Accueil |Qui sommes-nous ?Chiffres |  Publications | Contrats | Formulaires | REPERES |
| Liste de diffusion | ChercherFAQ | Sigles | Plan du site | Contacts | Nouveau

   

Dépenses de recherche et développement en France en 2004
Premières estimations pour 2005 (NR 06.03, juillet)


En 2004, la dépense intérieure de recherche et développement s’élève à 35,5 milliards d’euros. Après une année de baisse en 2003, laDIRD progresse ainsi de manière sensible avec une hausse de 1,1% en volume. La DIRD devrait atteindre 36,4milliards d’euros en 2005, ce qui correspond à une hausse en volume de 0,5%. En baisse depuis 2002, la part de la DIRD dans le PIB s’établit à 2,14 % en 2004. Les entreprises et le secteur public contribuent de manière équivalente à l’augmentation de la DIRD, mais la progression de l’exécution de travaux de recherche est cependant plus importante dans les administrations que dans les entreprises.
En2004, les effectifs de R&D (352 000 ETP) progressent au même rythme que ces dernières années (environ 2% par an). L’emploi de chercheurs continue à progresser alors que l’effectif des autres personnels de R&D diminue. L’activité de recherche des entreprises reste concentrée dans quelques branches d’activités.
L’automobile est toujours la première branche de recherche ; les dépenses en construction aéronautique et spatiale, quatrième branche, progressent le plus. L’activité publique de recherche, financée à 79% par des dotations budgétaires, est marquée par une progression des dépenses des EPIC.

Bureau des études statistiques sur la recherche et l'innovation MENESR DEPP C2


MAJ 27/07/06