Publié le 04.11.2019

Sommaire

Lauréat Appel à Manifestation d'Intérêt 2017

Arts et Métiers met l'ACCENS sur la transformation de ses espaces d'apprentissage

Lauréat de l'AMI 2017, ACCENS (acronyme d'ACCompagnement ENSeignants) est un projet de création d'espaces d'apprentissage physiques et virtuels au service du développement pédagogique des enseignants et de la réussite des étudiants.

École d'ingénieurs généralistes et de spécialité, les Arts et Métiers dispense des formations initiales, continues et par apprentissage. Dans son projet stratégique 2015-2025, elle affiche l'ambition d'être un grand établissement de technologie. Parmi ses axes de développement, elle vise :

  • le renforcement de l'intégration des outils du digital dans ses formations ;
  • l'évolution des pratiques pédagogiques des enseignants à travers la mise en place de l'approche par compétence.

Le projet ACCENS vient appuyer la politique de l'établissement en matière de formation et d'accompagnement de ses enseignants dans la transformation pédagogique et numérique, et ce par la création de nouveaux espaces et applications pédagogiques.

Miser sur une collaboration intra et inter-campus

Le projet ACCENS a permis la création de quatre salles, véritables laboratoires d'apprentissage sur les campus Arts et Métiers. La réalisation de ces espaces s'est inscrite dans une démarche de co-conception, impliquant des étudiants issus de différentes formations, des enseignants et des personnels, au sein de leur campus et entre les trois campus concernés. L'équipe projet a réuni neuf enseignants et six personnels qui ont collaboré avec les équipes des services suivants :

  • patrimoine ;
  • informatique ;
  • scolarité ;
  • communication.

Le travail en équipe inter et intra campus a permis de créer une émulation autour de l'utilisation de la réalité virtuelle et augmentée en pédagogie en initiant des échanges de pratiques entre les enseignants. Chaque espace dispose de configurations et d'équipements différents pour répondre aux besoins spécifiques locaux.

  • Une salle de réalité virtuelle sur le campus d'Angers équipée de six casques HTC Vive Pro comme support aux activités d'apprentissage, associé chacun à un poste dédié. En 2018-2019, l'ensemble des étudiants de première année (181 étudiants) a bénéficié d'un enseignement en transformation du mouvement qui s'appuie sur une application en réalité virtuelle.
  • Deux salles qui communiquent entre elles sur le campus de Cluny :
    • Le premier espace permet la mise en place d'activités pédagogiques en réalité virtuelle et augmentée avec deux casques HTC VIVE Pro, un casque Hololens et huit tablettes.
    • Le deuxième a été conçu pour faciliter les enseignements basés sur l'apprentissage par projet comme l'organisation de séances de projets encadrées et en autonomie ou de séances d'idéation et de créativité.
  • Une salle modulable à Paris d'une superficie de 90 m2 pouvant accueillir des groupes de 50 étudiants, cette salle est équipée de cinq grands écrans interactifs. Ces équipements ainsi que le mobilier sont mobiles pour permettre de configurer rapidement la salle en fonction des activités pédagogiques organisées.

C'est un lieu propice pour la formation des enseignants à la pédagogie. Il a accueilli le séminaire d'accueil des nouveaux enseignants-chercheurs ainsi que plusieurs autres formations organisées en interne, ou en partenariat tels que les ateliers de pédagogie avec Racine, le réseau d'accompagnement et d'innovation dans l'enseignement supérieur des écoles ParisTech. Depuis sa mise en service, la salle a surtout accueilli des étudiants :

  • en formation initiale ;
  • en apprentissage ;
  • en Master spécialisé.

Développer de nouvelles pratiques pédagogiques

Le projet ACCENS s'est appuyé sur l'expertise de deux instituts, à Chalon-sur-Saône et à Laval, spécialisés dans les technologies de la réalité virtuelle et augmentée (RA/RV). Cinq publications pédagogiques ont été conçues et développées par les enseignants en collaboration avec les étudiants. Ces enseignants ont donc expérimenté l'intégration de la RA/RV dans leurs enseignements, et étudié son impact sur les apprentissages des étudiants, par exemple pour des revues de projets. La réalité virtuelle et augmentée est utilisée pour mieux faire comprendre et manipuler des systèmes mécaniques et de production. Pour chaque cas d'application, une documentation technique et fonctionnelle ainsi qu'un scénario d'usage sont fournis. Le but est de permettre à d'autres enseignants de se les approprier facilement. Par ailleurs, un module de formation gratuit et accessible en ligne permet de se familiariser avec ses technologies et de découvrir ses usages en pédagogie.

Analyser les usages et les pratiques d'enseignement et d'apprentissage

L'analyse des pratiques et la réflexivité sont des points forts du projet ACCENS. Plusieurs actions ont été initiées dès la phase de conception, en particulier avec un groupe d'étudiants en Master Management de l'innovation au centre Michel SerresCes étudiants ont mené dix observations de cours dans :

  • différentes formations ;
  • différentes matières ;
  • différents espaces ;
  • des cours à effectifs variables.

Dans le but de mettre en lumière les modalités d'enseignement/apprentissage mises en place dans l'école, en caractérisant les différents types d'espace formels existants et en analysant les interactions et postures des enseignants et des étudiants dans ces espaces. Ils ont également animé des ateliers d'intelligence collective réunissant d'autres étudiants, des enseignants et des personnels techniques. Après quelques mois d'utilisation de ces salles et de leurs équipements, la phase d'analyse des usages de ces espaces a été lancée. Les transformations des pratiques opérées chez les enseignants et les étudiants sont à l'étude, par exemple sur l'appropriation des espaces.

  • Du côté des enseignants, l'évolution des pratiques correspond-elle à une adaptation à l'espace ou à une volonté de transformation pédagogique ?
  • Du côté des étudiants, en quoi l'utilisation de ces salles favorise-t-elle la motivation, l'attention et l'apprentissage, aussi bien en présence de l'enseignant qu'en travail autonome ?

Des paramètres tels que l'année de formation et le type d'enseignement ont été pris en compte. Un questionnaire en ligne a été mis en place auprès des étudiants et des entretiens semi-dirigés se sont déroulés avec les enseignants. Les premières analyses des données recueillies soulignent le changement de rapport et de posture de l'enseignant et de l'étudiant.

  • Ils apprécient la proximité que la disposition des salles favorise et l'enseignant semble plus accessible ;
  • Les étudiants se sentent également plus libres, ce qui leur permet de prendre plus d'initiatives et être plus impliqués pendant les séances d'apprentissage.

Témoignage

On se sent en liberté dans la salle, donc, on a plus envie de partager nos idées. L'enseignant n'est plus quelqu'un de distant et propriétaire de la connaissance, mais il nous aide à atteindre nos objectifs. 

Un étudiant 

La salle accompagne et met en scène des nouvelles pratiques pédagogiques et permet la diversification des activités. La salle facilite la gestion du temps, la répartition de l'espace selon les besoins et les niveaux des étudiants. 

Un enseignant

Auteur(s)

Saïda Mraihi
  • Responsable service pédagogie numérique
Arts et Métiers Sciences et Technologies (Arts et Métiers)

Partenaire(s)