Publié le 07.04.2022

Sommaire

Étudiants, enseignants-chercheurs ukrainiens : point sur les aides

Des aides d'urgence ont été mises en place pour accueillir les réfugiés ukrainiens en France, étudiants et enseignants-chercheurs, et faciliter leur séjour. 

Protection temporaire

Les étudiants ukrainiens peuvent bénéficier de la protection temporaire. C'est une protection immédiate, qui s'impose pour les personnes fuyant leur pays en guerre, qui apporte des aides durant leur séjour pour la scolarisation, le logement et la santé. Cette protection est proposée aux étudiants dans les cas suivants :

  • être ressortissant ukrainien et résider en Ukraine avant le 24 février 2022 ; 
  • ne pas être ressortissant ukrainien et bénéficier d’une protection (internationale ou nationale équivalente) octroyée par les autorités ukrainiennes ;
  • ne pas être ressortissant ukrainien mais être titulaire d’un titre de séjour permanent en cours de validité délivré par les autorités ukrainiennes et ne pas être en mesure de rentrer dans son pays d’origine ;
  • être membre de la famille d’une personne relevant de l’un des cas précédents (les membres de la famille sont : le conjoint, les enfants mineurs célibataires et les parents à charge).

Les demandes d’inscription dans l’enseignement supérieur français se font via l'adresse de l’agence Campus France ukraine@campusfrance.org

Demande d'aides

Inscription dans un établissement d'enseignement supérieur

Après avoir fait leur inscription pour obtenir la protection temporaire, les étudiants seront contactés par les établissements pour leur proposer des enseignements adaptés à leur situation. Selon les cas et les capacités d'accueil, ils pourront intégrer une université dès cette année, et envisager de suivre un cursus universitaire classique à la rentrée 2022. 

Les étudiants inscrits dans un établissement pourront effectuer leurs démarches et demandes d'aides (logement, services sociaux, alimentation, aides financières...).

Logement

Les étudiants bénéficiaires de la protection temporaire et inscrits dans un établissement pourront bénéficier des APL et être hébergés dans un logement proposé par les Crous, dans la mesure des disponibilités, ou par la CIUP s'ils résident en Île-de-France.

Faire une demande d'aide au logement

Protection sociale

La protection sociale, la protection universelle maladie et la complémentaire santé solidaire sont accordées sans délai sur présentation d’un document justifiant du bénéfice de la protection temporaire.

Les ressortissants ukrainiens résidant en France dont le titre de séjour a expiré verront leur droit à la protection 
universelle maladie automatiquement prolongé.

Les étudiants pourront également être orientés pour la vaccination contre la Covid-19.

Soutien psychologique

Les étudiants pourront recevoir un accompagnement psychologique grâce aux Services de Santé Universitaire (SSU) et consulter les psychologue du dispositif Santé Psy Étudiant.

Covid-19

Retrouvez ici toutes les informations liées au coronavirus, avec des documents proposés en langue ukrainienne.

Aides financières

Les Crous pourront verser des aides d’urgence, via une procédure dématérialisée, après évaluation sociale par les services sociaux. Voici quelques aides proposées :

  • jusqu'à 500 € pour les étudiants, avec une évaluation sociale simplifiée, examen préalable de la commission sociale ;
  • obtention des bourses sur critères sociaux, sous réserve de respecter les conditions prévues par la réglementation ;
  • mobilisation de la CVEC (contribution de vie étudiante et de campus) pour financer des aides financières ou matérielles ;
  • repas à 1€ en restaurant universitaire.

Programme pause

Les doctorants, chercheurs ou enseignants-chercheurs de nationalité ukrainienne peuvent être éligibles à l’appel spécial PAUSE-Solidarité Ukraine.

Les chercheurs ukrainiens et leurs familles pourront se voir attribuer une aide financière pour séjourner en France, sur une période de trois mois, dont le montant est fixé à 5 700€. Un complément familial pourra s'ajouter selon les profils.

Les chercheurs ont droit à une autorisation de travail immédiate.

Le prochain appel à candidatures régulier PAUSE sera lancé à la mi-mars, avec une échéance de dépôt des 
dossiers de candidatures fixée au 8 avril. Les chercheurs et doctorants de nationalité autre qu’ukrainienne impactés par la guerre en Ukraine qui se trouveraient en danger en raison du contexte de la guerre en Ukraine, en particulier les dissidents russes et biélorusses, sont éligibles aux appels à candidatures réguliers du programme PAUSE.