Publié le 12.01.2018

Signature de la Charte pour une mise en œuvre partagée des attendus des formations au service de la réussite des étudiants

Le Plan Étudiants, présenté le 30 octobre dernier, s'est donné notamment pour objectif de créer les conditions d'une réelle continuité bac-3 / bac+3 et d'intégrer à la réforme du 1er cycle un renforcement de l'orientation au lycée. Pour ce faire, la procédure de préinscription que mettra en œuvre la plateforme ParcourSup doit permettre aux lycéens de prendre connaissance des caractéristiques des formations disponibles, et en particulier des connaissances et compétences attendues à l'entrée de chaque formation. 

Signature de la charte pour la mise en oeuvre des attendus

Afin d'exprimer leur compréhension partagée de ces "attendus", le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (M.E.S.R.I), le ministère de l'Éducation nationale (MEN), la Conférence des présidents d'université (C.P.U.), la Conférence des grandes écoles (C.G.E.) et la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI) signent ce jour une charte pour une mise en œuvre partagée des "attendus" des formations au service de la réussite des étudiants.

A travers cette charte, les signataires ont souhaité exprimer les principes qui ont guidés la rédaction du cadrage national des attendus et partagé une même compréhension de cet outil pédagogique. 

Le cadrage national lui-même sera rendu public dans les jours qui viennent. Il sera intégré dans la plateforme ParcourSup. A partir du 11 décembre, les universités et autres établissements dispensant une formation d'enseignement supérieur pourront le décliner pour exprimer au mieux les exigences et les spécificités de leurs formations. C'est le fruit de ce travail collectif qui sera, à compter du 22 janvier prochain, mis à disposition des élèves et de leurs familles mais aussi des proviseurs, des professeurs principaux et de l'ensemble des acteurs de l'orientation scolaire pour accompagner les lycéens dans leurs choix.

Les principaux objectifs que les signataires se donnent avec cette  charte : 

  • répondre aux exigences de transparence, de confiance et de lisibilité de la plateforme Parcoursup
  • accompagner les établissements pour permettre une bonne compréhension des objectifs des "attendus" des formations, du cadrage national et des critères d'examen des vœux des lycéens
  • aider les lycéens et leurs familles à comprendre les attentes des établissements
  • promouvoir des actions d'information en direction des professeurs principaux de Terminale
  • promouvoir, dans la durée, les échanges entre l'enseignement scolaire et de l'enseignement supérieur

Que sont les attendus ?

Tous les enseignants de première année de licence vous le diront, lorsqu'ils se trouvent en bas d'un amphi, face à la promotion d'étudiants, ils supposent que ces étudiants savent un certain nombre de choses, ont un certain nombre d'envies, ont un certain nombre de connaissances.
Ça, ce sont les attendus des professeurs. C'est très important que l'ensemble des étudiants connaisse ces attendus, de manière à être en capacité de savoir si, oui ou non ils ont vraiment envie de suivre cette filière.
Les attendus seront définis au niveau national. Ils pourront être déclinés dans les établissements. S'il y a des particularités pour les formations, ces attendus seront communiqués, tout le monde connaîtra. Ils permettront aux futurs étudiants de choisir sa formation, mais ils permettront aussi aux équipes pédagogiques, de regarder si l'élève qui a choisi cette formation a besoin d'être accompagné de manière spécifique vers sa réussite.
Le dernier mot, le choix de la formation sera bien au lycéen.
Par contre, il faut faire confiance à vos universités pour dessiner le chemin qui vous amènera vers la réussite.

Contact(s)

Service presse du ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

0155553010

Service presse du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR)

0155558200

Voir aussi

Crédits :
Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation
Crédits :
Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation
Crédits :
Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation