Publié le 30.03.2021

Sommaire

Le Campus connecté de Privas : un levier pour la réussite étudiante

A2c Privas est un lieu d'études qui met à disposition des espaces équipés et connectés permettant de poursuivre des études post-bac à distance. Les étudiants y bénéficient d'un accompagnement méthodologique et ont la possibilité de participer à des événements proposés tout au long de l'année.

Le dispositif    

Situé à Privas en Ardèche, A2C est un lieu labellisé Campus connecté qui a ouvert ses portes en septembre 2019.

Son objectif est de favoriser la poursuite d'études des étudiants locaux dits "empêchés", par exemple pour des raisons financières ou familiales. Les critères pour bénéficier de ce dispositif, outre l'obligation d'être inscrit en université ou en école, sont surtout sociaux : il s'agit de distinguer les candidats qui n'auraient pas d'autres possibilités pour poursuivre des études que de s'inscrire à distance, de ceux qui auraient les moyens de suivre des cours en présentiel.

L'Ardèche est un département où il est peu aisé de circuler pour des raisons géographiques et de maillage des transports. La population est éloignée des pôles universitaires. L'ouverture d'A2C aide donc au rééquilibrage territorial en terme d'égalité des chances.

L'université partenaire est l'Université Grenoble Alpes. Elle soutient le Campus connecté en mobilisant ses ressources et en apportant son expertise en matières des :

  • aides à l'orientation et à l'insertion ;
  • formations des tuteurs ;
  • enseignements à distance et hybride.

L'évolution du tutorat

Pour sa première année, A2C a accueilli 9 étudiants inscrits en formation à distance dans des cursus très variés :

  • quatre en licence ;
  • un en licence professionnelle ;
  • un BTS 1ère année ;
  • deux titulaires d'un master, préparant un concours de l'enseignement ;
  • un pour obtention d'un titre professionnel.

Dans le cadre du contrat d'accueil et d'accompagnement proposé en début d'année universitaire, chaque étudiant a fixé son propre planning de présence. Le responsable du campus, Ali Aksen, était disponible sur place et les étudiants pouvaient facilement le solliciter, échanger sur différents aspects de la formation. Un suivi individualisé hebdomadaire a été mis en place.  

Le rythme d'un rendez-vous personnel par semaine a été maintenu pendant les deux mois de confinement, mais avec la distanciation physique, les échanges informels entre étudiants ont été moins fréquents et moins riches, même si les étudiants ont créé un groupe Facebook et se sont régulièrement envoyés des messages de soutien. La période a généré certaines inquiétudes quant à la poursuite des études et aux modalités d'évaluation. Il a fallu s'adapter à chaque situation car les réactions et le ressenti sont variables d'un étudiant à un autre. Les premiers rendez-vous en ligne ont servi à libérer la parole, les émotions, et à répondre aux questionnements. Au fur et à mesure que les universités se sont organisées, et que les modalités d'examens ont été fixées, les échanges ont de nouveau porté davantage sur les études, la motivation est revenue et les étudiants ont pu se focaliser sur leurs révisions.

Des acquis méthodologiques pour les étudiants

Si certains étudiants étaient déjà habitués à travailler en autonomie et en asynchrone, d'autres ont acquis grâce à A2C de bons automatismes, à savoir l'anticipation et la rigueur. L'accompagnement méthodologique au sein du Campus Connecté leur a permis de poursuivre correctement leur cursus une fois isolés : tous ont été jusqu'aux partiels, avec des résultats positifs pour la plupart d'entre eux. Les étudiants réalisent aujourd'hui que le soutien dont ils ont bénéficié cette année a été un atout indéniable. Ils ont par exemple apprécié le fait de :

  • pouvoir travailler dans un lieu dédié ;
  • être accompagné ;
  • échanger avec d'autres étudiants ;
  • pouvoir échanger avec des professionnels lors des différents événements organisés ;
  • pouvoir bénéficier des ressources de l'Atelier Canopé situé dans le même bâtiment, pour certains étudiants en sciences de l'éducation.

De manière générale, le fait d'étudier à distance nécessite pour l'étudiant d'être organisé et d'être actif quant à l'appropriation des connaissances et des compétences, peut-être davantage que s'il était face à un enseignant. Dans cette période difficile, où chacun a dû trouver des ressources pour pallier les contraintes personnelles, ils ont pu développer encore plus de capacités d'adaptation qui leur serviront pour les années suivantes.

Perspectives de développement

Le Département de l'Ardèche est convaincu de l'utilité de ce dispositif et en septembre 2020 le campus connecté d'Aubenas est créé. Les deux campus ardéchois font partie des projets labellisés "Campus Connectés" par l’État dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir (PIA) et dont la liste a été rendue publique le 8 juillet 2019. 

Alors que la moyenne d'âge des étudiants était de 25 ans en 2019-2020, A2C Privas devrait accueillir plus de néo-bacheliers à la rentrée 2020. Les missions locales orientent également des jeunes non titulaires du bac à s'inscrire à un DAEU à distance. Au total, 14 places seront ouvertes à la rentrée à Privas et 10 places à Aubenas. A terme, les deux campus principaux pourront accueillir 20 étudiants chacun, et d'autres campus ouvriront pour équilibrer la présence d'A2C sur tout le territoire. 

Concernant l'accès aux ressources, la bibliothèque départementale de l'Ardèche permet déjà de se procurer la plupart des ouvrages de base nécessaires. A partir de septembre 2020, la bibliothèque universitaire de l'UGA ouvrira son catalogue à toutes les personnes inscrites sur A2C.

Auteur(s)

Ali Aksen
  • Responsable des études

+ 33 4 75 66 79 57

Ardèche Campus connecté - Privas

Partenaire(s)

Voir aussi