Accueil >  Enseignement supérieur >  Présentation de l'enseignement supérieur >  L'enseignement supérieur en chiffres

L'enseignement supérieur en chiffres

  • En 2019-2020, 2,73 millions d'inscriptions ont été enregistrées dans l'enseignement supérieur en France métropolitaine et dans les départements d'outre-mer. Leur nombre a progressé par rapport à l'année précédente (+ 1,6 %, soit + 43 300 étudiants). En cinq ans, à dispositif équivalent, l'enseignement supérieur a accueilli 234 700 étudiants supplémentaires (+ 1,8 % par an en moyenne). L'augmentation des effectifs par rapport à l'année 2018-2019 concerne toutes les formations à l'exception des classes préparatoires aux grandes écoles et des sections de technicien supérieur, dont les effectifs restent stables. Cette croissance se retrouve dans toutes les académies sauf en Martinique. L'enseignement privé forme 21 % des étudiants du supérieur. Un tiers des étudiants ont des parents cadres, 56 % sont des femmes et 11 % sont des étrangers en mobilité internationale...
    22.12.2020
  • Début 2020, de grands ensembles universitaires se sont créés ou modifiés par décrets, en application de l'ordonnance sur les établissements expérimentaux. En 2019-2020, 1 675 100 étudiants sont inscrits dans les universités de France métropolitaine et des DROM. À périmètre constant, soit celui en vigueur en 2019, 1 635 400 sont inscrits à la rentrée 2019, soit une hausse de 1,3 % par rapport à l'année précédente. Le nombre d'étudiants en cursus licence poursuit son augmentation (+ 2,0 %) tandis que celui en cursus master reste stable (+ 0,5 %). Les inscriptions en doctorat diminuent à nouveau et plus fortement (- 2,9 %). Même si les effectifs en 1ère année de licence générale augmentent de 1,4 %, le nombre de néo-bacheliers y diminue de 1,1 % par rapport à 2018-2019, année de hausse accentuée du nombre de néo-bacheliers liée au boom démographique de l'an 2000. En master LMD, les effectifs de 1ère année continuent de diminuer (- 1,6 %) et ceux en 2ème année sont à nouveau quasi-stables (+ 0,9 %). Les étudiants en formation d'ingénieurs universitaires sont, quant à eux, toujours plus nombreux (+ 3,5 %).Le nombre d'étudiants étrangers en mobilité internationale stagne par rapport à la rentrée dernière : 202 100 sont accueillis dans les universités françaises en 2019-2020, soit 12,4 % des étudiants de ces établissements...
    22.12.2020
  • À la rentrée 2020, selon les données provisoires établies au 20 octobre, 284 800 nouveaux bacheliers sont inscrits en première année de cursus licence à l'université. Cette hausse des effectifs, de 4,4 % par rapport à l'année précédente, est liée à l'augmentation du taux de réussite au baccalauréat en juin 2020 et à l'accroissement des capacités d'accueil. Le nombre de nouveaux bacheliers progresse moins fortement en I.U.T. (+1,7 %) que dans les disciplines générales de l'université (+5,0 %)...
    25.11.2020
  • Au total, 2,78 millions d'étudiants devraient être enregistrés à la rentrée 2020 dans l'enseignement supérieur, en progression de + 2,1 % par rapport à l'année précédente, soit 57 700 étudiants supplémentaires. Cette forte augmentation est essentiellement due à l'afflux exceptionnel de nouveaux bacheliers à la rentrée 2020. Plus de la moitié de la progression se situe au sein de l'université. Puis, à la rentrée 2021, en cas de reflux modéré du taux de réussite au baccalauréat, 2,81 millions d'étudiants pourraient être comptabilisés, soit une hausse de + 1,1 % en un an, ou 30 500 étudiants additionnels...
    21.10.2020
  • En Europe comme en France, une part élevée de la population étudiante conjugue études et emploi de façon plus ou moins régulière. L'inspection générale a conduit une mission relative à l'emploi étudiant et fait le constat que l'emploi durant les études est devenu une modalité normale de la vie universitaire, qui concerne trois étudiants sur quatre à un moment ou un autre de leur parcours universitaire.La mission souligne l'intérêt du travail salarié à la fois comme aide financière complémentaire aux autres ressources de l'étudiant (famille, aides sociales, etc.) et comme expérience dans la perspective de l'insertion professionnelle, tout en montrant, à partir d'une revue