Publication de la note de synthèse Parcoursup 2021 : les vœux des lycéens à l'entrée dans l'enseignement supérieur

parcoursup logo

Les lycéens de terminale ont pu s'inscrire et confirmer leur vœux d'orientation dans l'enseignement supérieur du 20 janvier au 8 avril 2021 sur Parcoursup dont le calendrier a été maintenu malgré les dernières mesures de freinage de l'épidémie mises en place au mois d'avril.

Dans le contexte actuel, les candidats ont bénéficié tout au long de cette phase de candidature d'un accompagnement et d'une mobilisation importante de leurs professeurs principaux, des chefs d'établissement, des services académiques et des services d'orientation.

A l'issue de cette première étape de la procédure Parcoursup, le service statistique du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation publie ce jour une note de synthèse présentant un ensemble d'indicateurs relatifs aux vœux d'orientation formulés par les élèves de terminale scolarisés en France.

Les principaux enseignements

La note confirme que le nombre de lycéens qui ont fait au moins un vœu sur Parcoursup est en baisse cette année : plus de 619 000 lycéens scolarisés en France ont confirmé au moins un vœu, soit une diminution de 4,3 % par rapport à l'année dernière qui s'explique, en grande partie, par la baisse des élèves inscrits en terminale générale et technologique à la rentrée 2020 ( - 21 700).

Toutefois, le nombre de vœux et sous-vœux formulés par lycéen augmente : 12,8 vœux en moyenne contre 10,9 l'année dernière. Cette augmentation peut être liée au fait que toutes les formations reconnues par l'État sont désormais disponibles via la plateforme. Ainsi, plus de 13 300 formations (hors formations en apprentissage) sont proposées aux candidats cette année (+500 par rapport à 2020 et +2 500 depuis le lancement de Parcoursup en 2018).

S'agissant de la composition des listes de vœux des lycéens, elle est stable par rapport à l'année dernière. Les filières les plus demandées sont les licences (33% des vœux des listes), les B.T.S. (30%) et les B.U.T. (11 %). La formation en soins infirmiers, pour laquelle le Gouvernement et les régions ont lancé un plan d'augmentation de places, est de nouveau la formation la plus demandée : avec une augmentation de 13 % cette année, elle représente 9 % des vœux.

La note confirme également que cette année les terminales technologiques et professionnelles ont plus souvent choisi des formations de B.T.S. et de B.U.T., filières pour lesquelles ils sont mieux préparés. Cette tendance s'inscrit en cohérence avec la mise en place dans le cadre de la loi relative à l'orientation et à la réussite des étudiants (ORE) des dispositifs destinés à augmenter le nombre de bacheliers technologiques en IUT et le nombre de bacheliers professionnels en S.T.S..

Enfin, on constate que le souhait de mobilité géographique des lycéens continue de se développer malgré le contexte de crise sanitaire. La part des lycéens ayant confirmé au moins un vœu hors de leur académie atteint 74 % en 2021 (+ 5 points par rapport à 2020). Cette tendance s'observe également chez les lycéens boursiers : + 5 points également. L'aide à la mobilité Parcoursup de 500 euros destinée aux lycéens boursiers permettra de nouveau cette année de soutenir les projets de ces lycéens qui souhaitent s'inscrire dans un établissement hors de leur académie de résidence. 20 000 lycéens boursiers l'avaient sollicitée en 2020.