Publié le

01.09.2021

Sommaire

Make our planet great again

Crédits :
Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

La France à la pointe de la lutte contre le réchauffement climatique

À la suite de la décision des Etats-Unis de sortir de l’Accord de Paris, le Président de la République, Emmanuel Macron, a lancé, le 1er juin 2017, un appel aux chercheurs et aux enseignants, aux entrepreneurs, aux associations et aux ONG, aux étudiants et à toute la société civile à se mobiliser et à rejoindre la France pour mener la lutte contre le réchauffement climatique.

Cet appel à fédérer les énérgies autour de la protection de la planète se concrétise notamment par la plateforme internet Make Our Planet Great Again. Sa vocation : faciliter l'accueil des personnes souhaitant participer à la transition écologique, énergétique et climatique. Il s’agit notamment de permettre aux chercheurs de postuler en France à des programmes de recherche pour développer des solutions concrètes contre le réchauffement climatique.

www.makeourplanetgreatagain.fr

Les chercheurs sélectionnés

44 lauréats de Make our Planet Great Again

 

 

A l’issue des trois vagues de candidatures, 44 chercheurs de haut niveau ont été sélectionnés par un jury international pour rejoindre les laboratoires français en pointe dans la lutte contre le changement climatique.

  • Première vague (2017) : 18 lauréats provenant de 6 pays différents, principalement des Etats-Unis (13 projets).
  • 2e vague (2018) : 14 lauréats en provenance de 7 pays différents.
  • 3e vague (mars 2019) : 12 lauréats originaires d’Amérique du Nord (3), du continent européen (8), et d’Asie (1).

Exemples de sujets : la compréhension de l’effet des nuages dans les modèles climatiques, l’impact du changement climatique sur la pollution, l’intégration des cellules solaires et de dispositifs de stockage d’électricité, les marqueurs géologiques de l’évolution climatique, l'impact de la fonte de la banquise sur la circulation océanique, ou encore les liens entre climat et risques financiers...