Accueil >  Stratégie >  Stratégie Enseignement supérieur >  Loi relative à l'orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE)

Loi relative à l'orientation et à la réussite des étudiants (loi ORE)

Mesure de la réussite étudiante en licence au regard de la mise en œuvre de la loi ORE. Une approche par les crédits ECTS. Volet 2

Rapport IGÉSR n° 2021-078, avril 2021
Logo IGESR

Le volet 2 du rapport relatif à la mesure de la réussite étudiante en licence portant sur l'année 2020-2021 vise d'abord à identifier cinq profils d'origine des étudiants de licence et à en stabiliser la définition de manière à disposer de périmètres d'observation cohérents entre établissements d'enseignement supérieur. Il propose ensuite une analyse des résultats obtenus par les étudiants de L1 de trois universités, fondée sur les crédits E.C.T.S. acquis durant l'année 2018-2019 pour chacun de ces profils. Il ressort notamment des observations de la mission dans ces trois établissements que la prise en compte, dans la construction des parcours de réussite en L1 qui s'engagent, des crédits E.C.T.S. validés antérieurement est très faible sauf pour les redoublants. Malgré ce handicap, les étudiants en réorientation correspondent, en proportion, au profil qui réussit le mieux à l'issue de la L1 tandis que les taux de réussite des néo-bacheliers et des redoublants sont en retrait.

Rapport - Publication : 30.04.2021

Au regard de son intérêt pour le pilotage des offres de formation des établissements, la mission propose de généraliser le suivi de la réussite des étudiants en L1 à travers l'acquisition des crédits E.C.T.S. à tous les établissements d'enseignement supérieur et d'impulser un plan d'ensemble visant à :

  • adopter une définition normalisée commune de profils d'étudiants ;
  • résoudre, à partir d'une évolution réglementaire, les difficultés de prise en compte des crédits ECTS déjà validés par les étudiants en réorientation et en reprise d'études lors de leurs parcours antérieurs ;
  • disposer d'un système d'information qui permette d'assurer un suivi personnalisé du parcours de chaque étudiant ;
  • améliorer significativement la qualité, la complétude et le rythme de mise à jour des informations figurant dans ce système d'information scolarité des établissements ;
  • promouvoir la mise en œuvre d'un dossier numérique étudiant partagé (DNEP).

Les auteurs

  • Pascal Aimé,
  • Philippe Bézagu,
  • Mélanie Caillot
Publication : 30.04.2021
Retour haut de page