Publié le

30.12.2019

Sommaire

Améliorer les conditions de vie des étudiants

Crédits :
Cnous

Loi ORE : des conditions d'études améliorées

Un plus grand pouvoir d’achat pour les étudiants depuis la rentrée 2018

  • Suppression de la cotisation de sécurité sociale pour les étudiants à partir du 31 aout 2019 : 100 M€ que le Gouvernement a souhaité rendre aux étudiants
  • Depuis la rentrée 2018, baisse des droits d’inscription de 14€ pour la licence, 13€ pour le master et 11€ en doctorat.
  • Plus de 20 000 boursiers supplémentaires par rapport à 2017-2018.

Plus de logements étudiants, accessibles et modernisés

  • 176 000 places disponibles via les logements du CROUS
  • Près de 4 000 logements rénovés en moyenne chaque année
  • D’ici 2021 : accessibilité des établissements gérés par les CROUS.

Accès aux soins garanti pour tous

  • 24 centres de santé sur le territoire
  • Renforcement des services de santé universitaires présents dans chaque université.

Meilleure prise en compte du handicap

  • Un référent handicap dans chaque formation, logements adaptés et accessibles.

La loi ORE au service de la démocratisation de l'enseignement supérieur

Plus de boursiers du secondaire accèdent aux études supérieures

  • + 21 % de boursiers admis dans l’enseignement supérieur
  • + 28 % de boursiers admis dans les CPGE parisienne

Plus de bacheliers professionnels et technologiques dans les filières courtes

  • + 23 % de bacheliers professionnels admis en STS
  • + 19 % de bacheliers technologiques admis en IUT

Pus de mobilité géographique

  • + 12 % de candidats qui ont fait un vœu hors académie de résidence
  • + 9,5 % de candidats qui ont accepté une proposition hors académie de résidence

Plus de bacheliers de l’académie de Créteil reçoivent des propositions de formation situées à Paris

  • + 65 % de bacheliers de l’académie de Créteil ont reçu au moins une proposition d’une formation à Paris

En savoir plus 

Bilan Parcoursup 2018 - PDF | 2.7 Mo

 

La Plan Étudiants

Plan étudiant pourquoi ça change

Pourquoi ça change ?

  • Mettre fin au tirage au sort
  • Réduire un taux d'échec trop important en 1ère année de licence
  • Renforcer l'orientation insuffisante et inadaptée
  • Mieux accompagner les élèves en prenant en compte leurs parcours et expériences, leur motivation et leurs projets
  • Redonner du pouvoir d'achat aux étudiants

Le Plan Etudiants, présenté en octobre 2017 et concrétisé par la loi du 8 mars 2018 relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE), vise à conduire tous les étudiants vers la réussite.

Il repose sur trois objectifs :

  • mettre fin à l’injustice du tirage au sort lors de l’admission post-bac,
  • encourager la personnalisation des cursus pour endiguer le taux de 60% d’échec en licence,
  • et investir massivement dans la vie étudiante pour créer les conditions d’une réussite juste socialement.

Il consacre 450 millions d’euros du Grand Plan d’Investissement pour accompagner la mise en place de nouveaux cursus, la modularisation, la mise en œuvre des contrats de réussite et l’accompagnement personnalisé de chaque étudiant ; et 500 millions d’euros sur la durée du quinquennat pour ouvrir des places, créer des postes dans les filières en tension et valoriser l’engagement des enseignants-chercheurs au service de la réussite des étudiants.