Accueil >  Europe et International >  Europe

Europe

Plan d'action national pour l'Amélioration de la Participation Française aux dispositifs Européens de financement de la recherche et de l'innovation (PAPFE)

Plan d'action dispositifs européens de financement de la recherche et de l'innov

Le « PAPFE », ou plan d'action Europe, approuvé mi-2018, a pour ambition d'appeler les communautés de l'ESRI français à mobiliser leur potentiel, de motiver les chercheurs à s'investir et d'accroître l'implication des parties prenantes françaises, publiques et privées, au PCRI et à l'ensemble des dispositifs européens de financement de la recherche et de l'innovation. Il s'agit d'apporter les connaissances, les savoir-faire et les valeurs de la France à la construction de l'espace européen de la recherche.

Communiqué - Publication : 4.03.2021
Frédérique Vidal

Le PAPFE est organisé autour des trois axes - inciter, accompagner, influencer - regroupant 13 mesures.

En ce début d'année, les avancées du PAPFE sont notables :

  • Le nouveau dispositif des points de contact nationaux (P.C.N.) : avec sa forme hybride, ce nouveau dispositif réunit une équipe centralisée coordinatrice d'un réseau resserré présent sur le territoire. Il est en cours de déploiement et a attiré de nombreuses candidatures de grande qualité.
  • La mise en ligne du nouveau portail national Horizon Europe. Des développements sont prévus pour proposer notamment des interfaces de programmation d'application (API) vers deux sites identifiés, aides-entreprises et aides-territoires.
  • Les actions de communication ciblées déployées attirent les chercheurs vers les appels à projets européens. Par exemple, le cycle de webinaires thématiques de juin et juillet 2020 a totalisé plus de 12 000 vues cumulées dénotant un fort intérêt des équipes françaises pour le dernier appel à projet d'Horizon 2020. Les performances très encourageantes des entreprises françaises à l'EIC Accélérateur démontrent qu'une communication ajustée et un accompagnement proactif sont autant de stratégies payantes.
  • Toutes les forces sont mobilisées pour rendre des livrables consolidés, avec des propositions concrètes et endossées collectivement, prêtes à l'emploi. La réorganisation des missions doit aboutir à une architecture simplifiée de la chaîne d'accompagnement à l'attention des chercheurs des établissements publics comme des entreprises, tout en valorisant les dispositifs incitatifs et d'accompagnement portés par les régions, en optimisant l'accompagnement du secteur privé porté par les acteurs qui participent à la politique publique de l'innovation en France et enfin en mutualisant au niveau des sites universitaires l'accompagnement à la participation et la coordination de projets.
  • Très prochainement, le guide de bonnes pratiques pour un cadre RH favorable aidera les établissements à mettre en place des mesures incitatives diverses à destination des chercheurs à participer au PCRI et à coordonner des projets européens par la reconnaissance de leur engagement dans leurs carrières scientifiques. Ceci comprendra, entre autres, la prise en compte pour l'avancement en grade de l'engagement des enseignants-chercheurs dans des appels à projet européens ou la valorisation indemnitaire par les dispositifs d'intéressement. La L.P.R. apporte ici un renforcement précieux des dispositions légales.

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, se félicite de ces avancées et rappelle son soutien aux actions visant à aider les chercheurs et les entreprises françaises à consolider, améliorer et renforcer leurs recherches et leur positionnement en Europe.

Publication : 4.03.2021
Retour haut de page