Accueil >  Europe et International >  Europe

Europe

21e conseil des ministres franco-allemand

Toulouse, 16 octobre 2019
Conseil des ministres franco-allemand

Toulouse a accueilli le 21e conseil des ministres franco-allemand le 16 octobre 2019. À cette occasion, trois documents ont été adoptés pour la partie Enseignement supérieur, Recherche et Innovation : une feuille de route commune, un accord en matière d'intelligence artificielle, une position commune sur l'espace.

Actualité - 1ère publication : 16.10.2019 - Mise à jour : 17.10.2019

Propositions conjointes sur l'Enseignement supérieur, la Recherche et l'Innovation

La France et l'Allemagne renforceront leur coopération dans le domaine de l'IA, conformément au projet 10 du traité d'Aix-la-Chapelle.

En s'appuyant sur la mise en réseau préexistante de l'ensemble des acteurs de la chaine de valeurs IA et des centres de compétences des deux pays, la France et l'Allemagne :

  • lanceront un appel à propositions commun ;
  • renforceront les activités de transfert dans le domaine de l'IA à travers la mise en commun de plateformes technologiques, de jeux de données partagés et l'échange de bonnes pratiques.

La France et l'Allemagne examineront les champs de coopération potentiels en matière de recherche sur la gestion des risques climatiques en Afrique de l'Ouest. Ils s'appuieront pour ce faire :

  • côté allemand, sur les travaux du "West African Science Service Center on Climate Change and Adapted Land Use" (WASCAL) du BMBF ;
  • côté français, sur l'écosystème de structures et de projets portés par les organismes et les universités.

La tenue d'un workshop bilatéral visant un échange d'expériences pourrait être envisagé.

La France et l'Allemagne entendent renforcer leur coopération dans le domaine de l'hydrogène vert, en cohérence avec le plan pour l'énergie durable lancé en octobre 2018. La France et l'Allemagne partageront leur vision de l'hydrogène vert au niveau européen, dans la perspective d'Horizon Europe.

La feuille de route relative à un réseau de recherche et d'innovation en matière d'intelligence artificielle (IA)

Etablie entre les gouvernements de la République française et de la République fédérale d'Allemagne, cette feuille de route précise les fondements de la coopération dans le cadre du réseau conjoint en matière d'IA.

Objectifs fixés pour ce réseau par gouvernements français et allemand :

  • Renforcer les liens entre structures existantes
  • Créer un écosystème commun en matière d'IA afin de susciter de nouveaux projets de coopération
  • Arrêter des positions communes concernant la politique en matière d'IA au niveau de l'Union européenne et promouvoir une action européenne cohérente à l'échelle internationale.

Afin de réaliser ces objectifs, les deux gouvernements vont soutenir des événements et des projets communs, mettre en place des groupes de discussion par secteur afin de multiplier les projets concrets de coopération dans le domaine de l'IA et élaborer des recommandations communes et encourager des initiatives au niveau européen. 


Position commune sur l'espace en prévision de la conférence ministérielle de l'ESA 2019

Dans le cadre du groupe de travail sur l'espace, la France et l'Allemagne ont engagé des discussions fructueuses sur un large éventail de questions actuelles et à venir concernant le futur de l'Europe dans l'espace. Zoom sur quelques conclusions :

  • Développement et déploiement du lanceur Ariane 6 pour garantir l'accès indépendant de l'Europe à l'espace.
  • Consolidation de la structure industrielle européenne du secteur des lanceurs européens pour améliorer la rentabilité et la compétitivité internationale,
  • Rôle moteur du Conseil de l'ESA « Space19+ » pour consolider le rôle de l'ESA dans les efforts d'exploration internationaux. Cela implique la poursuite de la contribution de l'Europe à l'ISS aux niveaux de souscription actuels, ainsi que le lancement d'activités d'exploration supplémentaires.
  • Mise en place d'une mission robotique commune vers la Lune, lancée par Ariane 6 et utilisant également de l'intelligence artificielle. Une telle mission à l'initiative franco-allemande démontrerait l'autonomie et le leadership de l'Europe, y compris dans l'exploration spatiale
  • Soutien mutuel au vol de Thomas PESQUET, actuellement programmé pour la fin 2020, en tant que commandant de mission de l'ISS.
  • Intensification des échanges franco-allemands sur les questions de réglementation internationale en vue de parvenir à des positions communes aux niveaux bilatéral et européen.
  • Mise en œuvre du programme spatial de l'UE continuant à s'appuyer sur un partenariat fort entre ESA et UE dans le cadre de l'accord-cadre ESA-UE en vigueur, en tant que base du futur accord-cadre de partenariat financier (FFPA).
  • Les PME et les start-up sont des moteurs importants de l'innovation, y compris pour l'ensemble du secteur spatial.
1ère publication : 16.10.2019 - Mise à jour : 17.10.2019
Retour haut de page