Publié le 13.04.2022

Sommaire

Douze nouveaux sites universitaires labellisés "science avec et pour la société"

Douze nouveaux sites universitaires sont labellisés "science avec et pour la société" par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans le cadre de l’appel 2022. Cette deuxième vague est dotée de trois millions d’euros. Elle vise à soutenir des projets innovants favorisant le développement de nouvelles interfaces de dialogue entre sciences, recherche et société et la structuration affirmée d’un réseau territorial.

Suite aux délibérations d’un jury représentatif de l’ensemble des acteurs du dialogue entre sciences, recherche et société, réuni le 28 mars dernier, une liste de douze nouveaux sites universitaires labellisés "science avec et pour la société" a été arrêtée ainsi que leur dotation budgétaire pour la première année de labellisation.

Sites universitaires labellisés Dotation budgétaire pour 2022
La Rochelle Université 191 000 €
Université Bourgogne Franche-Comté 235 000 €
Université de Bordeaux 481 000 €
Université de Corse Pasquale Paoli 88 000 €
Université de Lille 168 000 €
Université de Lorraine 307 000 €
Université de Pau et des Pays de l'Adour 337 000 €
Université de Rennes 193 000 €
Université Lumière Lyon 2 304 000 €
Université Paris Cité 270 000 €
Université Paris Nanterre 225 000 €
Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne 224 000 €
Total 3 023 000 €

À l’issue de ces deux vagues, dix-huit sites universitaires sont aujourd’hui labellisés, et deux bénéficient d’une année probatoire.

Accordée pour trois ans, cette labellisation s’inscrit dans le prolongement des dispositions de la loi n°2020-1674 du 24 décembre 2020 de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030, et constitue l’ossature de la feuille de route ministérielle présentée en avril 2021. Elle doit permettre de renforcer la structuration du paysage institutionnel à travers la création d’un réseau partenarial adossé aux sites universitaires, et faciliter le déploiement des politiques publiques en faveur du dialogue entre sciences, recherche et société au cœur des territoires. Dans cette perspective, elle s’appuie sur un cahier des charges précis : un engagement stratégique porté par l’équipe de gouvernance ; un partenariat fort avec les professionnels de la médiation et de la communication scientifiques (centres de culture scientifique, technique et industrielle, musées et muséums…), les acteurs associatifs, les médias… ; une collaboration appuyée avec les collectivités territoriales et locales ; un socle commun d’initiatives et d’actions.

La qualité du dialogue entre sciences, recherche et société relève d’un impératif majeur pour l’avenir de notre démocratie. Divers par ses expressions, englobant tout à la fois le partage d’une culture scientifique commune, les démarches de recherche participative ou l’expertise en appui à la décision publique, sa consolidation est l’un des objectifs prioritaires du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette deuxième vague de labellisation de sites universitaires renforce ainsi les espaces de porosité et les lieux d’interface, tout en multipliant les opportunités d’interaction entre les acteurs.