Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Lancement réussi des satellites Herschel et Planck

[archive]
Satellites scientifiques Herschel et Planck

Valérie Pécresse a félicité l'ensemble des équipes qui ont contribué au lancement d’Ariane 5 ce jour à Kourou (Guyane) pour la mise sur orbite de deux satellites scientifiques, Herschel et Planck. Leurs missions : mieux comprendre la physique de l’univers primordial et percer les secrets de la formation des galaxies et des étoiles.

Communiqué - 1ère publication : 14.05.2009 - Mise à jour : 15.05.0009
Valérie Pécresse

Ariane 5Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a vivement félicité les équipes d’Arianespace, du Centre national d’études spatiales, de l’Agence spatiale européenne et de l’industrie spatiale européenne qui ont contribué au lancement d’Ariane 5 ce jour à Kourou (Guyane) pour la mise sur orbite de deux satellites scientifiques, Herschel et Planck. Ce 30ème lancement réussi d’affilée illustre une fois de plus la qualité et la fiabilité du lanceur actuel Ariane 5, fruit du travail de l’ensemble des acteurs de la filière Ariane. Il marque également le point culminant de cette année de l’astronomie, où l’aventure spatiale est mise tout particulièrement au service de la science la plus fondamentale.

Valérie Pécresse a également salué la collaboration fructueuse et exemplaire entre les laboratoires publics de recherche et les industries spatiales de toute l’Europe qui ont contribué à la construction des satellites. Herschel et Planck font partie du programme scientifique de l’Agence spatiale européenne que les Etats membres ont décidé de renforcer encore de 3,5% par an au cours de la dernière réunion au niveau ministériel de La Haye en novembre 2008.

Satellites scientifiques Herschel et PlanckLe satellite Planck, du nom du physicien allemand Max Planck, embarque notamment un télescope refroidi à 0,1 K, température la plus basse jamais atteinte à bord d’un satellite, afin de mieux comprendre certains aspects de la physique de l’univers primordial, et les premières étapes de la formation des grandes structures de l’univers. Le satellite Herschel, du nom de Sir John Frederick William Herschel célèbre astronome britannique du 19ème siècle, aura quant à lui pour mission de percer le secret de la formation des galaxies et des étoiles avec son miroir de 3,50 mètres de diamètre.

1ère publication : 14.05.2009 - Mise à jour : 15.05.0009

contact

Presse :
Karen Bornaghi
karen.bornaghi@recherche.gouv.fr

Retour haut de page