Les actualités et évolutions réglementaires publiées dans le Bulletin international du MESRI (BIM)

Point sur les consignes concernant les étudiants étrangers en France et français à l'étranger

covid 19

Les contacts de la cellule opérationnelle de crise Covid-19 du ministère sont consultables dans la fiche dédiée à la situation des étudiants en mobilité à l'étranger adressée le 20 mars aux chefs d'établissements et directeurs généraux des services.

Article - Publication : 27.03.2020

Important : les étudiants français actuellement en mobilité à l'étranger doivent absolument s'inscrire sur Ariane afin de recevoir par sms les messages d'urgence envoyés par les autorités consulaires françaises, notamment les possibilités de vols vers la France en cas de fermeture des liaisons aériennes. Attention cependant : les informations envoyées aux Français inscrits sur Ariane s'adressent aux voyageurs de courte durée, auxquels les autorités françaises conseillent de rentrer en France au plus vite ; vos étudiants peuvent faire le choix de rester sur place. Les horaires des derniers vols vers la France ou des vols exceptionnels peuvent cependant les intéresser s'ils changent d'avis. 

Étudiants internationaux inscrits dans des cursus en France actuellement en mobilité d'étude ou de stage à l'étranger : 

  • Il conviendrait qu'ils prennent l'attache de leurs autorités consulaires sur place pour éclairer leur choix de rester ou non dans le pays où ils se trouvent actuellement ;
  • S'ils souhaitent rentrer en France, il faut qu'ils soient munis d'un titre de séjour en cours de validité, tel qu'un VLS-TS pour études préalablement validé en ligne - ce qui est le cas lorsque ces étudiants ont résidé en France avant leur échange. Ils peuvent contacter les services consulaires français pour obtenir des précisions sur ce point.
     

Étudiants français à l'étranger - les textes de référence sont :  

Étudiants étrangers inscrits en France - les textes de référence sont : 

Spécificités concernant les étudiants en Erasmus : 

Important : la Commission européenne réfléchit actuellement à la prise en compte des coûts des mobilités relevant de la force majeure ; on peut espérer une clarification des modalités dans le courant de la semaine prochaine.

Espaces d'échanges de pratiques entre établissements : 

Publication : 27.03.2020
Retour haut de page