Recherche et enseignement supérieur en région Corse

Présentation des Programmes Investissements d'Avenir en région Corse

pia

Au titre des Investissements d'Avenir (I.A.), la Corse est impliqué dans 8 projets labellisés.  Le progamme des I.A. implique fortement en région les préfets, les recteurs, les SGAR et les D.R.R.T.. Plusieurs ministères sont concernés et tout particulièrement le ministère de l'éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche (M.E.N.E.S.R.), pour lequel est prévue la majeure partie des dépenses de ce programme. Des jurys internationaux ont été constitués pour évaluer les projets. Le commissariat général à l’investissement (C.G.I.) examine les dossiers, les avis des jurys et décide avec le Premier ministre des lauréats.

Article - 1.08.2014

Les P.I.A.. en région Corse : 8 projets labellisés

La Corse développe des projets d’envergure et potentiellement structurant autour de problématiques environnementales et de développement durable.

Le P.I.A. a permis de confirmer cet intérêt : sur 8 projets labellisés, 4 portent directement sur la thématique des énergies renouvelables (3 sur la recherche et 1 sur la formation professionnelle d’apprentis en class='img-responsive' alternance).

Les projets d’ores et déjà retenus :


Sur l’A.A.P. SATT (Société Accélératrice de Transfert de Technologie) :

Les SATT devraient permettre d’étendre le rôle des incubateurs en finançant la propriété intellectuelle et la maturation de projets dans le but de développer les transferts de technologie vers l’industrie et  la création d’entreprise.

Le projet de SATT PACA-Corse, désormais rebaptisée SATT Sud-Est, a été retenu parmi les 5 premiers lauréats nationaux. La SATT Sud-Est (budget de 80 Meuros) a démarré en janvier 2012. Elle associe 7 universités, 6 en PACA et une en Corse, le C.N.R.S. et l’école Centrale de Marseille. Elle vise à  aider les projets issus de la recherche publique de ses actionnaires. Les décisions sont prises par un conseil d’administration (C.A.) où siègent les actionnaires (partenaires de recherche et représentants de l’Etat dont le M.E.N.E.S.R., la Caisse des Dépôts et la DIRECCTE) et par un comité d’investissements. Il est envisagé, à terme, d’y associer les incubateurs qui seront ouverts à une intégration ou un partenariat.

L’incubateur de corse, INIZIA, bénéficiant d’un nouveau statut associatif, et la Collectivité Territoriale de Corse sont en discussion avec la SATT Sud-Est sur la possibilité d’un rapprochement et de la mise en place d’un fonds d’intervention permettant à la Collectivité Territoriale de Corse de demander un appui supplémentaire à la SATT Sud-Est sur les projets régionaux jugés stratégiques et ne pouvant, jusqu’alors, bénéficier du financement « Etat » de cette dernière.

Sur l’AAP Egalité des chances, internats d’excellence

Dans le cadre de l’AAP permanent ouvert jusqu’en 2014, le projet d’internat d’excellence basé au lycée de Corte a été retenu parmi 11 projets lauréats au niveau national. Il a ouvert ses portes en 2011 et connaît un vif succès. Ce projet est, bien sûr, suivi par le rectorat.

Sur l’AAP Formation professionnelle en class='img-responsive' alternance

Présenté par la Chambre des Métiers de Corse du Sud, ce projet entre dans l’action "augmenter l’offre de logements pour les jeunes travailleurs en class='img-responsive' alternance". Il s’agit d’un projet de Centre de Formation aux Apprentis en class='img-responsive' alternance, dans les métiers liés aux énergies renouvelables. Ce projet a été retenu par le P.I.A. pour un montant de 3,8 millions d'euros sur un total de 6,8 millions d'euros. Il comprend notamment la réalisation d’un bâtiment BBC dont la construction a commencé en 2014.

