Accueil >  Innovation >  Appui aux entreprises innovantes >  Le Concours d'innovation : i-Lab, i-PhD, i-Nov

Le Concours d'innovation : i-Lab, i-PhD, i-Nov

i-Lab 2020 : Florence Séjourné, PDG de DaVolterra, présidera le jury

Bannière concours i-Lab 2020

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a confié la présidence du jury de la 22e édition du concours d'innovation i-Lab à Florence Séjourné, présidente directrice générale de DaVolterra.

Communiqué - Publication : 3.06.2020
Frédérique Vidal

La startup DaVolterra est à l'origine du lancement d'un produit thérapeutique protégeant le microbiote de la perturbation engendrée par la prise d'antibiotiques. Cette innovation participe à la lutte contre la résistance aux antibiotiques qui représente aujourd'hui une menace sanitaire croissante.

Pour cette édition 2020, 424 dossiers de candidature ont été reçus au mois de février. Une pré-sélection, opérée au niveau régional, s'appuyant notamment sur une expertise RH et l'audition à distance des porteurs de projet a permis d'en retenir 238. Les 130 meilleurs d'entre eux ont été ensuite transmis au jury national d'i-Lab, présidé par Florence Séjourné et composé d'une cinquantaine de personnalités issues du monde de l'entrepreneuriat et de l'industrie, d'anciens lauréats du concours et chercheurs. Ce jury d'experts se réunira le 12 juin prochain afin de désigner les lauréats, parmi lesquels les 10 Grands Prix, de cette 22e édition.

Les dossiers sont évalués sur leur caractère innovant et potentiel de développement et de commercialisation des innovations présentées. Ils s'attachent à promouvoir des projets écologiquement responsables et s'inscrivant dans l'épanouissement d'une société durable.

Né en 1999 de la volonté du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation de valoriser les résultats de la recherche publique à travers la création d'entreprises technologiques, le Concours d'innovation i-Lab a pour objectif de détecter et soutenir les meilleurs projets de start-up deeptech françaises et particulièrement ceux issus des laboratoires publics.

Organisé en partenariat avec Bpifrance, il permet aux start-ups de pouvoir rapidement avancer leurs travaux de R&D et donc d'accélérer leurs recrutements et la mise sur le marché de technologies innovantes grâce à un financement et un accompagnement adaptés.

Depuis 1999, le concours i-Lab a permis la création de plus de 2 000 entreprises. Il affiche un taux de pérennité de 63 % pour ses entreprises lauréates, soit un total de 1221 sociétés encore en activité à ce jour sur les 1933 lauréates accompagnées. 25 jeunes start-up du concours sont actuellement cotées sur Euronext, ou sur le NASDAQ Europe, pour deux d'entre elles.

Publication : 3.06.2020
Retour haut de page