Les bonnes pratiques du Bulletin International du MESRI (BIM)

L'Institut montpelliérain de l'eau et de l'environnement devient un Centre international UNESCO

Recherches sur les hydrosystèmes© Alain Dezetter

Le 15 octobre dernier le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, l'UNESCO et l'Université de Montpellier signaient une convention de six ans pour l'implantation d'un Centre international dédié à l'eau à Montpellier sous l'égide de l'UNESCO. Le Centre « ICIREWARD » (International center for interdisciplinary research on water system dynamics) rassemble 15 Unités de recherche représentant près de 400 scientifiques et 150 doctorants dans des domaines thématiques extrêmement variés. La reconnaissance et la visibilité internationale apportées, via ICIREWARD, à la communauté des sciences de l'eau montpelliéraine par l'UNESCO vont lui permettre de franchir un cap et d'apparaître au premier plan comme d'autres grands Centres internationaux UNESCO tels que IHE-Delft aux Pays-Bas, ICHARM au Japon ou ICIWaRM aux USA.

Article - Publication : 18.12.2020

Le 15 octobre dernier le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, l'UNESCO et l'Université de Montpellier ont signé une convention de six ans pour l'implantation d'un Centre international dédié à l'eau à Montpellier sous l'égide de l'UNESCO. Le Centre « ICIREWARD » (International center for interdisciplinary research on water system dynamics) rassemble 15 Unités de recherche représentant près de 400 scientifiques et 150 doctorants dans des domaines thématiques extrêmement variés. ICIREWARD a l'ambition de promouvoir une recherche pluri et interdisciplinaire pour apporter une contribution majeure au niveau international, avec l'objectif de relever les défis cruciaux qui se font jour dans le domaine des ressources en eau dans les années qui viennent.

Le Centre ICIREWARD va permettre d'intensifier les travaux de recherches dans de nombreux domaines clés pour l'avenir des hydrosystèmes de plus en plus anthropisés. Dans le cadre de partenariats internationaux avec d'autres grands Centres de recherche, ce sont par exemple la vulnérabilité des systèmes aux pressions anthropiques, la disponibilité et la qualité des ressources en eau en lien avec le changement climatique qui pourront être étudiées. Mais aussi des travaux sur les dynamiques sociales, ou encore les compromis à trouver, par exemple, entre l'utilisations des sols et les politiques de gestion des ressources en eau.  

La reconnaissance et la visibilité internationale apportées, via ICIREWARD, à la communauté des sciences de l'eau montpelliéraine par l'UNESCO vont lui permettre de franchir un cap et d'apparaître au premier plan comme d'autres grands Centres internationaux UNESCO tels que IHE-Delft aux Pays-Bas, ICHARM au Japon ou ICIWaRM aux USA. La création d'ICIREWARD à Montpellier permettra également à la France de jouer un rôle significatif et de développer de nombreux partenariats au sein du réseau des Centres et des Chaires de l'UNESCO, à savoir la « UNESCO water family ».  

En s'appuyant sur les réseaux IRD et CIRAD, très structurés et souvent anciens, ICIREWARD, fort de l'impact de l'UNESCO au Sud, va également renforcer cette dynamique de partenariat et développer ces réseaux de collaboration.  

Reconnaissance scientifique internationale, visibilité et attractivité accrues pour le site montpelliérain, partenariats de haut niveau au Nord comme au Sud sont autant de retombées attendues de la création du Centre international UNESCO ICIREWARD au sein de l'Université de Montpellier.  

Contact :

Eric.Servat@umontpellier.fr  

Plus d'informations sur le site du Centre

Publication : 18.12.2020
Retour haut de page