Publié le 18.05.2022

Point d'étape sur les Campus connectés

Cela fait trois ans que le dispositif des Campus connectés a été lancé par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Point d'étape sur ces nouveaux établissements d'enseignement supérieur.

Paroles d’Acteurs du Sup

Qu'est-ce qu'un "Campus connecté" ?

Les "Campus connectés" sont des tiers lieux portés par des collectivités locales qui accueillent et accompagnent des étudiants inscrits dans une formation de l’enseignement supérieur à distance (parmi l’offre à distance proposée par les établissements). Ils répondent aux difficultés d’accès à l’enseignement supérieur de publics de certains territoires qui ne peuvent rejoindre l’enseignement supérieur en présentiel. Un campus connecté est une petite structure : les plus importants ont des capacités d’accueil d’environ 60 étudiants.

En 2019, Frédérique Vidal a lancé l’expérimentation Campus Connecté dans le prolongement de la loi ORE dont l’ambition est de mieux accompagner les lycéens et étudiants pour soutenir la réussite dans le supérieur. Déployé par le MESRI avec un financement de plan d’investissements d’avenir (PIA3), le dispositif est rapidement plébiscité par les élus, universitaires et journalistes. Les campus connectés ont favorisé l'émulation au sein des territoires, rapproché les acteurs et les services déconcentrés de l’État et tissé des partenariats nouveaux avec les universités de proximité.

Que trouve-t-on dans un Campus connecté ?

Un campus connecté met à disposition des étudiants accueillis :

  • des espaces de travail individuels et collectifs adaptés aux conditions de la formation à distance ;
  • une connexion Internet de qualité est prévue et le prêt d’ordinateur est possible ;
  • un accompagnement spécifique et de proximité (renforcement méthodologique, suivi motivationnel, assistance administrative) est proposé par un tuteur/coach (au maximum un tuteur pour 20 étudiants) ;
  • un temps d’accueil personnalisé pour chaque étudiant d’au moins 12h par semaine qui implique un engagement réel de sa part (ce temps pouvant être modulé en fonction de situations particulières vues avec le tuteur, par exemple une période de compétition pour un étudiant sportif de haut niveau) ;
  • une animation du tiers-lieu est proposée avec des temps collectifs ;
  • des temps d’échanges sont organisés entre étudiants au sein d’espaces de socialisation.

Quelques indicateurs

Aujourd’hui, ce sont 89 lieux qui ont été labellisés Campus connectés68 sont ouverts à ce jour. Ils accueillent environ 700 étudiants. Un objectif entre 4000 et 5000 étudiants d’ici quelques années est raisonnable. À noter : neuf sont situés dans des collectivités d’outre-mer et deux en milieux de la détention. Les effectifs étudiants actuellement accueillis se répartissent de la façon suivante :

  • 28 % en Licence ;
  • 27 % en BTS ;
  • 10 % en DAEU ;
  • 7 % en Master ;
  • 28 % autres (DU, Capa, Formations non diplômantes, etc.).

Le taux de réussite (constaté l’année universitaire passée) est de 66,7 % en DAEU, 82,8 % en BTS, 73,9 % en Licence et de 100 % en Master. Cette réussite, qui doit beaucoup à l’action des tuteurs, est significativement meilleure que la formation en présentielle et plus encore meilleure que la formation à distance sans accompagnement de proximité.

La formation des tuteurs

La médiation en pédagogie est un métier émergent que les tuteurs en campus connectés apprennent par la pratique quotidienne et grâce à des formations. La formation des tuteurs est assurée au niveau national par la DGESIP, via deux moyens différents et complémentaires : le MOOC "Je suis tuteur de l'enseignement supérieur" et le webinaire mensuel de formation spécifique aux campus connectés.

Le MOOC est une formation pour toutes les personnes en charge d’accompagner des étudiants : les tuteurs en emplois étudiants, les mentors insérés professionnellement qui aident les étudiants pendant leur parcours et notamment les tuteurs recrutés en campus connectés. Le MOOC sera rejoué pour sa session deux à compter de mi-septembre 2022 (la session 1 ouverte à l’automne 2021 a rassemblée 4500 inscrits). En plus des thématiques déjà abordées (situer son rôle de tuteur, accompagner l'autorégulation des apprentissages, analyser les besoins et mettre en place un plan d’action, avoir un regard réflexif sur sa pratique), nous ajouterons une séquence sur les services documentaires à l’étudiant.

Le webinaire mensuel est un rendez-vous bien installé dans les emplois du temps des tuteurs et responsables de campus connectés avec régulièrement une cinquantaine de participants aux séances.

Auteur(s)

Pierre Beust
  • Enseignant-Chercheur
  • Membre du Collège des Conseillers Scientifiques et Pédagogiques au MESRI
Université de Caen Normandie (UNICAEN)