Accueil >  Stratégie >  Stratégie transversale >  Le Plan de Relance pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation

Le Plan de Relance pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation

arrêter le défilement lancer le défilement
  • Franc succès des appels à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments publics de l'État dans le cadre de "France Relance"20.10.2020
    Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics, se félicitent du succès des deux appels à projets lancés le 7 septembre pour définir et sélectionner les opérations de rénovation énergétique des bâtiments de l'État. Plus de 4 000 projets de rénovation pour près de 8 milliards d'euros ont été proposés par les équipes immobilières de l'État...
    Franc succès des appels à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments publics de l'État dans le cadre de "France Relance"
  • Plan de relance : plus de 6,5 milliards d'euros pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation 7.09.2020
    Réinvestir dans la jeunesse, la formation, la transmission, la recherche et l'innovation figure parmi les grandes priorités de France Relance, pour une meilleure transition écologique, plus de souveraineté nationale et une plus grande cohésion sociale et territoriale...
    Plan de relance : plus de 6,5 milliards d'euros pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation
  • Lancement d'appels à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments de l'Etat dans le cadre de France Relance7.09.2020
    Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics, a présenté aujourd'hui dans le Puy-de-Dôme les deux premiers projets France relance de rénovation énergétique des bâtiments publics de l'Etat...
    Lancement d'appels à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments de l'Etat dans le cadre de France Relance
  • Plan de relance : 6,5 milliards d'euros pour l'ESRI7.09.2020
    Le plan "France Relance" présenté par le Premier ministre, jeudi 3 septembre, vise à contrer la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19 avec un objectif : retrouver, dès 2022, le niveau d'activité d'avant crise. Au total, 100 milliards d'euros seront débloqués entre 2021 et 2022 selon trois priorités : 30 milliards d'euros pour l'écologie, 35 milliards d'euros pour la compétitivité et 35 milliards d'euros pour la cohésion sociale et territoriale. Dans le cadre de ce plan 6,5 milliards d'euros sont dédiés à l'E.S.R.I...
    Plan de relance : 6,5 milliards d'euros pour l'ESRI
  • Renforcer l'hybridation des formations d'enseignement supérieur31.07.2020© E.S.R./PICTURETANK
    Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, décide d'allouer un fonds d'amorçage de 1 million d'euros à des projets de qualité portés dans le cadre de l'appel à projets sur l'hybridation des formations d'enseignement supérieur...
    Renforcer l'hybridation des formations d'enseignement supérieur

Le Plan "France Relance"

logo france relance  fond vert

100 milliards d'euros

seront débloqués entre 2021 et 2022

selon trois priorités :

  • 30 milliards d'euros pour l'écologie
  • 35 milliards d'euros pour la compétitivité
  • 35 milliards d'euros pour la cohésion sociale et territoriale

C'est un engagement exceptionnel de la France pour répondre à la crise, sauver l'emploi et préparer la société de demain.

Planderelance.gouv.fr

Le site planderelance.gouv.fr. centralise plus de 200 mesures du Plan

Bâtir la France de 2030

  • Présenté par le Premier ministre le 3 septembre, le Plan de relance vise à contrer la crise économique engendrée par le Covid-19 et à créer de nouveaux emplois. Il comporte 3 volets : l'écologie, la compétitivité et la cohésion.
  • Les moyens consacrés par le gouvernement et l'Europe sont exceptionnels : 100 milliards d'euros, soit ⅓ du budget annuel de l'État, dont 40% financés par l'Union européenne.
  • 6,5 milliard d'euros sont dédiés à l'E.S.R.I.

Le Plan de relance

Enjeux du plan "France Relance"

  • Transformer l'économie en investissant prioritairement dans les domaines les plus porteurs et faire en sorte que la France puisse retrouver son niveau économique d'avant crise dans deux ans.

  • Redresser durablement l'économie et rendre la France plus écologique, plus compétitive et plus solidaire.

