Accueil |Qui sommes-nous ?Chiffres |  Publications | Contrats | Formulaires | REPERES |
| Liste de diffusion | ChercherFAQ | Sigles | Plan du site | Contacts | Nouveau

   

R&D : le potentiel des entreprises de taille intermédiaire (NI 09.27, décembre)


Le déficit d’entreprises de taille intermédiaire (de 250 à 5 000 salariés) est souvent évoqué pour expliquer l’insuffisante
performance de la France en matière d’investissement privé en recherche et développement (R&D). La dernière enquête sur les moyens consacrés à laR&D dans les entreprises permet de confirmer le potentiel que recèlent ces entreprises. Réalisant plus du quart de la dépense intérieure deR&D des entreprises, avec 28% des effectifs de R&D, elles sont davantage orientées vers la recherche fondamentale que les PME ou les grandes entreprises. Elles se distinguent également des entreprises de plus petite taille par une meilleure productivité, une activité davantage tirée par les marchés extérieurs et des programmes de recherche faisant plus largement appel à des partenaires extérieurs. Par ailleurs, les fonds publics jouent un rôle important dans le financement des dépenses deR&Ddes entreprises de taille intermédiaire : ils représentent en effet 43%des financements extérieurs de leur activité interne de R&D, contre 30%de ceux des PME et des grandes entreprises.

Estelle Dhont-Peltrault centre d'analyse stratégique, Etienne Pfister autorité de la concurence et BETA ( université de Nancy 2)

Département des études statistiques MENESR- SIES


MAJ 15/12/09