Sur l’AAP Economie Sociale et Solidaire

Le projet porté par Corse Active - antenne Corse du réseau national France Active - consiste à re-doter le fonds régional de Contrats d’Apport Associatif et à créer un Fonds Régional d’Investissement Solidaire ainsi qu’une garantie du dispositif par la Collectivité Territoriale de Corse et le Fonds de Cohésion Sociale. Ces 2 dispositifs ont vocation à augmenter les fonds propres des structures de l’Economie Sociale et Solidaire afin d’assurer leur pérennité et d’accompagner leur développement.
Ce dossier soumis par Corse Active a reçu un financement de 160 mille euros (pour des prêts aux entreprises). Ce projet a été validé par le comité d’évaluation C.G.I. – C.D.C. le 20 juin 2011. La convention a été signée le 7 juillet 2011.

Sur l’AAP réseaux intelligents

Le projet expérimental, "Millener" (Mille installations de gestion énergétique dans les îles) est mené par un consortium réunissant des industriels aux savoir-faire complémentaires et coordonné par la direction des Systèmes énergétiques insulaires d’E.D.F. (E.D.F. S.E.I.). Il s’inscrit dans le cadre des expérimentations de smart grids "réseaux intelligents" en milieu îlien. Son objectif est de préparer des réseaux et systèmes électriques capables de gérer le foisonnement croissant des sources d’énergie et le rôle actif de particuliers devenant à la fois consommateurs et producteurs.

Le projet MILLENER fait partie des 6 projets qui ont été retenus suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt sur les réseaux intelligents lancé par l’ADEME en 2009. La première expérimentation du projet Millener a débuté fin 2011. Son inauguration officielle a été faite le 12 octobre 2011 à Ajaccio.

Sur l’AAP EQUIPEX (Equipements d’Excellence)

Un seul projet concernant partiellement la Corse a été retenu par le C.G.I. et l’A.N.R. sur cet AAP : le projet DURASOL porté par le C.E.A.-INES.  Il porte sur l’étude du vieillissement accéléré des composants et systèmes solaires photovoltaïques, thermiques et des corrélations climatiques via des plates-formes multi-sites. Il s'agit de mettre en place une plateforme sur plusieurs sites, 9 à ciel ouvert et 5 à l'intérieur de laboratoires, pour étudier la durée de vie des trois technologies solaires : le photovoltaïque, le solaire thermique et le solaire de concentration. Les sites extérieurs proposent plusieurs climats représentatifs de contraintes spécifiques et de conditions de sévérité suffisantes. Les sites intérieurs permettront de simuler ces mêmes contraintes dans des conditions accélérées et ultra-accélérées.

Sur l’AAP e-Santé

Le premier projet porté par une P.M.E., MADO, à avoir été labellisé Investissements d’Avenir en Corse par le C.G.I. et la Caisse des dépôts fait partie de cet AAP. Il concerne la recherche privée et il est porté par la société SESIN, P.M.E. marseillaise ayant une filiale en Haute-Corse. Il porte sur un dispositif expérimental visant au maintien à domicile de personnes fragiles sur le territoire de Corse avec toute l’instrumentation et la transmission de données adéquates, permettant de suivre les patients en temps réel, afin d’éviter une hospitalisation. Ce projet est particulièrement adapté aux régions rurales sans C.H.U. telles que la Corse et bénéficie d’un réseau de partenaires pertinent.

La phase R&D sur le logiciel et le matériel est presque terminée mais il reste à trouver des solutions pour le déploiement du projet d’expérimentation en Corse, partie la plus intéressante pour l’île.

Sur l’AMI ADEME Solaire

Un projet L.F.R. 500, porté par la P.M.E.Solar Euromed (Dijon) a été labellisé concernant l’énergie solaire thermodynamique. Il s’agit de chauffer de l’eau à haute température avec des réflecteurs par miroirs de Fresnel pour produire de la vapeur comme source d’énergie (comme dans les centrales nucléaires). 2,9 millions d'euros d’aides .IA. sont prévues sur un budget total de 5,9 millions d'euros du projet. Le site choisi est sur la commune de Ghisonaccia.

Publication : 1.08.2014

Les recherches les plus fréquentes :

© 2013 Ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - Tous droits réservés