Sommaire

2020

L'état de l'emploi scientifique en France - édition 2020

L’État de l’emploi scientifique 2020 correspond à une publication statistique biennale. Il rassemble des études et statistiques permettant d'éclairer les différents domaines d'activité des personnels qui relèvent de l'emploi scientifique en France. Il couvre à la fois la recherche menée dans les organismes et les établissements d'enseignement supérieur et celle réalisée en entreprise.

Date de parution

Présentation

Tendances

En 2018, l'emploi scientifique en France augmente de 2,5 %, (dont +3,1 % pour les chercheurs), après une croissance de +1,6 % en moyenne annuelle entre 2007 et 2017  :

  • les entreprises connaissent une hausse remarquable (+4,0 % après +2,1 % en moyenne annuelle sur 2007-2017),
  • les effectifs des EPIC stagnent depuis 2009 et ceux des  EPST se maintiennent en 2018, après une baisse annuelle de -0,8 % depuis 2009,
  • la part des emplois à durée déterminée recule légèrement au sein des EPST depuis 2013,
  • les principales filières des personnels des EPST et des EPSCP montent en qualification,
  • le nombre de départs en retraite des chercheurs titulaires remonterait à partir de 2021, lentement dans un premier temps dans les universités et plus rapidement dans les EPST,
  • la part des femmes dans les effectifs de la recherche publique progresse, surtout dans les catégories les plus qualifiées.

Public/privé : principales disciplines de recherche

Pour les chercheurs du public, ce sont les disciplines des Sciences de l'ingénieur et des Mathématiques qui ont le plus recruté de permanents sur les cinq années 2014-2018.

Les entreprises concentrent les emplois scientifiques sur les Sciences de l'ingénieur, les Mathématiques et la Physique

Doctorants

Le vivier des doctorants inscrits en première année recule de 19 % depuis 2009, alors qu'ils contribuent largement à la recherche académique.
 

  • Cependant, la part des doctorants ayant un financement dédié pour la thèse a augmenté entre les rentrée 2011 et 2018, passant de 67 % à 74 %
  • et l'entreprise constitue le débouché principal trois ans après l'obtention du doctorat, à 44 % en 2017.

La France se place au 7e rang mondial pour son nombre de chercheurs. Elle attire  plus de jeunes chercheurs étrangers que la moyenne de l'Europe ou de l'OCDE

Table des matières

Avant-propos

Synthèse générale

  • Synthèse
  • Avertissement méthodologique

 I. La place de la France dans l'environnement international

  • Les effectifs de R&D en France
  • La place de la France en termes d’effectif de chercheurs
  • La part des chercheurs en entreprise en France et dans le monde
  • La place des femmes parmi les chercheurs
  • Comparaison des situations d'emplois des chercheurs universitaires européens
  • Quelques éléments de comparaison internationale sur le coût du chercheur en entreprise.

II. Le vivier de l'emploi scientifique

  • Les étudiants de niveau master
  • Les projections à dix ans des effectifs étudiants
  • Le doctorat en France et dans le monde
  • Le devenir professionnel des docteurs

III - L'emploi scientifique dans le secteur public

  • Les personnels de recherche du secteur public
  • Les chercheurs dans l’enseignement supérieur public sous tutelle du MESRI
  • Les chercheurs des organismes de recherche
  • Les ITRFdans l’enseignement supérieur public sous tutelle du MESRI
  • Les personnels de soutien des organismes
  • Les départs en retraite des titulaires des EPST et des EPSCP, de 2018 à 2024

IV - L'emploi scientifique dans les entreprises

  • Les chercheurs dans les entreprises
  • Le personnel de soutien à la recherche dans les entreprises
  • Profils et carrières de chercheurs dans les entreprises

V- La répartition géographique de l'emploi scientifique en France

  • La répartition des doctorants par région
  • L’emploi scientifique dans les régions

VI - La mobilité internationale des chercheurs et la construction de l'espace européen de la recherche

  • La circulation internationale des chercheurs
  • L'accueil des doctorants étrangers en France et dans le monde
  • L'accueil des chercheurs étrangers en France
  • La mobilité sortante des jeunes docteurs
  • Le cadre européen de la recherche

Webographie et Annexes

Fiche technique

Éditeur(s) :
Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
Langue :
Français
Date de parution :
22/10/2020
Édition :

2020