  • Susciter de nouvelles opportunités pour la jeunesse, celles et ceux qui souhaitent se reconvertir ou acquérir de nouvelles compétences.

  • Permettre à la France, comme à l'Europe, de confirmer sa robustesse et son attractivité à l'international.

Le plan de relance pour l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation

logo france relance

Réinvestir dans la jeunesse, la formation, la transmission, la recherche et l'innovation figure parmi les grandes priorités du Plan de relance :

Plan de relance : 6,5 milliards d'euros pour l'ESRI (7 septembre 2020)

Communiqué de presse (7 septembre 2020)

6,5 Mds €  sur 3 ans au titre du plan de relance pour l'enseignement supérieur, la recherche, l'innovation

Les 9 mesures ESRI du plan de relance

Écologie

  • Rénovation thermique de l'immobilier d'enseignement supérieur et de recherche (enveloppe de 4 milliards d'euros prévue par le plan de relance pour la rénovation thermique des bâtiments publics) ;
  • PIA 4 : stratégies d'accélérations (2,4 milliards d'euros pour la R&I sur 3 ans) : volet recherche et formation des stratégies d'accélérations de quelques secteurs, marchés ou technologies prioritaires pour la transition écologique et énergétique de notre économie (hydrogène décarboné, recyclage et réincorporation de matériaux recyclés, produits biosourcés et biotechnologies industrielles, résilience des villes aux risques sanitaires et climatiques, alimentation durable pour la santé...).

Compétitivité

  • Mobilisation des opérateurs publics de recherche au soutien pour la préservation de l'emploi privé de R&D (300 millions d'euros) ;
  • Volet recherche et formation des stratégies d'investissement prioritaires pour l'indépendance économique par exemple, l'intelligence artificielle, le cloud, la cybersécurité, les technologies quantiques, la santé digitale, la bioproduction de thérapies innovantes, la lutte contre les maladies infectieuses et émergentes, le numérique... (2,4 millions d'euros avec les stratégies vertes).

Cohésion

  • Accélération de la relance de la recherche (ANR - 400 millions d'euros) ;
  • Volet structurel du PIA4 permettant par exemple de poursuivre la montée en puissance des universités et le développement de campus de démonstration (2,55 milliards d'euros) et de poursuivre le développement des start-up deeptech (600 millions d'euros) ;
  • Hybridation et équipements numériques universitaires (35 millions d'euros) ;
  • Création de places dans l'enseignement supérieur (180 millions d'euros) ;
  • Renforcement garantie de prêt étudiant (32 millions d'euros).

Plan de relance : 6,5 milliards d'euros pour l'ESRI

L'ESRI, un bénéficiaire important du Plan de relance

Neuf mesures du Plan de relance concernent l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation, dont deux au titre du Programme d'investissements d'avenir (PIA).


Deux des mesures (Créations de places dans l'enseignement supérieur - Renforcement de la garantie des prêts étudiants) s'inscrivent dans le cadre du plan "1 jeune, 1 solution".


6,5 Mds € sur 3 ans :

  • 5,5 Mds € au titre du PIA 4 (3,1 Mds € sur le volet structurel et 2,4 Mds € au titre des projets thématiques).
  • Au moins 1 Md € pour des actions spécifiques au M.E.S.R.I. (dont un montant à déterminer dans une enveloppe globale de 4 Mds € au titre de la rénovation thermique des bâtiments).

plan de relance/PIA4/loi de programmation de la recherche

Le Plan de relance et le PIA4 vont démultiplier les effets de la loi de programmation de la recherche



Avec l'apport du plan de relance et du PIA4 :

  • 4,6 Mds € investis sur les 3 prochaines années strictement sur le périmètre recherche
  • 6,2 Mds € sur le périmètre des opérateurs concernés par la LPR (incluant le transfert, l'innovation, l'enseignement supérieur)

30 000 places créées dans le supérieur

  • Afin de faciliter l'insertion professionnelle des jeunes et accueillir les nouveaux bacheliers, 30 000 places supplémentaires seront créées dans les établissements du supérieur sur les années universitaires 2020-2021 et 2021-2022.
  • Ces places seront créées dans des formations de licences universitaires, des formations paramédicales essentiellement portées par les régions, des formations professionnelles accessibles en licences et des formations courtes de type bac +1.
  • Les places sont proposées sur Parcoursup : elles augmentent les capacités d'accueil des établissements.

