Infrastructures de recherche : Sciences du système terre et Environnement

La France porte la candidature de la ville de Toulouse pour accueillir le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme

CEPMMT© ECMWF

Jeudi 1er octobre 2020, la France a officiellement déposé sa candidature pour accueillir son 3ème site météorologique à Toulouse. Le choix du pays et de la ville hôte sera connu en décembre 2020, à l'issue d'une sélection compétitive parmi plusieurs candidats en Europe.

Communiqué - Publication : 2.10.2020
Frédérique Vidal

Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (C.E.P.M.M.T.) est un organisme intergouvernemental dédié à la connaissance et à la prévision du temps et du climat. Il est une référence mondiale en matière de modélisation numérique de la planète, d'analyse de données d'observations et de prévisions météorologiques et environnementales.

Aujourd'hui localisé à Reading, au Royaume-Uni, le C.E.P.M.M.T. relocalisera une partie de ses équipes sur le territoire de l'Union européenne, en particulier les services financés par le programme européen Copernicus pour l'observation et la surveillance de la Terre. La candidature française propose d'accueillir ces 150 spécialistes des sciences de l'atmosphère, de la modélisation, de la météorologie et du climat, à Toulouse en Occitanie à partir de juin 2021.

Un écosystème scientifique et industriel français de niveau mondial au service des ambitions du CEPMMT

La France est fortement engagée dans la lutte contre le changement climatique, contre la perte de la biodiversité et pour l'amélioration de la connaissance de l'environnement. L'installation du C.E.P.M.M.T.dans une ville française doit pouvoir lui permettre, au sein d'une communauté scientifique interdisciplinaire d'excellence, de fortifier sa position de leader mondial. Tous les organismes et infrastructures de recherche dans les domaines de prédilection du C.E.P.M.M.T., reconnus au plan international, contribuent avec enthousiasme et détermination à la candidature et s'inscrivent dans une démarche collaborative vers cet objectif commun de développement.

Le C.E.P.M.M.T. rejoindrait à Toulouse, capitale de l'aéronautique, de l'espace et des services environnementaux, des acteurs majeurs de l'observation de la planète avec des interconnexions européennes : le Centre national d'études spatiales (CNES), Météo-France, le Centre national de la Recherche scientifique (C.N.R.S.), l'Université Fédérale de Toulouse, l'Observatoire Midi-Pyrénées, Mercator Ocean International, qui met en œuvre le service de surveillance de l'océan du programme Copernicus, et encore bien des entreprises majeures des domaines concernés.

Des infrastructures et un environnement pour une qualité de vie exceptionnelle à Toulouse

Dans une région de cocagne ouverte sur la scène internationale, où l'art de vivre est reconnu et attractif en tous points - du système éducatif aux infrastructures de santé, de l'emploi, à la vie culturelle et sportive - les équipes du C.E.P.M.M.T. et leurs familles trouveront une qualité de vie exceptionnelle pour elles-mêmes et leurs futurs collègues. L'État, la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, Toulouse Métropole et le Département de la Haute-Garonne proposent ainsi conjointement les meilleures conditions d'accueil et perspectives de développement aux équipes du C.E.P.M.M.T.

Situé au cœur de l'éco-quartier « Toulouse Aerospace », le site prévu pour accueillir le C.E.P.M.M.T. a été pensé pour offrir les conditions de travail les plus favorables : un bâtiment neuf certifié aux meilleurs standards environnementaux, proposant une offre de services complète et bien intégrée dans un réseau de transports dense.

Au travers de cette offre, la France se mobilise pour apporter au C.E.P.M.M.T. les conditions optimales pour réussir sa relocalisation et poursuivre ses ambitions en tant que leader mondial, afin de faire face aux défis environnementaux et climatiques actuels et à venir.


Le C.E.P.M.M.T. collecte et archive les données météorologiques de l'ensemble de la planète et élabore en continu des prévisions numériques sur l'ensemble du globe pour ses États membres. Au sein du programme européen Copernicus d'observation et de surveillance de la Terre, le C.E.P.M.M.T. coordonne les services européens « changement climatique » et « atmosphère » de surveillance de l'environnement, et participe à celui de surveillance de phénomènes météorologiques dangereux.


Retrouvez plus d'informations en ligne sur :
• le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT)
• le programme européen Copernicus

Publication : 2.10.2020
Retour haut de page