Rapport de l'IGESR

Sommaire

N° 2021-179

|Octobre 2021

Des services universitaires de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS) vers des services de santé étudiante (SSE)

Depuis le début de la crise sanitaire, les services de santé universitaire sont mobilisés pour prendre leur part dans la mise en œuvre des mesures nationales destinées à lutter contre la pandémie de la Covid-19. Leurs missions restent relativement confidentielles alors même que les enjeux liés à la santé des étudiants sont régulièrement étudiés et débattus.

Date de parution

Ressources

Rapport IGESR 2021-179 - PDF | 3.15 Mo

Présentation

Le rapport d’inspection générale dresse un état des lieux des services universitaires de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS). Il formule des recommandations tendant d’une part, à l’adaptation des missions de ces services au regard de la réalité des besoins ou des attentes des étudiants en matière de santé et d’autre part, à l’amélioration de leurs conditions d’organisation et de fonctionnement.

Parmi les mesures proposées, outre un changement de dénomination pour ces services qui pourraient devenir des services de santé étudiante (SSE), la mission plaide pour recentrer leurs missions autour de quelques priorités, dont la santé mentale et vers des publics prioritaires au nombre desquels figurent les étudiants en situation de handicap et les étudiants en mobilité, en supprimant la référence à l’examen de santé systématique pour tous dont la faisabilité et l’efficacité ne sont pas avérées.

Par ailleurs la mission propose d’assurer une implication plus systématique de l’ensemble de la communauté universitaire représentée dans les conseils centraux et d’inciter à la consolidation et le développement des partenariats territoriaux notamment pour permettre à tous les étudiants, quel que soit leur établissement d’affectation, l’accès à l’offre de santé dans des conditions optimales.