Accueil >  Recherche >  Domaines de la recherche >  Environnement, planète, univers

Environnement, planète, univers

Atelier Recherche G7 "Plastiques dans l'environnement"

G7 Microplastiques

Les 14 et 15 octobre, l'atelier "Plastiques dans l'environnement" a rassemblé une quarantaine de chercheurs des 7 pays et de l'Union européenne autour de deux thématiques : "Socioecological challenges" et "Biomonitoring issues". Les conclusions ont été présentées aux délégations officielles du G7. Brune Poirson, secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, a ouvert cette séquence et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a clôturé la journée.

Actualité - Publication : 22.10.2019

Présentation

Cet atelier "Plastiques dans l'environnement" fait écho à la tenue des ateliers des trois sous-groupes de recherche (GS0, Futur des océans et Science ouverte) et de la réunion sherpa en clôture, qui se sont réunis à Roscoff et à Paris en juin 2019.

L'ensemble des thématiques de ces réunions annuelles trouve également résonnance dans l'agenda de la présidence française du G7 sur le climat, l'environnement, la santé et la recherche en matière d'intelligence artificielle.

Roger Genet directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES), Pascal Lamy, président émérite de l'Institut Jacques Delors et François Galgani, Océanographe biologiste (IFREMER) étaient présents.

L'objectif de l'atelier

Partager l'expertise scientifique afin de mieux conseiller les politiques publiques dans le domaine de l'évaluation de la pollution des micro-plastiques et de ses origines.

Les conclusions de l'atelier

  • Les participants se sont accordés sur la nécessité d'harmoniser des protocoles de mesure de la contamination des eaux courantes et marines et de développer des protocoles d'évaluation de la toxicité des débris plastiques.
  • Il est, par ailleurs, fortement recommandé de mobiliser les sciences humaines et sociales dans le domaine des sciences du comportement, et de documenter à large échelle les comportements des citoyens vis-à-vis des matières plastiques, les représentations qu'ils s'en font et leurs perceptions des risques associés.
  • L'analyse de ces données permettrait d'identifier les freins sociétaux et les leviers d'actions pour prévenir ou réduire les risques pour la santé et les écosystèmes.

Vidéo

Publication : 22.10.2019
Retour haut de page