Accueil | Qui sommes-nous ?Chiffres |  Publications | Contrats | Formulaires | REPERES |
| Liste de diffusion | ChercherFAQ | Sigles | Plan du site | Contacts | Nouveau

   
Les coopérations public-privé pour innover en France (NI 08.15, mars)



10 % des entreprises françaises font appel à des universités ou à des organismes publics de recherche pour leurs activités d’innovation. Dans ce domaine, les acteurs publics de la recherche sont autant sollicités que les organismes privés de recherche et développement (R&D) mais beaucoup moins que les clients ou les fournisseurs. Les coopérations public-privé pour innover en France Les entreprises coopérant avec un acteur spécialisé en R&D et, plus particulièrement, celles coopérant avec un partenaire public, sont plus fortement impliquées dans des activités de R&D et sont de taille plus importante. Elles innovent également de manière plus radicale et recourent plus fréquemment aux instruments de protection des innovations. Elles sont aussi plus nombreuses à profiter des connaissances issues des universités, des organismes publics de recherche et des sources non marchandes. Les acteurs publics de la recherche sont des partenaires moins valorisés que les entreprises du groupe ou les fournisseurs mais autant, voire plus, que les clients, les concurrents, les entreprises d’un autre secteur ou les centres privés de R&D.

 
Estelle Dhont-Peltrault, DEPP C2 et Etienne Pfister, DEPP C2 et BETA (CNRS et université de Nancy 2)
MAJ 03/04/08