Accueil >  [ARCHIVES] >  [ARCHIVES] Communiqués

[ARCHIVES] Communiqués

Remise du rapport sur les métiers en santé de niveau intermédiaire

[archive]
Professionnels de santé

Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Nora Berra, ont reçu le rapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire, par ses auteurs Laurent Hénart, Yvon Berland et Danielle Cadet. Ce rapport s'inscrit dans un contexte de réforme des formations paramédicales, conduite conjointement par le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé et le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Communiqué - 1ère publication : 2.02.2011 - Mise à jour : 2.02.0011
Valérie Pécresse

Xavier Bertrand, Ministre du Travail,  de l'Emploi et de la Santé, Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, et Nora Berra, Secrétaire d'Etat chargée de la Santé, ont reçu ce jour le rapport relatif aux métiers en santé de niveau intermédiaire – Professionnels d'aujourd'hui et nouveaux métiers : des pistes pour avancer par ses auteurs Laurent Hénart, Yvon Berland et Danielle Cadet.

Ce rapport s'inscrit dans un contexte de réforme des formations paramédicales, conduite conjointement par le Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé et le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

La nouvelle formation des infirmiers est désormais reconnue au grade Licence, les autres formations paramédicales sont en cours de rénovation et de reconnaissance universitaire, il est donc nécessaire de réfléchir aux perspectives à donner pour la formation de professionnels de santé ayant une compétence acquise par une formation au niveau Master: notre système de santé a-t-il besoin de nouveaux professionnels paramédicaux, si oui dans quels domaines prioritaires, pour quoi faire, et comment doivent-ils être formés ?

Ces nouveaux professionnels, formés à un niveau intermédiaire entre les paramédicaux (formés généralement en 3 ans) et les médicaux (formés au minimum à 9 ans) pourraient-ils permettre de recentrer les médecins sur leur cœur de métier, faciliter la fluidité des prises en charge, sécuriser les pratiques et reconnaître l'expertise acquise par certains paramédicaux ?

Ces questions, qui mettent au centre la question de la formation des paramédicaux, sont d'autant plus cruciales que la loi HPST pose désormais le principe de la "coopération entre professionnels de santé" (article 51 de la loi), principe qui permet aux professionnels de déléguer entre eux des actes, c'est-à-dire, pour certains professionnels paramédicaux spécialement formés, d'exercer au-delà de leurs actes traditionnels, dans une discipline ou auprès de certains patients ciblés, dans des conditions fixées et contrôlées par la HAS et l'ARS.

Le rapport Hénart, Berland et Cadet propose des réponses pragmatiques, en insistant sur la nécessité de former des paramédicaux au niveau Master, afin que ces derniers puissent prendre en charge les pathologies chroniques dans des conditions précises. Ces nouveaux personnels médicaux à responsabilité définie  devraient ainsi pouvoir intervenir en relais du médecin, en étant eux-mêmes dotés d'un pouvoir de prescription.

1ère publication : 2.02.2011 - Mise à jour : 2.02.0011

Professionnels de santé

Contact presse

Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé
Tel. : 01 44 38 22 03


Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
Tel. : 01 55 55 84 32

Retour haut de page