4 actions

Ce volet représente environ 846 million de F.C.F.P (soit environ 7 millions d’euros). Il comporte 4 actions :

  • La construction d’une maison des étudiants et d’une maison internationale. La réception des bâtiments doit se faire en 2014.
  • Deux opérations de structuration de la recherche et du développement en Polynésie française. Il s’agit d’une part de la création du "Centre polynésien de la recherche et de la valorisation de la biodiversité insulaire" (C.P.R.B.I) inauguré le 2 septembre 2010 et d’autre part, de la mise en œuvre d’une structure de transfert et de valorisation technologiques dont l’objectif est de soutenir le pôle innovation polynésien labellisé grappe d’entreprises, Tahiti Fa’ahotu, en finançant des projets issus et "labellisés" par ce pôle. Cinq projets ont reçu un financement du contrat de projets dont trois se sont achevés en avril 2013.
  • La mise en œuvre de programmes de recherche dont la finalité est le développement durable de la Polynésie. 18 projets ont été financés par le contrat de projet dans le cadre de cette 3ème action. En 2014, deux projets ont été débutés à savoir :

       - Une étude collégiale menée par l’IRD sur "les ressources marines profondes de la ZEE polynésienne" ;
       - Le projet "FLUOTRACK" mené par l’ILM, d’amélioration de la détection des toxines ciguatériques dans la chair de poisson.

  • L’organisation d’un colloque international sur les énergies renouvelables qui, après plusieurs reports, devrait se tenir en 2015.
Publication : 29.08.2014

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés