Recherche et enseignement supérieur en région Occitanie

Les établissements d'enseignement supérieur et les organismes de recherche en région Occitanie

IAE Université de Montpellier© IAE Univ Montpellier

Plus de 256 000 étudiants se sont inscrits dans les établissements d'enseignement supérieur de la région académique Occitanie à la rentrée 2019, dont  75% dans des établissements des deux métropoles universitaires, Toulouse et Montpellier. Le recensement 2017 relevait 32 817 chercheurs dans les laboratoires de recherche de la région Occitanie dont 14 478 dans les établissements et les organismes de la recherche publique française.

Article - 1ère publication : 11.06.2018 - Mise à jour : 16.08.2021

2 académies, 1 COMUE et 1 Isite

La nouvelle région académique d'Occitanie regroupe les deux académies de Toulouse et Montpellier. La rectrice de l'académie de Montpellier est rectrice de la région académique.

Le dispositif d’enseignement supérieur et de recherche en région Occitanie s’articule à Toulouse autour d'une COMUE et à Montpellier autour d'une coordination d'établissements labellisée Isite :

  • la COMUE Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, créée en 2015 a son siège à Toulouse. Les sept membres fondateurs sont les 3 universités toulousaines, l'I.N.P. de Toulouse , l’INSA de Toulouse, l’I.S.A.E.-SUPAERO et la délégation régionale Occitanie Ouest du C.N.R.S.. Elle rassemble autour de ses membres fondateurs 24 autres partenaires dans l'académie de Toulouse : l'Institut national universitaire Jean-François Champollion d'Albi, 16 écoles d'ingénieurs ou écoles spécialisées, 6 organismes de recherche et le C.H.U. de Toulouse.
  • le projet MUSE (Montpellier University of Excellence) porté par l'Université de Montpellier a été labellisé Isite en 2017. "MUSE" compte 18 partenaires : l'Université de Montpellier, 9 organismes de recherche et 4 écoles d'ingénieurs de l'académie de Montpellier, 3 établissements de santé (les C.H.U. de Montpellier et de Nîmes et l'ICM, Institut du cancer de Montpellier) et un organisme international implanté à Montpellier, le CIHEAM, Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes.

Les universités et les grandes écoles de la région académique Occitanie

La région académique Occitanie comptait plus de 256 000 étudiants inscrits dans ses établissements d'enseignement supérieur en 2019-2020.

Les universités de la région académique Occitanie

Ce sont 7 universités, 2 instituts nationaux et 1 implantation en région d'une université parisienne qui se déclinent en 81 composantes, U.F.R., facultés, grandes écoles, instituts ou départements répartis sur tout le territoire des deux académies de Toulouse et Montpellier :

Les écoles d’ingénieurs et les écoles supérieures spécialisées de la région académique Occitanie

La région académique Occitanie accueille une quarantaine d'établissements, grandes écoles, instituts, écoles d'ingénieur et autres écoles supérieures, parmi lesquelles :

Grandes écoles et écoles d'ingénieurs :

  • L'Ecole nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications (I.N.P.-ENSEEIHT),
  • L'Ecole nationale supérieure des Ingénieurs en arts chimiques et technologiques (I.N.P.-ENSIACET),
  • L'Institut national des sciences appliquées de Toulouse (INSA Toulouse),
  • l’Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace de Toulouse (I.S.A.E.-SUPAERO),
  • les Instituts Mines-Telecom (I.M.T.) d'Albi et d’Alès,
  • l’Ecole nationale supérieure de chimie de Montpellier (E.N.S.C.M.),
  • l'Ecole nationale de l'aviation civile (ENAC) dont le siège est à Toulouse et qui compte 4 de ses 8 centres en région Occitanie, à Carcassonne, Castelnaudary, Montpellier et Muret,
  • l'Ecole d'ingénieurs polytechniques de l'Université de Montpellier (Polytech’ Montpellier),
  • l'Ecole nationale de la météorologie (I.N.P.-E.N.M.) à Toulouse
  • l'Ecole nationale d'Ingénieurs de Tarbes (I.N.P.-ENIT),
  • l'Ecole d'ingénieurs en énergies renouvelables (Sup'EnR) de l'Université de Perpignan,
  • l'Institut national des sciences et techniques nucléaire (I.N.S.T.N.) administré par le C.E.A.. L'un des cinq sites de l'I.N.S.T.N. est implanté à Marcoule dans le Gard.

Ecoles d'ingénieurs agronomes et de vétérinaires :

  • Deux écoles nationales supérieures agronomiques, l'I.N.P.-ENSAT de Toulouse et Montpellier SupAgro,
  • l'Ecole nationale supérieure de formation de l'enseignement agricole de Toulouse-Auzeville (ENSFEA),
  • l'un des huit centres d'AgroParisTech à Montpellier,
  • l'Ecole d'ingénieurs de Purpan (I.N.P.-PURPAN) à Toulouse,
  • l'Institut agronomique méditérranéen de Montpellier (I.A.M.M.), l'un des quatre instituts du CIHEAM, partenaire de l'Isite MUSE,
  • l'Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, (E.N.V.T.)

Ecoles supérieures de commerce, de management et de sciences politiques :

Ecoles supérieures d’art, d’architecture et de communication :

  • les écoles nationales supérieures d'architecture de Montpellier (ENSAM) et de Toulouse, l'ENSA Toulouse,
  • les écoles supérieures des beaux-arts de Montpellier (ESBAMA), Nîmes (Esban) et Toulouse (isdaT),
  • l'Ecole supérieure d'art et de design des Pyrénées (ESAD Pyrénées) à Pau et à Tarbes,
  • l'Ecole nationale supérieure d'audio-visuel (ENSAV) de l'Université Toulouse II - Jean Jaurès.

