Accueil >  Recherche >  Science et société

Science et société

Le Conseil national de la culture scientifique, technique et industrielle

Ouverture du Conseil National de la Culture Scientifique et Industrielle

Chargé de l'élaboration et du suivi de la Stratégie nationale de culture scientifique, technique et industrielle (C.S.T.I.), le Conseil national réunit l'ensemble des acteurs des relations entre sciences, recherche et société : administrations et établissements publics de l'État, élus, opérateurs de recherche et chercheurs, musées et muséums, centres de science, associations d'éducation populaire, professionnels des médiathèques et bibliothèques, représentants du secteur industriel...

Article - 1ère publication : 26.09.2018 - Mise à jour : 12.02.2021

Instance consultative placée auprès des ministres en charge de la Recherche et de la culture, le Conseil national de la culture scientifique, technique et industriel (C.N.C.S.T.I.) a été créé en 2012. Ses missions et sa composition ont été modifiées en 2014 puis en 2017 pour prendre en compte les profondes évolutions de la notion de culture scientifique, technique et industrielle mais aussi de sa gouvernance issue de la loi relative à l'enseignement supérieur et à la recherche du 22 juillet 2013.

Reconnaissant le dialogue entre sciences, recherche et société comme l'une des missions des établissements de recherche et d'enseignement supérieur, celle-ci a en effet renforcé les compétences opérationnelles des régions en matière de soutien, de coordination et de financement des actions sur leur territoire et, parallèlement, affirmer le rôle stratégique de l'État chargé de «fixer le cap, définir les priorités, créer un environnement favorable accompagner les acteurs, faire émerger et encourager les initiatives».

Missions

Dans cette perspective, le Conseil national de la culture scientifique, technique et industrielle a pour missions principales :

  • de participer à l'élaboration d'une stratégie nationale en matière de développement de la culture scientifique, technique et industrielle et d'en assurer le suivi ;
  • de proposer des actions communes à ses membres et des actions partagées par l'en- semble des acteurs ;
  • d'adresser un bilan annuel des actions menées aux ministres chargés de la Recherche et de la Culture.

Il peut par ailleurs être consulté sur les actions que l'État entend promouvoir en matière de culture scientifique et être saisi de toute question relevant de son domaine de compétences.

Composition

Renouvelé pour cinq ans en 2017, le Conseil national comprend, outre son président nommé par arrêté conjoint des ministres en charge de la Recherche et de la Culture, vingt-trois membres :

I. Onze représentants de l'État et des établissements publics :

  • le directeur général de la recherche et de l'innovation, ou son représentant ;
  • le secrétaire général du ministère chargé de la culture, ou son représentant ;
  • le directeur général de l'enseignement scolaire, ou son représentant ;
  • le président de l'Établissement public du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l'industrie, ou son représentant ;
  • le président du Muséum national d'histoire naturelle, ou son représentant ;
  • l'administrateur du Conservatoire national des arts et métiers, ou son représentant ;
  • le président du musée du quai Branly-Jacques Chirac, ou son représentant ;
  • le président de l'Institut des hautes études pour la science et la technologie, ou son représentant ;
  • le président du Centre national de la recherche scientifique ou son représentant ;
  • le président de la Conférence des présidents d'université ou son représentant ;
  • le président de la Conférence des grandes écoles ou son représentant.

II. Trois représentants de l'association Régions de France désignés par son président ;

III. Un député et un sénateur désignés par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques ;

IV. Deux représentants du monde associatif dont :

  • un représentant des centres de sciences et des musées ;
  • un représentant d'associations d'éducation populaire ;

V. Cinq personnalités qualifiées désignées en raison de leur compétence en matière de culture scientifique, technique et industrielle.

1ère publication : 26.09.2018 - Mise à jour : 12.02.2021
Retour haut de page