Publié le

22.09.2021

Sommaire

Le Plan de relance pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation

Investir l'avenir France Relance

 

7,8 Md sur 3 ans au titre du plan de relance pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation
9 mesures du plan de relance  concernent l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation, dont deux au titre du PIA4
1 054 projets de rénovation thermique retenus pour 1,3 milliard d'euros

 

Réinvestir dans la jeunesse, la formation, la transmission, la recherche et l'innovation figure parmi les grandes priorités du Plan de relance :

 

 

 

Les 9 mesures ESRI du Plan de relance

les mesures mesri du plan de relance

Accompagner les étudiants dans leurs projets d’étude

Renforcement du dispositif de garantie des prêts étudiants : 32 M€ sur le programme « cohésion » du Plan de relance dont 16 M€ en 2021.

 

Santé et numérique : inventer la médecine du futur

Financement du lieu préfigurateur du futur campus R&I santé numérique et actions hors les murs : 45 M€ uniquement en 2021 sur le programme « compétitivité » du Plan de relance.

 

Soutenir la recherche et la production de connaissances

Augmentation des moyens de l’ANR : 428 M€ sur le programme « cohésion » du Plan de relance dont 128 M€ en 2021.

 

Préserver les compétences professionnelles en R&D

Préservation de l’emploi de R&D privée : 300 M€ sur le programme « compétitivité » du Plan de relance dont 128 M€ en 2021.

 

Repenser la pédagogie avec le numérique

Hybridation et équipements numériques universitaires : 35 M€ sur le programme « compétitivité » du Plan de relance uniquement en 2021.

 

Mieux accueillir et mieux former aux métiers de demain

Création de places de formation dans l’enseignement supérieur : 180 M€ sur le programme « cohésion » du Plan de relance dont 60 M€ en 2021.

 

Des bâtiments plus confortables et plus sobres en énergie

Rénovation thermique des bâtiments publics des établissements d’enseignement supérieur, de recherche ainsi que des logements étudiants : 1,3 Md€ sur le programme « écologie » du Plan de relance.

 

Coordonner la recherche sur les grands défis de demain

Le PIA 4 : des moyens exceptionnels pour soutenir l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation : 5,5 Md€.

 

Mieux orienter et accompagner les jeunes talents

Les Cordées de la réussite pour 10 M€ en 2021 et en 2022.

 

Renforcement des prêts étudiants garantis par l'État : 20 millions d'euros en 2021 et en 2022

  • Le prêt étudiant garanti par l'État permet aux étudiants d'emprunter auprès d'une banque partenaire (opération pilotée par Bpifrance) pour financer leurs études, sans devoir fournir à la banque la caution d'un proche ou une preuve de revenus.
  • Montant maximum emprunté : 20 000 € sur une durée minimale de 2 ans.
  • Le Plan de relance multiplie par 5 la dotation des prêts garantis par l'État qui passe de 4 M€ en 2020 à 20 M€ en 2021 et en 2022.
  • En 2021 et 2022, plus de 50 000 étudiants pourront bénéficier du prêt étudiant garanti par l'État.

En savoir plus

 

 

Rénovation thermique des bâtiments : 1,3 milliard d'euros

  • Cette mesure vise à investir massivement dans la rénovation thermique des bâtiments des établissements publics affectés aux missions d'enseignement supérieur, de recherche et aux œuvres universitaires et scolaires.
  • Objectif : diminuer la facture énergétique, gagner en confort et réduire l'empreinte énergétique de l'État.
  • Parmi les 4 214 projets sélectionnés, 1 054 projets pour 1,3 Md€ concernent des projets de rénovation de bâtiments affectés aux missions d'enseignement supérieur, de recherche et aux oeuvres universitaires tous ministères confondus. Les rénovations financées concernent des universités, des écoles d'ingénieur, grands établissements, des logements étudiants, ainsi que des organismes de recherche. À la rentrée 2021, près de 30% des projets et des crédits sont engagés.

L'appel à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments universitaires et de recherche a été lancé le 7 octobre 2020.

Plus de 1 000 projets ont été retenus mi-décembre 2020

 

1054 projets de rénovation énergétique de campus et de logements étudiants

 

  • 4 214 projets ont été sélectionnés pour 2,7 Md€ en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments de l'État dans le cadre de France Relance.
  • 1 054 projets pour 1,3 Md€ [soit la moitié de l'enveloppe] concernent des établissements d'enseignement supérieur, de recherche ainsi que des logements étudiants. Ceci illustre la volonté du gouvernement de mettre l'accent sur les étudiants qui comptent parmi les populations les plus touchées par la crise. Les projets sont répartis dans toutes les régions métropolitaines et ultra-marines.
  • Objectifs de cet investissement : des gains de consommation énergétique sans précédent, une réduction des émissions de gaz à effet de serre, et de meilleures conditions de logement, de vie et de formation pour les étudiants, au service de leur réussite et de leur insertion.

 

Consulter les projets sélectionnés : Cartographie numérique des projets sélectionnés

En savoir plus


Le PIA4 pour soutenir l'ESRI : 5,5 milliards d'euros

Stratégies nationales : 3,1 Md€

Soutien aux acteurs de l'ESRI : 2,4 Md€

 

  • Ambition du PIA4 : poursuivre le soutien à la communauté scientifique et promouvoir des investissements exceptionnels dans quelques filières, sciences et technologies émergentes décidées par l'État.
  • Sratégies nationales : 23 Programmes et Équipements Prioritaires de Recherche (PEPR) portés dans les stratégies nationales ; 16 lettres de mission déjà confiées aux pilotes scientifiques nationaux des premiers PEPR ;3 PEPR officiellement lancés ;
    Publication prochaine d'un appel à manifestation d'intérêt : "Compétences et Métiers d'avenir" ;
    À venir : annonce des résultats de la première vagues de PEPR exploratoires.
  • Soutien aux acteurs de l'ESRI : annonce en octobre 2021 des résultats de la première vague de l'appel "Excellence sous toutes ses formes".

