Publié le 23.04.2022

Sommaire

Les structures de diffusion de technologies

La diffusion des nouvelles technologies dans le tissu des PME traditionnelles, ne disposant pas de service R&D, est moins évidente que le renforcement des partenariats entre les laboratoires publics et les grands groupes dotés de services de R&D ou des jeunes entreprises issues de la recherche. Elle exige une spécialisation, une qualité de service et des moyens humains dédiés au transfert et à la diffusion technologique permettant de faciliter les liens entre le monde académique et le tissu des PME.

Le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a créé 3 labels nationaux, chacun défini par un cahier des charges propre, pour reconnaître l’expertise technologique apportée aux entreprises et notamment aux PME.

Ces trois labels caractérisent trois types de structures :

  • le label CDT "cellule de diffusion technologique" relatif à des structures légères chargées de prospecter les PME, afin de les sensibiliser à l'innovation, de les aider à formaliser leurs difficultés technologiques et de les mettre en relation avec les laboratoires de recherche académiques et centres de compétence ;
  • le label CRT "centre de ressources technologiques" relatif à des centres effectuant des missions de prestations technologiques pour répondre aux besoins des PME et proposant en outre des prestations de CDT en matière d’accompagnement des entreprises ;
  • le label PFT "plate-forme technologique" relatif à des plates-formes technologiques (PFT), situées dans des établissements d'enseignement professionnels ou de technologie, qui mettent leurs équipements et compétences au service des PME dans le cadre de leur mission pédagogique.

Afin d’assurer leur ressourcement scientifique et technologique, et offrir aux entreprises des prestations à la pointe de la technologie, les CRT, CDT et les PFT disposent de personnels hautement qualifiés et établissent des partenariats avec des laboratoires de recherche académiques et centres de compétences.

La cellule de diffusion technologique (CDT)

Ne disposant pas de moyens analytiques et technologiques, la CDT exerce essentiellement des activités de diagnostic et de conseil en développement technologique. Elle assure notamment les missions suivantes :

  • mise en relation des entreprises avec les centres de compétences (laboratoires de recherche académiques, centres techniques) ;
  • rôle de conseil pour introduire dans l'entreprise des méthodes et des compétences qui accompagnent le développement technologique (marketing, stratégie, gestion de projet, montage de dossiers, veille, usages numériques...) ;
  • accompagnement sectoriel, pour ouvrir l'entreprise à des secteurs industriels complémentaires, proposer des compétences en matière d’intelligence économique ;
  • mission d’interface entre l'entreprise et les pouvoirs publics.

Certains CDT sont insérés au sein d’agences territoriales de soutien à l’innovation.

Le centre de ressources technologiques (CRT)

Le CRT a un rôle d’accompagnement des entreprises, et plus particulièrement des PME, pour les insérer dans l’écosystème de l’innovation, en s'appuyant sur des centres de compétences. Il exécute des prestations technologiques pour le compte des entreprises. Ces prestations peuvent consister en des prestations sur mesure, en réponse à une demande d’une entreprise pour mettre au point une innovation, ou en des prestations sur catalogue. Il est encouragé à développer la valorisation de la recherche par le transfert de technologie.

Le CRT exerce en outre systématiquement des missions de CDT.

La plate-forme technologique (PFT)

La PFT a pour mission d'organiser sur un territoire, de préférence à l’échelle d’un bassin d’emplois (ville moyenne), le soutien apporté à la modernisation des entreprises par les établissements d'enseignement : les lycées d'enseignement général et technologique, les lycées professionnels, les établissements d'enseignement supérieur disposant de plateaux techniques autour d'une thématique commune.

La PFT met ses équipements et compétences au service des entreprises en exécutant des prestations techniques pour le compte de celles-ci. Elle a également un objectif pédagogique, l'exécution de prestations pour les entreprises étant l'occasion pour l'élève et l’étudiant de mettre en œuvre ses acquis, d'appréhender l'entreprise et de faciliter son insertion. Elle est, pour l’établissement, l'opportunité de valoriser la voie technologique et professionnelle et le cas échéant, d'adapter sa formation.

123 Structures de transfert et de diffusion technologiques sont actives au 1er janvier 2022 et réparties sur tout le territoire.