Publié le 23.04.2021

Sommaire

trouvermonmaster.gouv.fr : la version 2022 du portail national des masters

La version 2022 du portail national des masters en ligne depuis début mars, propose une offre de formation mise à jour et enrichie de nouvelles données permettant aux étudiants de mieux construire leur projet de poursuite et réussite d’études. Avec trouvermonmaster.gouv.fr, les étudiants ont accès à toute l’information sur les diplômes nationaux de master (capacités d'accueil, modalités d'accès, attendus). Ils peuvent ainsi repérer les formations répondant le mieux à leur projet de poursuite d'études et faire des choix d'orientation éclairés.

Logo Trouver mon master

Le portail national des masters 2022

Proposé par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, le portail trouvermonmaster.gouv.frrecense plus de 3 500 masters et 8 000 parcours. En quelques clics, les étudiants peuvent repérer les masters qui correspondent le mieux à leur projet professionnel et ainsi multiplier leurs chances d'admission en 1ère année.

  • Plus de 3 500 masters et 8 000 parcours.
  • Une recherche d'informations rapide et facile.
  • Des informations claires et précises sur l’organisation des formations en semestres.
  • Une identification des formations dispensées par les établissements privés en convention avec des établissements publics.
  • Des informations sur les attendus, c’est-à-dire les prérequis en compétences et en connaissances pour être admis en première année d’une formation de master donnée.

Quels avantages pour les étudiants ?

  • trouvermonmaster.gouv.fr  est le seul site répertoriant l’intégralité des diplômes nationaux de master proposés par les établissements d’enseignement supérieur français accrédités, c’est-à-dire les établissements ayant fait l’objet d’une évaluation par le HCERES (Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur) afin d’être habilités à délivrer le diplôme national de master.
  • Il présente les modalités de recrutement (examen d’un dossier, concours...), les modalités d'enseignement (formation initiale, formation à distance, formation continue, alternance, apprentissage, hybride), les lieux de formation, les licences conseillées, les capacités d'accueil...
  • Il renvoie vers les fiches des établissements, qui précisent notamment les contenus de formation, les modalités de contrôle des connaissances ou encore les débouchés professionnels...
  • Il permet des recherches affinées par critères (discipline, établissement, mots-clés...).
  • Il propose une sauvegarde des formations en favoris et un partage sur Twitter ou facebook.
     

Accompagnement des étudiants par les services universitaires d'orientation

Avant de candidater directement auprès de chaque établissement

Les services universitaires d'orientation (SUIO-IP) conseillent les étudiants sur l'élaboration et la finalisation de leur projet ainsi que sur leurs candidatures (candidater à plusieurs masters, diversifier les mentions, étendre les candidatures à différentes zones géographiques) afin d'optimiser leurs chances d'intégrer une première année de master.

Avant de contacter les services rectoraux

À partir de juin 2022, les étudiants qui n'auront reçu aucune proposition d'admission en réponse à leurs candidatures en 1ère année de master pourront, sous certaines conditions (voir ci-dessous), engager, via le portail trouvermonmaster.gouv.fr, une démarche de poursuite d'études auprès des services rectoraux (dispositif de saisine du recteur de région académique).

Avant de contacter le rectorat, les étudiants sont encouragés à se rapprocher des services universitaires d'orientation, qui restent à leur disposition pour les conseiller, les accompagner et éventuellement faire évoluer leur projet.

 

Conditions de saisine du recteur de région académique

Les étudiants doivent engager leurs démarches auprès des services rectoraux via le téléservice dans un délai de 15 jours à compter :

  1. de la réception du dernier refus d’un établissement d’enseignement supérieur à leurs candidatures en première année d’une formation conduisant au diplôme national de master (DNM) ;
  2. de l’obtention de leur diplôme national de licence (DNL), dans le cas où celle-ci intervient après les notifications de refus de la part de tous établissements auxquels des candidatures ont été adressées.

Toutefois, si ce dernier refus d’admission ou l’obtention du DNL intervient avant la date d’ouverture du téléservice, le délai de 15 jours court à compter de celle-ci.

S'il existe au moins deux universités dans la région académique d’obtention du diplôme national de licence (DNL), les étudiants doivent :

  1. présenter leur licence obtenue lors d'une des trois dernières années universitaires ;
  2. n'avoir reçu aucune réponse positive à vos candidatures en master ;
  3. avoir obtenu leur licence ou reçu leur dernier rejet de candidature il y a moins de 15 jours au moment de la saisine
  4. avoir effectué au moins cinq candidatures en première année de master ;
  5. proposer au moins cinq candidatures qui portent sur des mentions de master compatibles avec la mention du DNL (cette compatibilité étant définie par l’annexe de l’arrêté du 6 juillet 2017 modifié, accessible ici) ; 
  6. avoir candidaté dans au moins deux mentions de master distinctes ;
  7. avoir candidaté auprès d'au moins deux établissements d'enseignement supérieur différents.

S'il n'existe qu'une seule université dans la région académique (c’est le cas en Corse, en Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion, en Martinique, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française), les étudiants doivent avoir effectué au moins deux candidatures en première année de master.

Suivi du dossier

Dès qu’une proposition d’admission en master est transmise par le recteur, l’étudiant peut soit l’accepter, soit la refuser afin qu’elle puisse être adressée à un autre étudiant.

Les étudiants disposent de 8 jours à compter de la réception de la troisième proposition du rectorat pour accepter, uniquement via le téléservice, l’une des propositions. Si vous êtes étudiant en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie française, ce délai est de 15 jours. Passé ce délai, les propositions seront considérées comme refusées.

Si vous trouvez une formation par vous-même ou si vous ne souhaitez plus intégrer une première année de master, vous devez abandonner la saisine dans les meilleurs délais, dans votre dossier de saisine.

En fin de procédure, si votre saisine n’a pas abouti favorablement, votre situation sera examinée par une commission d'accès au deuxième cycle de l'enseignement supérieur réunissant notamment le recteur de région académique et les présidents des universités de la région. 

Étudiant en situation de handicap

Dans le cadre du dispositif de saisine du recteur de région académique, si un étudiant présente une situation de handicap ou un trouble de santé invalidant, il peut demander le réexamen de ses candidature en première année d’une formation conduisant au diplôme national de master. Le dispositif prévoit que le recteur de région académique présente au moins trois propositions d’admission, dans des formations pour lesquelles il a déposé une candidature ou dans une autre formation conduisant au diplôme national de master.

Ces propositions tiennent compte des besoins d'accompagnement, de compensation, de soins, de transport et, le cas échéant, des modalités de prise en compte de votre situation par les établissements en matière d'accessibilité.

Les services universitaires d'orientation

Pour tout projet de poursuite d'études en master, les étudiants sont vivement encouragés à s'informer auprès des services universitaires d'orientation (SUIO-IP) de leur établissement.

Textes de référence

Dispositif de saisine

 

Cadre législatif et réglementaire

 

Aide à la mobilité

  • Décret du 10 mai 2017 relatif à l'aide à la mobilité accordée aux étudiants inscrits en première année du diplôme national de master
  • Arrêté du 21 août 2017 fixant le montant de l'aide à la mobilité accordée aux étudiants qui changent de région académique pour s'inscrire en première année de master après l'obtention de leur diplôme national de licence