Chiffres clés de la recherche

L'emploi scientifique dans les organismes de recherche en 2018

Note Flash n°17 - Septembre 2019
Note Flash

L'emploi scientifique dans les organismes est globalement stable depuis 2016, notamment pour les E.P.S.T.(-0,2%) et les EPIC (- 0,1%), et malgré une hausse sensible dans les deux principaux instituts de recherche Curie et Pasteur (+8,6%). L'emploi des chercheurs de l'ensemble des organismes progresse de + 1,5%. La part des contractuels parmi les chercheurs des E.P.S.T. est inférieure à son niveau de 2010, à 18%. Le nombre de départs à la retraite de personnels permanents des E.P.S.T. est plus faible qu'en 2014 (-22%), notamment parmi les chercheurs. Sur les cinq années 2014-2018 pour les EPST, les Mathématiques et les Sciences physiques sont les disciplines les plus dynamiques en termes de recrutements de chercheurs permanents nets des départs, à respectivement +5% et +2%.

Note flash - Publication : 24.09.2019

Au sommaire :

  • En 2018, l'emploi dans les organismes confirme les tendances de 2017 : légère hausse pour les chercheurs (+1,5%) et stabilité pour l'effectif total de R&D
  • La part des emplois non-permanents dans les EPST repasse sous le niveau de 2010
  • Les femmes représentent à peu près un tiers des chercheurs des organismes
  • En 2018, les départs en retraite dans les EPST restent au niveau historiquement bas de 2017 et ceux dans les EPIC poursuivent leur hausse
  • Les E.P.S.T. ont recruté davantage de chercheurs permanents dans les Sciences de l'ingénieur et les Mathématiques
Publication : 24.09.2019
Retour haut de page