des études existantes en France et au niveau international, que l'emploi étudiant n'altère pas la réussite universitaire, s'il représente moins de 15 heures de travail hebdomadaire. Elle dresse un état des lieux de l'emploi étudiant dans les établissements d'enseignement supérieur et formule des préconisations contribuant à lever, en tout ou partie, les différents freins à son développement. Elle propose ainsi de valoriser dans le parcours de formation les compétences acquises dans ces expériences professionnelles, de mobiliser des leviers financiers complémentaires notamment auprès des collectivités territoriales, d'utiliser la contribution de vie étudiante et de campus pour financer son développement, de simplifier la gestion de ce cadre d'emploi et réduire les délais de paiement...
    21.09.2020
  • À l'occasion de la rentrée étudiante 2020, Frédérique Vidal a tracé la feuille de route de l'enseignement supérieur pour les mois à venir autour de trois défis : l'accès, l'accueil et l'accompagnement. Dans le cadre de cette rentrée atypique et inédite, il s'agit en effet d'accueillir des effectifs en hausse dans le respect des contraintes sanitaires, de répondre au besoin accru d'accompagnement et de soutenir les étudiants les plus fragiles. Tous les efforts ont convergé vers un même objectif : maintenir autant que possible le face-à-face pédagogique et le lien entre étudiants, tout en les protégeant ainsi que les personnels...
    15.09.2020
  • Publication annuelle de la DEPP  et de la SD-SIES, Repères et références statistiques R.E.R.S.) réunit en un seul volume toute l’information statistique disponible sur le système éducatif et de recherche français. Organisé en dix chapitres et 179 thématiques, R.E.R.S. apporte des éclairages nouveaux en fonction de l’actualité et des derniers résultats d’études...
    26.08.2020
  • En 2019-2020, 2,73 millions d'étudiants se sont inscrits dans l'enseignement supérieur. En augmentation depuis 2008 et après une forte croissance liée à la démographie en 2018, cet effectif continue de progresser (+1,6%). La hausse est particulièrement prononcée dans les écoles de commerce et en formations d'ingénieur. L'enseignement privé accueille 20,6% des étudiants, ce qui représente 0,4 point de plus par rapport à 2018...
    29.07.2020
  • En 2019-2020, le nombre d'étudiants dans les Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation (Inspe), qui remplacent désormais les Espe, diminue par rapport à l'an passé. Cette tendance est un peu plus marquée en première année. L'origine disciplinaire des inscrits dépend fortement du master MEEF d'inscription et diffère selon les étudiants en MEEF 1er degré et MEEF 2nd degré. La moitié des étudiants étaient déjà en première année de master MEEF en 2018-2019...
    5.06.2020
  • A la rentrée 2019, 120 600 étudiants sont inscrits en institut universitaire de technologie, progressant faiblement (+0,7 %) par rapport à 2018-2019. Le nombre de nouveaux entrants en I.U.T. diminue de 1,3 % après la forte hausse de l'an dernier. En particulier, les nouveaux bacheliers intégrant cette formation sont moins nombreux, quelle que soit la série du baccalauréat, la baisse étant toutefois moins marquée pour les néo-bacheliers technologiques. Un an après l'obtention du D.U.T. les trois quarts des diplômés poursuivent leurs études. De fait, le D.U.T. va devenir un diplôme intermédiaire, avec la création du Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) en trois ans mis en place en 2021...
    5.06.2020

Consulter tous les chiffres

  • Historique des chiffres de l'enseignement supérieur
  • Chiffres de la recherche

Rubrique Statistiques et analyses

Plateforme Open data ESR

Logo plateforme datas du M.E.S.R.

data.enseignementsup-recherche.gouv.fr est un espace de consultation permettant :

  • de naviguer dans les jeux de données (au moyen de filtres ou de cartes)
  • d'accéder aux éléments de documentation associés
  • d'extraire sous différents formats tout ou partie des jeux de données explorés
  •  d'accéder dynamiquement aux données via un programme intégré à des applications tierces (API)

Accéder à la plateforme de mise à disposition de données du ministère sous licence ouverte

Retour haut de page