Sommaire

N° 11

|Décembre 2017

Dépenses de recherche et développement en France - Résultats détaillés pour 2015 et premières estimations pour 2016

En 2015, la progression de la DIRDE ralentit légèrement. Les financements publics directs couvrent près de 10% des activités internes de R&D des entreprises. En 2015, les entreprises allouent 11,6 Md€ dans le cadre de relations de sous-traitance ou de coopération de R&D. La dépense intérieure de R&D des administrations augmente de 0,5% en 2015. En 2015, les ressources contractuelles représentent 22% du financement de la R&D des administrations. 

Date de parution

Éditeur(s) :

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Ressources

NI SIES 17.11 - PDF | 559.45 Ko

Présentation

En 2015, la dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) s’établit à 49,8 milliards d’euros (Md€), en hausse de 0,8 % en volume par rapport à 20141. L’augmentation de la DIRD résulte de la progression des dépenses de recherche et développement (R&D) des entreprises (+ 0,9 %) ainsi que des administrations (+ 0,5 %). Les activités de R&D dans les entreprises et les administrations mobilisent 428 600 personnes, en équivalent temps plein. L’effort de recherche de la nation, mesuré en rapportant la DIRD au produit intérieur brut (PIB), s’élève à 2,27 % en 2015. Il pourrait légèrement diminuer en 2016, pour atteindre 2,25 %. En effet, la DIRD devrait évoluer légèrement à la hausse (+ 0,1 % en volume, estimation), mais moins rapidement que le PIB (+ 1,2 %).

Fiche technique

Éditeur(s) :

Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Langue : Français

ISSN :2108-4033

Identifiant : NI SIES 17.11

Date de parution :

Édition : Décembre 2017

Type de publication : Revue