En savoir plus

 

Préparer le campus du futur R&I en santé numérique : 45 millions d'euros en 2021

  • Annoncé fin 2020, et porté par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, PariSanté Campus sera un espace emblématique de formation, de recherche et d'innovation qui s'installera sur le site de l'ancien hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce, après sa réhabilitation en 2028.
  • Doté d'équipements et d'infrastructures de pointe, ce projet inédit vise à créer un campus de rang mondial sur le thème du numérique en santé.
  • Grâce à ce dispositif exceptionnel du Plan de relance, et en attendant la réhabilitation complète du site du Val-de-Grâce, un lieu préfigurateur de ce campus s'installera, fin 2021, dans l'immeuble Fresk à Paris 15e. Il comportera notamment des laboratoires, un hôtel d'entreprises, un incubateur, des start-up et des associations de patients.

En savoir plus

 

Porter l'ANR au niveau des standards internationaux : 428 millions d'euros sur 2 ans

  • Il s'agit de compléter la trajectoire budgétaire déjà prévue pour l'Agence nationale de la recherche (ANR) dans le cadre de la loi de programmation de la recherche (LPR).
  • Objectifs : porter le taux de succès des appels à projets à 30% en 2027 (contre 17% en 2020) et soutenir la recherche fondamentale et appliquée sur tout le territoire, dans tous les domaines.
  • Grâce au Plan de relance, en complément de la LPR, l'ANR bénéficie en 2021 d'un budget de soutien à la recherche inédit depuis sa création : 1,2 Md€ en 2021, soit + 0,4 Md€ par rapport à 2020.
  • Cette mesure permet de financer de manière très significative plus de projets de recherche dans le cadre des appels lancés par l'ANR inscrits dans son Plan d'action (l'appel à projets générique - AAPG - et les appels spécifiques).

En savoir plus

Consulter le site de l'ANR


Préservation de l'emploi de R&D : 300 millions d'euros sur 2 ans

  • Cette mesure est destinée à préserver les capacités d'investissement en R&D des entreprises, soutenir l'emploi des jeunes diplômés et renforcer les liens entre recherche publique et recherche privée. Il s'agit de préserver ou créer plus de 2 000 emplois en R&D en renforçant les collaborations public-privé.
  • L'État prend en charge une partie de la rémunération des personnels de R&D affectés à cette collaboration : salariés d'une entreprise accueillis à temps partiel au sein d'un laboratoire de recherche ; salariés d'une entreprise s'engageant dans une formation doctorale réalisée à temps partiel dans un laboratoire de recherche ; jeunes diplômés de niveau master ou jeunes docteurs embauchés par un laboratoire de recherche et accueillis à temps partiel en entreprise.

En savoir plus

 

Hybridation et équipements numériques universitaires : 35 millions d'euros en 2021

La mesure, qui répond aux impératifs posés par la situation sanitaire, consiste à diversifier les modalités pédagogiques et à renforcer l'offre de services numériques aux étudiants.

  • 19 M€ : soutenir les établissements afin de développer les formations à distance ou hybrides, ainsi que les pédagogies associées, depuis la rentrée 2020-2021.
  • 7,8 M€ : soutenir les établissements dans leur action de formation des enseignants.
  • 4,2 M€ : mettre en oeuvre la plateforme numérique mettant à disposition des environnements de classe virtuelle, d'accompagnement aux examens et de plateforme pédagogique.
  • 4 M€ : développer l'offre de service numérique destinée aux étudiants.

L'hybridation des formations

En savoir plus


Création de places de formation dans le supérieur : 180 millions d'euros

  • Pour les années universitaires 2020-2021 et 2021-2022, 30 000 places supplémentaires sont ouvertes, notamment dans les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et pour les formations courtes de type bac+1, en réponse aux besoins en matière de santé publique et d'insertion professionnelle. Il s'agit également de répondre aux aspirations de poursuite d'études et d'augmenter les capacités d'accueil des filières en tension.
  • La création de 24 000 places dans l'enseignement supérieur a été inscrite dans le Plan de relance au titre des années universitaires 2020-2021 et 2021-2022.
  • La création de 6 000 places dans les IFSI a été inscrite dans le Plan de relance au titre des rentrées 2020 à 2022.

En savoir plus

 

Les cordées de la réussite : 10 millions d'euros en 2021 et en 2022

  • Le dispositif cordées de la réussite, piloté par le MESRI et le MENJS, fait de l'accompagnement à l'orientation un réel levier d'égalité des chances. Objectif : lutter contre l'autocensure, élargir les horizons et de susciter l'ambition scolaire des élèves des quartiers prioritaires et des zones rurales, par un accompagnement de la 4e à la terminale.
  • Une cordée de la réussite est composée, d'une part, d'un établissement d'enseignement supérieur, la "tête de cordée" et, d'autre part, d'un collège ou d'un lycée "encordé". Ce partenariat se traduit par des actions d'accompagnement réalisées par des étudiants auprès de collégiens ou de lycéens : tutorat, prise de parole en public, actions d'ouverture sociale et culturelle, conférences, découverte de secteurs professionnels, travail sur les stéréotypes... Les étudiants qui s'engagent dans ce dispositif pour aider un collégien ou un lycéen, peuvent valoriser leur engagement via des crédits ECTS, par exemple.