Publié le 08.03.2022

Sommaire

8 mars 2022 : l'ESRI engagé pour la journée internationale des droits des femmes

La promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles sont au cœur des préoccupations du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, est l’occasion de rappeler chaque année les actions menées par le ministère, les établissements et les associations dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que le chemin qu’il reste à accomplir pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes.

La brochure "Vers l’égalité femmes-hommes ?" publiée par le ministère

Chaque année à l’occasion du 8 mars, le SIES (Systèmes d’Information et Études Statistiques) du MESRI publie une brochure statistique intitulée "ESRI – Vers l’égalité femmes-hommes ?". Régulièrement étoffée de nouveaux indicateurs, cette brochure met à disposition de toutes et de tous des données fiables et objectives sur les inégalités entre les femmes et les hommes dans le monde de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, permettant à la fois de mesurer les progrès accomplis, mais également le chemin qu’il reste à parcourir. 

Le Plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche 2021-2025

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) est particulièrement engagé dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles. En effet, le 15 octobre 2021, un Plan national de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche a été lancé par le MESRI, en partenariat avec le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. Ce plan, doté d’un budget de 7 millions d’euros sur cinq ans (2021-2025), a pour objectif de franchir collectivement une étape supplémentaire dans la prévention et la prise en charge des situations de violences sexistes et sexuelles. 

La mise en œuvre de ce plan national a débuté dès l’année 2021, avec la mise à disposition à compter du mois d’octobre 2021, des sessions de formation pour tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’une part et le lancement d’un appel à projets intitulé "Soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles" en juillet 2021 d’autre part. 

Tout au long de l’année 2022, le MESRI s’engage, aux côtés des conférences, des établissements, des associations et du milieu de la recherche, à poursuivre la mise en œuvre de ce plan. 

Quelques exemples d’initiatives portées au sein des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, en lien avec les associations et la communauté étudiante, sont pleinement engagés dans la conduite d’actions de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles. En voici quelques exemples. 

  • Le mois de l'égalité à l'université Toulouse III-Paul Sabatier (08 mars au 07 avril) : Le mois de mars est le mois de l'égalité à l'université Toulouse III-Paul Sabatier. À cette occasion la responsabilité sociétale de l'université et la mission égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations proposent des événements artistiques, culturels et de réflexion. A cette occasion, la mission égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations de l’université Toulouse III-Paul Sabatier organise également une distribution gratuite de protections périodiques à destination de la population étudiante. Ces distributions sont le fruit d’un partenariat avec la Fondation Catalyses, la préfecture de la Haute-Garonne et le Conseil Départemental 31.
  • Les cours d’auto-défense mis à disposition par l’université Bordeaux-Montaigne : L’université Bordeaux-Montaigne propose un panel d’actions de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles à travers des conférences-débats, des appels à projets artistiques, des groupes de paroles, des formations, ou encore des cours d’auto-défense. Ces cours d’auto-défense mixtes, qui visent à pallier le sentiment d’insécurité des femmes, sont proposés gratuitement par l’université deux fois par mois, jusqu’au mois d’avril 2022. L’université Bordeaux-Montaigne a bénéficié du soutien financier du MESRI pour mettre en œuvre ces actions, dans le cadre de l’appel à projets « Soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles » en 2021.
  • Le mois du genre à l’université d’Angers : Depuis 2017, l’université d’Angers organise au mois de mars un festival scientifique et culturel dédié aux questions de genre : le mois du genre. Durant tout le mois de mars, des événements sont ainsi proposés (conférences, ateliers, projections…). Dans ce cadre, l’université prévoit de proposer aux étudiants et étudiantes issus de différentes filières de formations un temps d’enseignement portant sur les discriminations et les violences sexistes et sexuelles, spécifiquement adapté à leur filière. Par exemple, les étudiants et étudiantes de la filière tourisme bénéficieront d’une intervention spécifiquement axée sur les rapports de genre et les violences sexistes et sexuelles dans le milieu de l’hôtellerie restauration. L’université d’Angers a bénéficié du soutien financier du MESRI pour mettre en œuvre ces actions, dans le cadre de l’appel à projets « Soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles » en 2021. 
  • Le mois de l’égalité à l’université Grenoble-Alpes : Du 3 au 31 mars 2022, l’Université Grenoble Alpes organise le mois de l’égalité en proposant sur tous ses campus à Grenoble et à Valence des rendez-vous de réflexion, de sensibilisation, de formation pour lutter contre toutes les formes de discriminations liées au genre, au handicap, à l’origine sociale ou culturelle des personnes. Conférences-débats, festivals, expositions, spectacles et ateliers de sensibilisation sont proposés tout au long du mois de mars à un large public et en particulier aux étudiantes et étudiants et personnels de l’Université Grenoble Alpes. L’université Grenoble-Alpes a bénéficié du soutien financier du MESRI pour mettre en œuvre ces actions, dans le cadre de l’appel à projets "Soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles" en 2021.

Le forum égalité dans le cadre de la Saison France-Portugal

Le Forum Égalité est organisé dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne et de la Saison France-Portugal 2022 et s’inscrit également dans le cadre du "Mois du Genre" organisé tous les ans en mars par l’Université d’Angers. Les 8, 9 et 10 mars 2022, le Forum rassemblera une quarantaine d’intervenantes et intervenantes de France dont le MESRI, du Portugal et d’Europe, personnalités politiques et membres de la société civile, pour deux journées d’échanges d’expériences, de débats, et de propositions de solutions concrètes dans les domaines de la culture, des médias, de la recherche, de la science et du numérique.  Le Forum Égalité est organisé conjointement pour la France par l’Institut français, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le ministère de la Culture, le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; pour le Portugal par le commissariat portugais de la Saison et la Commission pour la Citoyenneté et l’Égalité des genres.

Le Forum se tiendra en français, portugais et anglais. Des traductions sont prévues en simultané dans ces trois langues. L’événement sera retransmis en direct sur les réseaux sociaux et le site de la Saison France-Portugal 2022 sur facebook :