Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Maths, physique, nanosciences, STIC, IA

Maths, physique, nanosciences, STIC, IA

La mathématicienne Laure Saint-Raymond lauréate du Bôcher Memorial Prize 2020

Laure Saint-Raymond

L'American Mathematical Society (A.M.S.)a décerné le Bôcher Memorial Prize 2020 à Laure Saint-Raymond, professeur à l'École Normale Supérieure de Lyon et membre de l'Académie des Sciences, ainsi qu'à à Camillo De Lellis de l'Institute for Advanced Study, Princeton, et Lawrence Guth du M.I.T..

Actualité - Publication : 20.11.2019

Ce prix prestigieux, attribué tous les 3 ans, récompense une contribution exceptionnelle en analyse mathématique réalisée au cours des 6 dernières années.

Mathématicienne, professeure à l'Université Pierre et Marie Curie et au département de mathématiques et applications de l'Ecole Normale Supérieure à Paris, Laure Saint-Raymond est spécialiste des mathématiques appliqués à la physique et plus particulièrement à la mécanique des fluides. Elle a notamment apporté une contribution fondamentale au problème dit de limite fluide posé par David Hilbert, un des 23 problèmes proposés par David Hilbert au congrès international de mathématiques de 1900, non encore résolu à ce jour.

Le Bôcher Memorial Prize 2020 est attribué à Laure Saint-Raymond pour deux de ses contributions. La première, avec Thierry Bodineau (chercheur C.N.R.S. au CMAP-Ecole Polytechnique) et Isabelle Gallagher (Professeur à l'E.N.S. Paris), explique comment relier la dynamique de N particules rigides de rayon r avec le mouvement Brownien, dans un regime ou N tend vers l'infini et r tend vers 0. Cette question est liée au 6e problème de la liste de David Hilbert, qui propose d'établir des relations entre les modèles atomistiques (à l'échelle des particules) et les équations de la mécanique des milieux continus.

Le second travail, réalisé en collaboration avec Anne-Laure Dalibard, professeure à Sorbonne Universités, étudie les phénomènes de couches limites dans les équations qui décrivent les courants océaniques et permet une compréhension nouvelle des interactions entre la géométrie des côtes et l'écoulement océanique.

Membre de l'Académie des sciences, Laure Saint-Raymond est lauréate de nombreux autres prix, elle a notamment reçu en 2011 le prix Irène Joliot-Curie, décerné par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et Airbus, dans la catégorie "jeune femme scientifique".

Publication : 20.11.2019
Retour haut de page