Enfin, Toulouse accueille 2 établissements d’enseignement supérieur catholiques :

  • l’Institut catholique de Toulouse (I.C.T.),
  • l'un des six sites de l'ICAM, l'lnstitut catholique d'arts et métiers.

Les organismes de recherche et les structures fédératives de la recherche de la région académique Occitanie

Les organismes de recherche de la région académique Occitanie

Treize organismes de recherche français ont des delégations régionales, des centres de recherche et leurs laboratoires implantés dans la région académique Occitanie :

  1. l'ADEME Occitanie, à Toulouse et à Montpellier.
  2. le B.R.G.M., dont la direction régionale Occitanie est implantée à Montpellier (30 personnes) avec une délégation à Toulouse (10 pers),
  3. le C.E.A.implanté en Occitanie sur trois sites :
  4. le CIRAD, dont le Centre de Montpellier-Occitanie regroupe 2/3 de ses agents (1100 pers),
  5. le CNES avec le Centre Spatial de Toulouse (C.S.T.) dédié aux véhicules et systèmes orbitaux (1735 pers),
  6. Le C.N.R.M., U.M.R.  du C.N.R.S. et de Météo-France, comptant 310 personnes réparties sur les sites de Météo-France à Toulouse (à 80%), Grenoble et Lannion en Bretagne.
  7. le C.N.R.S. ses 2 délégations régionales, (délégation Occitanie Ouest et délégation Occitanie Est) et ses 54 laboratoires associés regroupant plus de 1600 chercheurs,
  8. l'IFREMER Méditérranée dont le siège est localisé en région PACA à La Seyne-sur-Mer, implanté en région académique Occitnaie à Sète (170 pers) et à Palavas (30 pers),
  9. l'INRAE autour des 2 centres INRAE Occitanie-Montpellier et INRAE Occitanie-Toulouse regroupant 1240 chercheurs et ingénieurs répartis sur 17 sites,
  10. l'INRIA, institut dédié à la recherche numérique : les équipes toulousaines sont rattachées au centre INRIA Bordeaux-Sud Ouest et celles de Montpellier au centre INRIA Sophia Antipolis - Méditerranée,
  11. l'INSERM Occitanie (900 pers),
  12. l'I.R.D. et ses 24 laboratoires regroupés autour de la délégation régionale Occitanie implantée à Montpellier,
  13. l'ONERA et son site de Toulouse sur le complexe scientifique de Rangueil (420 pers).

Les grands centres hospitaliers et universitaires (C.H.U.) de la région Occitanie accueillent également de nombreux chercheurs dans leurs laboratoires, instituts et centres de collections biologiques : C.H.U. de Montpellier (146 E.T.P.), C.H.U. de Nîmes (51 E.T.P.) et C.H.U. de Toulouse (286 E.T.P.)

Organisation en structures fédératives de la recherche publique en région académique Occitanie

  • dans le domaine de la recherche médicale, la recherche en cancérologie est fédérée au sein d'un Cancéropôle et d'un SIRIC, 2 structures labellisées par l'Institut National du Cancer (INCA) :
    • implanté à Toulouse, le Cancéropôle Grand-Sud-Ouest réunit les équipes de chercheurs et de cliniciens des régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie,
    • le SIRIC Montpellier Cancer fédère les chercheurs en cancérologie des laboratoires montpelliérains autour de l’Institut de recherche en cancérologie de Montpellier (I.R.C.M.),
  • dans le domaine de la recherche agricole, de l’agronomie, de la biodiversité et de l'environnement :
    • Toulouse Agri Campus réunit les unités de recherche agronomique et vétérinaire de 12 établissements de l'académie de Toulouse,
    • l'association Agropolis International rassemble plus de 40 membres, établissements académiques, pouvoirs publics et organisations de la société civile de la région académique Occitanie.

Le rayonnement international des universités et des chercheurs de la région académique Occitanie.

Classement international de Shangaï

En 2021, le classement international de Shanghaï des 1 000 meilleures universités mondiales confirme la vitalité de la recherche de la région académique Occitanie.

L'Université de Montpellier se classe dans le Top 200 des meilleures universités du monde.

Classement thématique

Les universités de la région académique Occitanie apparaissent au Top 50 de plusieurs classements thématiques :

  • Ecologie : l'Université de Montpellier est au 3ème rang mondial et l'U.T.3. au 36ème rang,
  • Télédétection : l'Université Toulouse III - Paul Sabatier se classe au 6ème rang mondial,
  • Océanographie : U.T.3. (22ème rang),
  • Economie : U.T.1. (22ème rang)
  • Agronomie : U.M. (23ème rang)
  • Sciences de la Terre : U.T.3. (30ème rang)
  • Biotechnologie : U.M. (34ème rang).

Des chercheurs de renommée internationale

L'excellence des chercheurs de la région Occitanie se traduit par :

  • 1 prix Nobel d'économie attribué en 2014 à Jean Tirole (Université Toulouse I - Capitole),
  • 1 médaille d'or et 29 médailles d'argent attribuées par le C.N.R.S.. à des chercheurs des délégations Occitanie Ouest et Occitanie Est,
  • plus de 100 bourses E.R.C. attribuées à des chercheurs de la région académique Occitanie par le Conseil européen de la recherche entre 2007 et 2019.

Pour en savoir plus

Consultez le diagnostic territorial, état de lieux annuel de l'enseignement supérieur, de la recheche et de l'innovation en Occitanie.

Edition 2020 du STRATER Occitanie.

Cartographie régionale

Carte des établissements ESR en Occitanie en 2020

Localisation des établissements d'enseignement supérieur et des organismes de recherche dans la région Occitanie.

1ère publication : 11.06.2018 - Mise à jour : 16.08.2021
Retour haut de page