Accueil >  Stratégie >  Stratégie Recherche >  Loi de programmation de la recherche 2021-2030

Loi de programmation de la recherche 2021-2030

Des carrières plus attractives : Les chaires de professeur junior

Article - Publication : 12.02.2021

Les chaires de professeur junior

Que dit la loi ?

L'article 4 crée une nouvelle voie de pré-titularisation conditionnelle équivalente aux "tenure track" : la chaire de professeur junior, qui vient en complément des voies de recrutement existantes et en plus des postes ouverts pour les chargés de recherche et les maîtres de conférences.

Cette nouvelle voie de recrutement permettra de recruter de jeunes scientifiques sur un contrat de droit public doté d'un environnement financier et permettant d'accéder, à l'issue d'une période maximale de 6 ans, à une titularisation dans un corps de professeur d'université ou de directeur de recherche. La durée du contrat ne peut être inférieure à trois ans et ne peut être supérieure à six ans.

Les établissements peuvent choisir d'utiliser, ou non, ce nouveau dispositif, dans la limite de :

  • 20 % des recrutements autorisés dans le corps de directeur de recherche.
  • 15 % des recrutements autorisés dans le corps de professeur d'université.
  • 25 % lorsque le nombre de recrutements autorisés dans le corps concerné est strictement inférieur à cinq.


→ 200 000 euros en moyenne sur trois ans C'est le financement estimé pour chaque chaire de professeur junior.



→ 300 chaires de professeur junior seront ouvertes chaque année en complément des recrutements de chargés de recherche et de maîtres de conférences, au terme de la programmation (rapport annexé).



La procédure :

  • Appel public à candidatures
  • Sélection par une commission de recrutement constituée de personnes de rang égal à celui de l'emploi à pourvoir et composée, pour moitié au moins, d'enseignants-chercheurs et de personnels assimilés ou de chercheurs extérieurs à l'établissement dont au moins une personne de nationalité étrangère exerçant ses activités professionnelles à l'étranger.
  • Au terme de son contrat, une commission de titularisation entend le candidat au cours d'une audition et apprécie sa valeur scientifique ainsi que son aptitude à exercer les missions.

Pour les directeurs de recherche → titularisation par décision du chef d'établissement après avis de la commission de titularisation.

Pour les professeurs d'université → titularisation par décret du Président de la République, sur proposition du chef d'établissement, après avis de la commission de titularisation.




Enjeux

→ Rajeunir l'entrée dans la carrière : il s'agit de recruter à un moment plus proche de la thèse.

→ Laisser plus de place aux disciplines émergentes (neuro-informatique, bio-informatique, bio chimie, écologie moléculaire, nanotechnologies...).

→ Donner une part centrale au projet de recherche, sortir des logiques disciplinaires et mieux prendre en compte la diversité des mérites des candidats.

→ Réduire la précarité des années de post-doctorat, ce dispositif ayant vocation à déboucher sur de l'emploi titulaire.

Publication : 12.02.2021
Retour haut de page