Publié le

15.03.2021

Sommaire

Les CIFRE

Crédits :
Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Renforcer les échanges entre les laboratoires de recherche publique et les milieux socio-économiques, favoriser l'emploi des docteurs dans les entreprises et contribuer au processus d'innovation des entreprises établies en France, telle est la vocation des Conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre). Financé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le dispositif Cifre n'a cessé de gagner en attractivité depuis sa création, en 1981. Avec la loi de programmation de la recherche, il prend de l'ampleur pour atteindre 2 150 Cifre par an en 2027 (contre 1 500 en 2020).

Le dispositif Cifre plébiscité par les entreprises, les doctorants et les laboratoires

Le dispositif des Conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre) permet à l'entreprise de bénéficier d'une aide financière pour recruter un jeune doctorant dont les travaux de recherche, encadrés par un laboratoire public de recherche, conduiront à la soutenance d'une thèse.

Plébiscité aussi bien par les entreprises que par les laboratoires et les doctorants, ce dispositif phare de la recherche partenariale constitue un levier pour initier et renforcer les coopérations public-privé en R&D et favoriser l'emploi des docteurs. Il concourt au processus d'innovation des entreprises françaises et à leur compétitivité.

Les Cifre sont intégralement financées par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation qui en a confié la mise en œuvre à l'Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT).


Les Cifre associent trois partenaires :

  • L'entreprise confie à un doctorant un travail de recherche objet de sa thèse.
  • Le laboratoire, extérieur à l'entreprise, assure l'encadrement scientifique du doctorant.
  • Le doctorant, titulaire d'un diplôme conférant le grade de master.

Objectifs :

  • Placer les doctorants dans des conditions d'emploi scientifique.
  • Favoriser le développement de la recherche partenariale entre le milieu académique et les entreprises.

Bénéfices :

  • Pour les doctorants : préparer leur thèse dans un cadre professionnalisant et obtenir un emploi rapidement (90% dans les 6 mois après la fin de la Cifre).
  • Pour les entreprises : se doter d'une ressource humaine performante et sécuriser le temps consacré à la R&D.
  • Pour les laboratoires : offrir une voie de professionnalisation pour les doctorants et se doter d'un potentiel de transfert et de la valorisation de la recherche.

L'entreprise reçoit une subvention annuelle de 14 000 €* pendant 3 ans pour l'embauche d'un doctorant. Le contrat de travail, CDI ou CDD de 3 ans, impose un salaire annuel brut au moins égal à 23 484 €* (*valeur 2018). Les travaux du doctorant sont éligibles au crédit d’impôt recherche (CIR) selon les mêmes critères que pour tout chercheur travaillant dans une entreprise.

 

Montée en puissance du dispositif Cifre

Objectif : 2 150 Cifre par an en 2027 (contre 1 400 en 2017)

Le dispositif Cifre est de plus en plus plébiscité. Le nombre de demandes progresse fortement depuis trois ans (+ 8 % par rapport à 2018) et montre le grand intérêt des entreprises (dont les associations et les collectivités), des opérateurs de recherche publique, et des jeunes diplômés pour cet outil de la recherche partenariale.

2018 : les dossiers étant de plus en plus nombreux et de meilleure qualité, il a été décidé de passer le volume annuel de nouvelles Cifre de 1400 à 1450 pour un montant de 58,5M€.

2019 : nouvelle cohorte de 50 Cifre au titre du plan Intelligence Artificielle.

2020 : 1 500 Cifre annuelles.

 

A partir de 2021 : montée en puissance du dispositif avec la loi de programmation de la recherche qui prévoit une augmentation de 50% du nombre de thèses Cifre pour atteindre 2 150 Cifre par an en 2027 soit une augmentation de + 100 nouvelles Cifre par an.

 

Cursus d'origine des doctorants Cifre

  • Ingénieur uniquement : 22 %
  • Ingénieur et Master (double cursus) : 15 %
  • Master hors ingénieur : 57 %

38 % des thèses Cifre ont été attribués à des femmes en 2020.

Impact positif sur l'insertion professionnelle des docteurs

  • Plus de 70 % des doctorants Cifre rejoignent ou poursuivent leur carrière professionnelle dans le secteur privé, contre moins de 50 % de l'ensemble des docteurs
  • Près des trois quarts des docteurs Cifre en début de carrière, soit un an après la fin de la convention, sont recrutés sur des missions de R&D
  • 70 % travaillent toujours en R&D cinq ans après la fin de leur Cifre (contre 20 % de l'ensemble des docteurs)

Les structures d'accueil

Les PME bénéficient majoritairement du dispositif Cifre en 2020.

  • PME : 45 % des thèses Cifre
  • Grandes entreprises : 38 % des thèses Cifre
  • ETI : 9 % des thèses Cifre
  • Collectivités territoriales : 8 % des thèses Cifre

Les domaines scientifiques

Les domaines STIC et sciences pour l'ingénieur restent majoritaires dans la proportion des thèses Cifre acceptées en 2020.

  • STIC : 25 %
  • Science pour l'ingénieur : 17 %
  • sciences de l'Homme : 16 % des thèses Cifre acceptées

La thématique STIC incarne la plus forte progression avec une augmentation d'environ 16 % par rapport à 2019.

Les secteurs d'activité bénéficiant du dispositif

  • Service R&D et ingénierie : 23  %
  • Electronique communication et informatique : 21 %
  • Services tertiaires : 15 %
  • Finance et juridique : 13 %

Répartition territoriale

  • Les Cifre sont présentes dans  toutes les régions françaises.
  • En 2020 Les régions Île-de-France (46,5 %) et Auvergne-Rhône-Alpes (14,8 %) concentrent la majorité des thèses Cifre.

90 % des docteurs Cifre trouvent un emploi dans les 6 mois

Source : données sur l'année 2020 issues du tableau de bord de l'ANRT