Publié le 26.03.2024

Paraperf, la science au service de nos athlètes paralympiques

Focus sur le projet Paraperf, qui accompagne depuis des années nos parasportifs en vue des Jeux paralympiques de Paris 2024.

Sciences et sports

Comment les chercheurs accompagnent les athlètes paralympiques pour les Jeux ? Avec le programme de recherche "Paraperf".

Objectif : maximiser les chances de podium pour nos athlètes aux Jeux paralympiques 2024. Le projet permet la personnalisation des parcours et équipements de nos parasportifs.

Quel rôle joue la recherche à ce niveau de performances ?

Un rôle d'analyse

On étudie les performances des sportifs, on modélise la trajectoire de progression. Ce travail permet de proposer aux équipes des outils d’aide à la décision, personnalisés.

Un rôle technique

On met à profit les recherches innovantes au service du couple athlète / fauteuil. 12 disciplines olympiques se pratiquent en fauteuil. Il s'agit donc d'améliorer et adapter le matériel, pour chaque athlète.

Un rôle de conseil

Objectif : favoriser un environnement propice à une préparation pour les JOP. Mieux appréhender les facteurs psychosociaux, juridiques et environnementaux favorables à la très haute performance.

Budget

7,5 millions d'euros, dont un financement par l’État dans le cadre du Programme prioritaire de recherche "Sport de très haute performance".

Paraperf

Doté d'un budget total de 7,5 millions d'euros, ce programme a bénéficié d'un financement de l’État, à hauteur de 2,2 millions d'euros, dans le cadre du Programme prioritaire de recherche « Sport de très haute performance ».

Le projet cherche à personnaliser les parcours et optimiser les équipements des sportifs paralympiques en vue des Jeux de Paris 2024. Ce projet est porté par Jean-François Toussaint de l’INSEP et associe la Fédération Française Handisport et la Fédération Française de Tir ainsi que l'Université Paris Cité, l'Université de Toulon, le CERAH, le CNRS, l'Université de Toulouse, Aix-Marseille Université, l'UVSQ, l'ENS Lyon, l'Université de Bordeaux, l'Université de Montpellier, l'Université Côte d’Azur, l'Institution Nationale des Invalides, le Centre de Médecine Physique et de Rééducation et l'entreprise AtoutNovation.

Objectif : maximiser les chances de podium pour nos athlètes aux Jeux paralympiques 2024

Le projet vise à donner les outils pour la détection, l’accompagnement et la personnalisation des parcours et équipements pour amener les athlètes handisport vers la très haute performance.

Il utilise une approche interdisciplinaire pour prendre en compte les performances, les adversaires, les équipements et les facteurs socio-environnementaux de chaque athlète.

Les fédérations ont reconnu la nécessité de recherches pour mieux comprendre les besoins des athlètes depuis les Jeux Paralympiques de 2016. La relation entre la performance et l'âge chez les athlètes valides a permis de détecter les jeunes talents, et il est important de développer des méthodes adaptées pour guider les athlètes paralympiques vers la très haute performance tout en tenant compte de leurs handicaps spécifiques et de la compétitivité de chaque épreuve.

Des améliorations ergonomiques ont également été au centre du programme pour les athlètes en fauteuil roulant, notamment pour la planification de la charge de travail et l'évaluation des risques.

Enfin, le projet prend en compte les facteurs socio-environnementaux tels que le contexte social, les classifications et les interactions avec les accompagnateurs, les familles, les équipes soignantes, les sportifs valides ou les médias.