En savoir plus

Rénovation énergétique

  • Cette mesure vise à investir massivement dans la rénovation énergétique des bâtiments des établissements publics affectés aux missions d'enseignement supérieur, de recherche et aux œuvres universitaires et scolaires.
  • 4 milliards d'euros seront consacrés rénovation des bâtiments publics.
  • Objectif : diminuer la facture énergétique, gagner en confort et réduire l'empreinte énergétique de l'État.

L'appel à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments universitaires et de recherche a été lancé le 7 octobre 2020.

Annonce des projets sélectionnés : d'ici fin novembre 2020

En savoir plus

Hybridation, et services numériques aux étudiants

  • La mesure consiste à fortement renforcer les capacités d'enseignement à distance et l'offre de services numériques aux étudiants.
  • Elle garantit la continuité pédagogique et contribue à la prévention sanitaire en limitant la promiscuité sur les campus.
  • L'hybridation des formations vise à permettre aux établissements de dispenser des enseignements sous forme présentielle ou distancielle. Des plateformes numériques sont parallèlement développées.
  • Un accompagnement sera proposé aux enseignants pour les aider à faire évoluer leurs pratiques et à maîtriser les outils.

En savoir plus

Préservation de l'emploi de R&D

Cette mesure est destinée à aider à préserver les capacités humaines de R&D des entreprises et à mettre à disposition des entreprises de jeunes diplômés et docteurs. Elle sera opérationnelle à partir du 1er janvier 2021 et ouverte jusqu'au 31 décembre 2022 (31 décembre 2024 pour les doctorats industriels).

L'État prend en charge :

- la rémunération des personnels de R&D des entreprises mis à disposition de laboratoires publics de recherche ou en formation doctorale pour la quotité de temps passé dans la structure d'accueil.

- la rémunération de jeunes diplômés et jeunes docteurs embauchés en CDD par un laboratoire public de recherche et mis à disposition des entreprises.

En savoir plus

Renforcement du dispositif des prêts étudiants garantis par l'Etat

  • Le prêt étudiant garanti par l'État permet aux étudiants d'emprunter auprès d'une banque partenaire (opération pilotée par Bpifrance) pour financer leurs études, sans devoir fournir à la banque la caution d'un proche ou une preuve de revenus.

  • Le montant et la durée du prêt sont déterminés par la banque qui l'accorde, jusqu'à 15 000 € et un minimum de 2 ans.

  • Le plan France Relance va multiplier par 5 le nombre de ces prêts en 2021 et en 2022.

En savoir plus

Stratégie de relance de la R&D - ANR

  • Il s'agit de compléter la trajectoire budgétaire déjà prévue pour l'Agence nationale de la recherche (ANR) dans le cadre du projet de loi de programmation de la recherche.
  • La mesure vise à porter, dès 2021, le budget d'intervention de l'ANR de 518 M€ à 953 M€, en anticipant de deux ans la montée en puissance de la programmation de la recherche qui culminera en 2027 à 1 518 M€.
  • Objectifs : porter le taux de succès à 25% (contre 16 %) et mieux financer la recherche fondamentale dans l'ensemble des champs disciplinaires en rendant le recours à l'ANR plus accessible et plus attractif.
  • Près de 400 M€ sur financement de l'Union européenne sont prévus pour cette mesure.

En savoir plus

Retour haut de page